www.vergez.net
www.vergez.net
BIENVENUE SUR LES PAGES
de
la famille VERGEZ
 
Les cimetières
 
 
Le cimetière de Nogent-sur-Marne
Plan. Source Louis Figoni 1988 (AM Nogent N° 10556). revu par YV le 27/01/2021.
 

Sépultures dans le cimetière de Nogent :
ANGLO (23)
ANGOT (1)
ANQUETIL (3)
ANDRÉ dit PONTIER (13)
ARMET de LISLE (11)
ATHIEL (28)
BAUYN de PERREUSE (6)
BAZIN (28)
BÉAL (18)
BECK (15)
BÉDOUILLAT (16)
BELLIVIER Lucien (Mur Nord)
BELLIVIER Jacques (02)
BERCHE (22)
BERTOT (3)
BEUZEVILLE (11)
BONNEHORGNE (25)
BOUSSON (3)
BRAUN (26)
BREMAUD (24)
BRETON (15)
BRILLET (15)
BRISSON (12)
BROBECKER (7)
BRUNET (28)
BRUNET-PIGELET 1 (15)
BRUNET-PIGELET 2 (3)
CABOTTE (28)
CARAGE (7)
CARLIERE (Mur Nord)
CAMION (25)
CAVANNA D. (24)
CHAPEL (19)
CHÉNAULT (Mur Sud)
CHERON (26)
  CHIOSELLI (18)
COLIN (28)
CURY (15)
DADON (12)
DAMOTTE (11)
DEBS (Mur sud)
DECALONNE (13)
DEJEAN (25)
DE MUN (24)
DIEZ (13)
DIVAY (Mur Nord)
DROUOT (15)
DUDOIT (11)
DUVELLEROY G. (12)
DUVERNAY (Mur Sud)
EYSSERIC (Mur Nord)
FIGONI (16)
FLEUTIAUX (11)
FOURNIER-SARLOVEZE (1)
GAILLARD (28)
GOËRG_GUEGANNO (18)
GOURSAT (2)
GUERIN (5)
GUILLEMINAULT (11)
GUY-LOE (1)
HADAMAR (28)
HASLER (5)
HAVRET (22)
HILLION (4)
HERICOURT L.D. (12)
HESLOUIN (27)
HOWARD (8)
HUSSON (6)
IMBUTI (12)
  IPPOLITO (21)
JACQUART (15)
JOBELIN (1)
JOSSERAND (17)
LABARBE (18)
LARBOUST (6)
LEBEGUE (13)
LEFORT (25)
LEGENDRE (26)
LEGENRE (2)
LEPAGE (21)
LEPOUTRE (4)
LEQUESNE (6)
LEROUX R. (10)
LEROUX M. (10)
LETOUZEY. (17)
LOWCAY (10)
MAITRE-ALLAIN (5)
MALOBERTI (12)
MARGERIE (4)
MARTIN E. & R. (12)
MAUDRY C. (19)
MERCIER (28)
MESTRE (22)
MINDRÉ (3)
MISGAULT (14)
MOREAU (25)
MORFIN (22)
NACHBAUR (14)
NACHBAUR-BRIANCON (12)
NAIZON (13)
NUNGESSER R. (5)
ORSELLI (4)
PARETI (4)
PAZAT (TALINI) (6)
  PASQUIER (14)
PATRZYNSKI (28)
PENNETIER (21)
PERRON G.F. (9)
PERRON G.H. (19)
PISSARD (Mur Nord)
POMMERET (15)
QUESTEMAN (17)
RAMEAU M. (14)
RASQUIN (19)
ROGER (Mur nord)
SALM-SALM (1)
SAHUT (18)
SALABERT (14)
SAUSSAY (1)
SCHLOSSER (Mur Nord)
SEKOTO (24)
SERRE (8)
SOUCHET (7)
SPIESSERT (18)
SY (2)
SYLVESTRE (15)
TARAVELLA D. (16)
TCHANG (10)
TETART (9)
THÉODORE (22)
THOUMINE (Clb)
TIERCE (12)
TRUDELLE (26)
TURMEL (24)
VASSILIEFF (28)
VILBERT (19)
VITRY (11)
WALTER (24)
ZOBEL (A) (10)
Sépultures dans le cimetière du Perreux :
Voir la page
Monuments dans le cimetière de Nogent :
Monument aux morts (Mur nord)
Monument aux victimes de Saïgon (19)
Monument aux Indochinois (11)
Koubba (11)
Monument de l'Avant-Garde Nogentaise (12)
Monument 14-18 (Mur, angle nord ouest)
Monuments et plaques en ville
D'autres nogentais
A Rechercher
Ils reposent ailleurs :
ADLER
ANCELLET
ANTIGNY
ANTONY
ARCHDEACON
ARDITI
AUDINET
BEHIN
BERGONZI
BIARD
BILLOT
BOIREL
BRULANT
BRULL-ULMANN
CAVANNA F.
CHAMPION
CHAZERET
CONVERT
DALLEY
DE GERANDO
DELFOSSE
DIDELON
DREJAC
  DURANT
DUVELLEROY J.P.
FAURE
FOUQUET
GALBRUN
GARNIER
GAVEAU
GENET
GILLES
GIRAUD (MOEBIUS)
GONDRY
GUGNON
GUIBERT
GUTTIN
HAYS NARBONNE
HIGELIN
HIRT
HORNER
HUIJBREGTS
JACQUIN
KALIS
LAUNEY
LAURENT
LEPRINCE
  LESOUEF
LHERITIER
LUCIANI
MALOBERTI J.
MANDELBAUM
MARTELLO
MARTY
MASSIGNON
MESSIS
MORETTI
NAU
NAUDET
NICOLE
NICOLO
NUNGESSER A.
OHRESSER
OUDOT
PARIS-DUVERNEY
POLTON
PONTICELLI
POULENC
REY
RICHARD
ROBLIN
  ROLLAND
SABLON
SAGUIER-LECOQ
SAINT DIZIER
SENTIS
SMITH
SOULES
SOULIER
TARAVELLA A.&C.
TESSIER
TESSELAND
THIN
TRENET
VALET
VAILLANT
VEL-DURAND
VERCHER
VIVIER
WAROQUIEZ
WATTEAU
WELTER
ZOBEL (PM)
Sources
 
Adresse de la page : https://vergez.net/cimetiere_nogent.php
   
Accès au cimetière de Nogent
https://vergez.net/cimetiere_nogent.php

 

Imprimer :
Le cimetière de Nogent-sur-Marne
Mur rue de la Paix (Sud)
Jules Constant Joseph CHÉNAULT
° 25/09/1850 (Nogent-sur-Marne 94) † 14/06/1932 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Mur Sud - Div. 01-155.
 
Il achète la concession perpetuelle de cette sépulture le 19 mai 1912. Il y repose avec son épouse, une de ses filles et son conjoint, et un de ses petits fils et son épouse.
 
Je me suis intéressé à cette sépulture à cause de la statue qui la décore : Dans son livre : Nogent et le Perreux, l'Elorado en bord de Marne, l'auteur, Isabelle Duhau en parle à la page 78.
 
Elle nous raconte que En 1845 le colonel d'empire Fournier (1773-1748), compagnon de la princesse de Salm-Salm, avait fait élever un monument à la gloire de Napoléon Ier dans le parc de sa propriété du 162 Grande Rue, un monument à la gloire de Napoléon Ier. Deux pleureuses en terre cuite encadraient l'entrée du petit temple.... Lors du lotissement de la propriété, elles ont été placées cher Mr Chénault, ancien jardinier de la princesse. L'une des deux sculptures orne aujourd'hui la tombe de ce dernier.
 
Le 162 de la Grande Rue était à l'époque le numéro 148 ou l'on trouve Jean Baptiste Chénault et Louise Joséphine Vitry, son épouse, jardiniers, et parents de Jules sur l'acte de mariage de ce dernier, le 10 mai 1873 (AD94 - 1MI 319 Vue 129/191 Acte 16).
Selon la fiche du cimetière, le couple ne semble pas reposer dans cette sépulture. Jules quant à lui, est tailleur de pierre. Il n'y a donc aucun doute sur l'identité du jardinier.
   

 
Haut de page
Imprimer :
Marcelle Valentine DEBS
07/07/1891 (Nogent-sur-Marne 94) - 29/12/1951 (Yerres 91) - Inh : Div. 1-177 1ère A.T. Mur.
 
Son père :
Georges DEBS
09/02/1856 (Paris Anc.5e 75) - 01/08/1933 (Nogent-sur-Marne 94)
Dirigeait une entreprise de transports et de matériel de construction près de la gare SNCF du pont de Mulhouse. Il fit donner le prénom de sa fille à une voie privée de sa propriété lorsque cette voie tomba dans le domaine public : Rue MARCELLE.
 
Laurence Henriette DEBS 1878-1887
Georges Jude DEBS 1879-1901
Juliette Nestorine DEBS 1856-1901
Georges DEBS 1856-1933
Gaston de JOINVILLE 1881-1962
Marcelle de JOINVILLE 1891-1951
Nicole de JOINVILLE 1928-1958

 
Carte Postale de la maison Debs.
Source Archives départementales 94
Haut de page
Imprimer :
Marguerite Rose Madeleine DUVERNAY
° 28/07/1893 (Le-Perreux-sur-Marne 94) † 10/10/1911 (Le-Perreux-sur-Marne 94)
Inhumation : Division 1-151/152/153 - 1ère A.T. Mur.
  Claudius DUVERNAY
° 13/10/1845 (Quincié-en-Beaujolais 69) † 21/05/1929 (Le-Perreux-sur-Marne 94)
  Marie Victorine DUVERNAY née HOUSSARD
° 1864 † 26/06/1942 (Le-Perreux-sur-Marne 94)
 
Cette sépulture, remarquable est celle d'une famille perreusienne qui habitait au 57 avenue de Bry, achetée en 1911 par Monsieur Claudius Duvernay pour le décès de sa fille. Négociant en vons et Natif de Quincié-en Beaujolais, il y repose également avec sa seconde épouse.
 
Attention : cette jeune fille n'a rien à voir avec Louise Michelle PARIS-DUVERNEY (1723-1852), la fille du célèbre financier de Louis XV qui avait bati le château de Plaisance à Nogent.
Haut de page
Imprimer :
Division : 01
Charles Léon Gabriel JOBELIN
09/06/1878 (Leuglay 21) - 31/01/1961 (Paris 75) - Inh : Div. 1-57 1ère A.T.
 
Chevalier de la Légion d'honneur, N° de Notice : c-307739.
Croix de guerre, médaille militaire.
Maire de 1947 à 1959.
 

André Maurice Lucien JOBELIN (Fils de Charles JOBELIN)
19/06/1908 (Nogent-sur-Marne 94) - 09/03/1993 (Vaux-le-Pénil 77)
 
Ingénieur en chef honoraire de la ville de Rennes.
Adjoint au maire de Nogent.
 
Ses obsèques ont eu lieu à Saint Saturnin le 12 mars.
Bien que son nom ne soit pas gravé sur la pierre tombale il repose également ici avec son épouse.
Haut de page
Imprimer :
Maurice GUYOT dit GUY-LOE
19/05/1898 (Lyon 69) - 24/03/1991 (Sucy-en-Brie 94) - Inh : Div. 1-73 1ère A.T.
 
Artiste peintre.
 
Profitant du legs de Madeleine Smith-Champion fin 1944, il fonde dans la propriété, la Maison Nationale des Artistes. Il en devient l'administrateur. Source : Archives municipales.
Haut de page
Imprimer :
Maurice Fernand Louis ANGOT
02/12/1907 (Nogent-sur-Marne 94) - 25/09/1999 (Le Perreux-sur-Marne 94) - Inh : Div. 1-227 Allée Lat. Ouest.
 
Mécanicien, chef d'atelier des établissements Angot.
 
Avant guerre, il a participé aux championnats de France d'aviron avec le club nogentais de l'Encou.
Haut de page
Imprimer :
Sépulture Division 1-136 2ème A.T.
 
Princesse de SALM-SALM
23/08/1790 (Paris Anc.11e) 08/08/1884 (Nogent-sur-Marne 94)
 
Née Angélique Euphrosine de CARVOISIN (son acte de naissance reconstitué aux archives de Paris, établi d'après l'acte de baptême dit fille de père inconnu et d'Angélique de l'Age de Beaumanoir).
elle épouse à Paris le 6 octobre 1806 François Louis Marie, prince de SALM-SALM.
 
Acte de Décès (Source : AD94 - 1MI 359 Vue 255/284).
 

Nicolas François dit Alphonse FOURNIER-SARLOVEZE
06/09/1775 (Sarlat 24) - 30/03/1848 (Paris ancien 9e 75)
 
Colonel de hussards.
Officier le la Légion d'honneur . Cote(s) : LH//1018/1.
 
Il a une relation avec Elise von Goebel, la fille de son supérieur, qui se déclare enceinte de lui en 1797 et donne naissance à Charlotte. il est contraint de l'épouser, et il nait également un autre enfant Alphonse, en 1803, date de séparation du couple. Charlotte reste alors son père (elle décède à Paris en 18444), Alphonse avec sa mère.
 
Il avait acquis une propriété sise à l'angle de la Grande Rue Charles de Gaulle (No 148, actuel 162) et la rue de Larboust qui avait appartenu en partie à Bougainville (Vente du 2/01/1812 devant Noël, notaire à Paris). Il la revendit par un acte passé sous seing privé le 6 août 1845, à la princesse de SALM-SALM (AN MC/ET/LXXXVIII/530).
 
On notera également qui si son frère aîné avait acquis le droit se porter le nom de Fournier Sarlovèze, ce n'était pas le cas de Nicolas François Alphonse Fournier.
 
Il existe une avenue Fournier-Sarlovèze à Montluçon.

Quel lien existait-il entre eux ?
Pour comprendre, il faut remonter à Angélique Ursule Constance de Laage. Elle se marie le 12 mars 1785 avec Antoine Charles Vincent de Carvoisin dont elle divorcera le 7 janvier 1794. De cette union naissent deux enfants, Angélique Euphrosine (ci-dessus) et Emmanuel en 1792.
Constance de Laage épouse en deuxèmes noces Eugène de Mailly, comte de Chateaurenaud et dont elle divorce également en 1801. Elle fait les beaux jours des réceptions données par Barras, rencontre le général Bonaparte qu'elle repouse et qu'elle repasse à sa chère amie, Joséphine de Beauharnais.
Elle a été la maitresse du Général Baron Fournier Sarlovèze, puis de son frère, le colonel (ci-dessus), avec lequel elle vivra longtemps avec notamment dans la propriété de Nogent-sur-Marne.

Ici reposent
regrettés de tous ceux qui
les ont connu et aimés
les dépouilles mortelles de
Monsieur le Colonel FOURNIER-SARLOVEZE
Mlle Charlotte FOURNIER-SARLOVEZE
Madame la Princesse Douairière de SALM-SALM
née Euphrosine Comtesse de Carvoisin
Son Altesse Joseph Emmanuel
Prince de SALM-SALM
Déposés sous cette pierre le 11 août 1884
   
Il y a un mystère autour de cette inscription.
 
Qui est ce prince Joseph Emmanuel?
  • Il y a bien eu un prince Emmanuel de Salm-Salm, maréchal de camp, qui avait quitté la France à la révolution, et décédé en 1814 (Source SHNPB - T3-No3-1994) ou en 1808 (Source Roglo), mais les membres de cette famille sont en principe enterrés à Anhalt. Il est donc peu problable que ce soit lui.
  • Est-ce Emmanuel de Carvoisin, frère de la princesse, né en 1792 et décédé à Nogent le 16 juillet 1814 ?
  • Est ce le prince Constantin Charles Alexandre de Salm Salm, fils de la princesse, né en 1807 et décédé le 31 octobre 1814 à Paris

  La pierre a été gravée au moment du décès de la princesse, en 1884, et 70 ans s'étaient écoulés depuis 1814. Son cousin Pierre Marie de Bechenec, témoin de son décès, âgé de 54 ans n'avait donc pas pu connaître le quatrième défunt.

A voir également
   
la statue qui orne la sépulture Chénault.

 
Haut de page
Imprimer :
Division : 02
Jacques Louis BELLIVIER
° 02/12/1930 (Puteaux 92) † 01/04/2008 (Bry-sur-Marne 94)
Inhumation : Divison 2-308.
 
Ici reposent le frère et la belle-soeur de Lucien Bellivier, le résistant tué à la libération, lors des combats de la Maltournée à Neuilly-Plaisance.
Haut de page
Imprimer :
Marie-Josée Simone Jacqueline GOURSAT
° 07/01/1935 (Nogent-sur-Marne 94) † 03/12/2009 (Clichy 92)
Inhumation : Div. 02-113 3e AT.
 
Maitre assistante à la faculté de Pharmacie de Paris, docteur en botanique.
 
Célibataire et fille unique, elle était issue d'une vieille famille nogentaise : son père était pharmacien dans la Grande Rue, et son grand père architecte à nogent. C'est ce dernier qui avait construit leur maison familiale au 12, rue Edmond Vitry.
 
Elle était membre de la Société Historique, et c'était un puits de science dans tous les domaines. Botanique bien sûr, musique, arts, histoire locale, etc...
   
Source photo : SHNPB - Tome 5 - No 3 - 2009.

 

Jules Alphonse LEGENRE
° 14/08/1869 (Lognes 77) † 12/06/1958 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Div. 02-113 3e AT.
 
  

La sépulture, vue sur l'autre face.
Ici reposent Jules Legenre et son épouse, sa belle mère, son fils décédé à l'âge de trois ans, sa fille et son gendre, ainsi que sa petite fille, Marie-Josée.

 
Architecte. Il dépose soixante dix permis à Nogent et cinquante au Perreux entre les années 1900 et 1942.
   
La maison familiale, au 12, rue Edmond Vitry.

 
Haut de page
Imprimer :
Oummou SY
° 02/08/1960 (Fontenay-aux-Roses 92) † 30/04/2020 (Fontenay-Lès-Briis 91)
Inhumation : Division 2-123 centre.
 
   
Source image : Ville de Nogent-sur-Marne.

 
Femme courageuse, elle a élevé seule ses enfants. Ce qui ne pas empêché de se consacrer aux autres :
Ancien agent de l’OPH, puis gardienne à Valophis, elle avait été nommée responsable de l'antenne du CCAS du quartier de Plaisance.
Elle avait créé l'association Afrique en couleurs, lieu de recontre et d'échanges privilégiés.
 
Elle a été emportée par le Covid-19.
 
https://ville-nogentsurmarne.com/hommage-oummou-sy-nous-a-quittes/.
Haut de page
Imprimer :
Division : 03
Ernest ANQUETIL
° 17/03/1822 (Paris 75) † 01/01/1898 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : D3-21/23.
 
Architecte.
Maire en 1879 et 1880.
 
Bienfaiteur de la commune. Les legs résultent d'un testament en date du ler février 1859. Source SHNPB - Jean Cabotte.. Son nom est gravé sur la plaque commémorative du hall de la mairie.
 
La famille résidait au 1 rue Paris-Duverney, qui a été rebaptisée rue Anquetil (l'acte de décès de son fils Edmond le 06/03/1912 à Paris VIIIe précise qu'il demeurait au 1, rue Anquetil à Nogent à cette date).
 
Rue ANQUETIL
 
Acte de Décès
 

  Ernest Eugène Marcel Anquetil
° 12/01/1885 (Villeneuve-sous-Dammartin 77) † 27/08/1914 (Rambervilliers 88)
 
   
Petit fils du maire.
Ingénieur des Arts et Manufactures.
Engagé volontaire pour 4 ans le 25/10/1905 pour l'arme de l'Artillerie (16e R.A.C.) au titre de l'École Centrale, passé dans la réserve le 27/09/1910 - Mobilisé au 53e R.A.C
Mort pour la France le 27/08/1914 à Rambervillers 88,
Chevalier de la Légion d'honneur, Croix de Guerre.

 
Haut de page
Imprimer :
Alfred Joseph BERTOT
26/10/1850 (Paris 75) - 09/06/1908 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : D3-97.
 
Curé du 29 septembre 1899 à son décès au presbytère, 2 boulevard des Ecoles.
 
Acte de Décès
Haut de page
Imprimer :
Famille PIGELET-BRUNET
+ 27/06/1869 - Inh : D3-80 2e A.T.
 
Nous ne savons pas grand chose de cette sépulture, ni de celle de la Division 15-278 (3e A.T.).
 
Un (Mr ou Mme ?) PIGELET décédé le 27/06/1869 (Pas à Nogent) a fait un legs au BAS : Une rente de 50 francs sur l'Etat pour l'entretien des deux tombes Brunet et Pigenet, le surplus devant aller aux pauvres. Le conseil municipal qui siégeait le 26/08/1869 a accepté.
Haut de page
Imprimer :
Claude Jean Louis MINDRÉ
17/04/1935 (Paris XVIIe 75) - 28/11/2014 (Saint-Mandé 94) - Inh : D3-57.
 
Conseiller municipal de 1983 à 1995, il représente la ville au sein de la fondation Lepoutre et du comité des fêtes.
 
Président du Réveil de Nogent de 1986 à 1990 et du club de water-polo.
En 2012, médaille d'or du comité d'Île-de-France de natation, en 2013 médaille d'or de la Direction départementale de la jeunesse et des sports.
 
Haut de page
Imprimer :
Division : 04
Bernard Fernand Henri BOUSSON - 09/04/1933 (Nogent-sur-Marne 94) - 26/12/2008 (Avignon 84) - Inh D4-66.
 
Cadre de banque.
 
Homme réservé mais d'une grande gentillesse, il avait de nombreuses activités : Secrétaire de la société historique. Président de l'amicale des ancien élèves d'Albert de Mun. Il a également tenu de nombreuses fonctions au sein de la paroisse, notamment au journal "le Carillon Nogentais".
   
Source photo : SHNPB - Tome 5 - No 3 - 2009.

 

Anne Marie Geneviève Thérèse BOUSSON née COURTALON - 15/10/1934 (Nogent-sur-Marne 94) - 24/10/2021 (Nogent-sur-Marne 94)
Son épouse qui était également administratrice de la Société Historique au jour de son décès, a été incinérée et ihnumée dans le caveau familial au cimetière de Nogent.
Haut de page
Imprimer :
Toussaint François HILLION
° 28/08/1881 (Pordic 22) † 16/08/1943 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Div.04-101 3e A.T.
 
Nommé architecte municipal vers 1920, il le reste jusqu'à sa mort.
 
Toussaint Hillion est souvent associé au maçon Joseph Imbuti. Ce dernier réalise d'ailleurs en 1906, la maison de familiale de Hillion au 20, rue Edmond Vitry.
   
Le numéro 20 est le pavillon de gauche sur la photo.

 
Haut de page
Imprimer :
Louis Léon LEPOUTRE
° 11/04/1843 (Nogent-sur-Marne 94) † 30/12/1908 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : D4-63 2ème A.T.
 
Conseiller municipal.
Bienfaiteur par la fondation de la maison de retraite qui porte son nom, son nom figure sur la plaque commémorative apposée dans le hall de la mairie.
 
Associé à Mr Héricourt, il a participé à la construction du monument aux morts de Champigny.
 
Il est inhumé avec ses parents, son fils, son épouse et la mère de celle-ci.
 
Rue LEPOUTRE
 
Acte de Décès : AD94 - 4E 3093 Vue 2/47 Acte 2
Haut de page
Imprimer :
Gaston Victor Joseph MARGERIE
29/12/1872 (Fontenay-sous-Bois 94) - 22/01/1917 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh D4-87 3ème A.T.
 
Bienfaiteur.
 
Rue Gaston Margerie
Acte de Décès
Haut de page
Imprimer :
Michèle Camille Andrée ORSELLI née LEGROS
18/07/1942 (Nogent-sur-Marne 94) - 16/06/2009 (Nogent-sur-Marne 94)
Inh : Div. 4-30.
 
Elle a dirigé le Pavillon Baltard, y a créé des saisons musicales et fait venir de grands musiciens, notament le violoniste Isaac Stern et le chef d'orchestre Lorin Maazel.
 
Ses obsèques ont eu lieu à Saint Saturnin.
Haut de page
Imprimer :
Division : 05
Fernand Jean Paul MAITRE-ALLAIN
30/05/1923 (Nantes 44) - 07/02/1987 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 5-8.
 
   
Source image : Nogent Magazine.

 
Maire adjoint de 1971 à son décès.
 
Trésorier de la Société des Amis du Musée du vieux Nogent à sa fondation en 1962.
 
Il a également présidé l'association Rhin et Danube avant de laisser sa place à Alfred-Jean SAINT DIZIER.
Haut de page
Imprimer :
Jacques HASLER
02/04/1918 (Paris XXe 75) - 15/01/2011 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 5-22.
 
Chevalier de la Légion d'Honneur et de l'Ordre National du Mérite.
 
Ingénieur des Ars et Métiers, il est élu conseiller municipal en 1959. Chargé de l'urbanisme, des transports, de l'écologie et des travaux, il accède au rang de 1er adjoint en 1989. Il est un acteur majeur de la modernisation de Nogent.
Haut de page
Imprimer :
Georges GUERIN
1880 - 1967 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 5-34 1ère A.T.
 
Premier vicaire en 1952.
Haut de page
Imprimer :
Division : 06
Antoine Louis René Prosper BAUYN
Marquis de Perreuse
19/01/1791 (Jallais 49) - 08/12/1871 (La Rochelle 17)
 
Chevalier de la Légion d'Honneur. N° de Notice : L0147030.
Maire de 1834 à 1868.
 
Rue Bauyn de Perreuse.
Haut de page
Imprimer :
Emile Aimé François HUSSON
07/03/1838 (Givonne 08) - 13/05/1907 (Nogent-sur-Marne 94)
 
Chevalier de la Légion d'honneur. N° de Notice : L1329069.
Maire de 1893 à son décès.
 
Acte de Décès
 

Emile Husson s'était marié le 03/02/1879 (Nogent-sur-Marne 94) avec
Jeanne Caroline PAZAT dite TALINI
05/11/1825 (Reims 51) - 07/06/1906 (Nogent-sur-Marne 94)
 
Actrice. Elle repose avec lui.
 
Portrait de la Talini dans le rôle de Catherine de Médicis par Charlet & Jacotin, photographes. Source Paris Musées - Licence CC0.
Haut de page
Imprimer :
Jacques Philippe LEQUESNE
1800 (Nogent-sur-Marne 94) - 1882 (Nogent-sur-Marne 94)
 
Chevalier de la Légion d'Honneur. N° de Notice : L1601031.
Médecin.
 
Neveu de François-Caprais Lequesne, maire mis en place sans vote sous la terreur le 27 janvier 1794.
 
Plaque apposée dans le monument.
Haut de page
Imprimer :
Mme la Comtesse de LARBOUST
20/12/1749 (Toulon 83) - 07/02/1826 (Nogent-sur-Marne 94)
 
Née Claire Sophie MERCIER,
Petite fille de Simon Mercier et Marie Madeleine Bocquet, nourrice du roi Louis XV,
Epouse de Philippe Gabriel de Peguilhan, comte de LARBOUST,
Bienfaitrice.
 
COMTESSE DE LARBOUST
Fondatrice des soeurs
De la Croix-Saint-André
A Nogent-sur-Marne
DE PROFUNDIS
Insciption gravée sur la sépulture.

 
Rue de LARBOUST
Acte de décès
 
 
A droite, se trouve la tombe des soeurs de Saint André qui ont fait inhumer Mme de Larboust.
 
Sur la stelle on peut lire :
Soeur Marie-Clémence
1821 1886
-A la mère des pauvres la commune et les habitants de Nogent reconnaissants-
Née Martine DURAND
Illisible
Haut de page
Imprimer :
Roland NUNGESSER
09/10/1925 (Nogent-sur-Marne 94) - 30/03/2011 (Saint-Mandé 94)
 
Commandeur de la Légion d'Honneur,
Maire de 1959 à 1995,
Député du Val de Marne de 1958 à 1997,
Président du conseil général du Val de Marne de 1970 à 1976
Ministre du Général de Gaulle de 1966 à 1968.
 
Neveu de l'aviateur Charles NUNGESSER (1892-1927) disparu en mer avec François Coli lors d'une tentative de traversée Paris-New York sans escale à bord de L'Oiseau blanc. (Esplanade Nungesser & Coli).
 

Voir l'article sur le site des archives départementales : AD94 - Dictionnaire des témoins et acteurs du Val de Marne.
  

En son honneur, la place devant la mairie porte désormais son nom

 
Haut de page
Imprimer :
Division : 07
Georges BROBECKER
20/06/1874 (Nogent-sur-Marne 94) - 19/11/1948 (Nogent-sur-Marne 94)
 
Tailleur.
 
Maire de Nogent de 1942 à 1944.
Haut de page
Imprimer :
Pierre Félix CARAGE
° 10/03/1896 (Chamagne 88) † 03/02/1972 (Paris XIVe 75)
Inhumation : Nogent-sur-Marne. Div. 07-176 1ère Allée Latérale Est.
 
En Août 1914, il est admissible à Saint-Cyr, mais la guerre éclate, alors il s'engage dans un régiment de dragons. Il se distingue au feu et est décoré de la Croix de Guerre. Il est élevé au rang de chevalier de la Légion d'Honneur N° de Notice : c-334163 par décret du 17 décembre 1933 alors qu'il est lieutenant au centre de mobilisation d'infanterie n°42.
 
Son frère, Jean Emile CARAGE (1890-1970) se distingue également pendant ce conflit, il reçoit également la Coix de Guerre 1914-1918 et la Légion d'Honneur N° de Notice : c-241995.
 
Officier de réserve, il est de nouveau mobilisé en 1940, et ne supportera pas l'humiliation de la défaite. On le retrouve en 1944 membre du Comité Local de Libération de Nogent (Une Plaque commémorative est apposée dans le hall de la Mairie).
 

Son fils, Michel CARAGE (1921-2008), l'aîné de ses six enfants, suit son exemple et passe en Angleterre en 1940, ou il rejoint le général de Gaulle. Il participe aux campagnes d'Afrique, et notamment au Tchad ou il est affecté à la 2e division blindée au moment de sa formation. Toujours avec la 2e DB, il participe au débarquement de Normandie et à la libération de Paris. Jean Roblin nous raconte que le soir du 25 août 1944, il vient clandestinement à Nogent fêter la libération avec sa famille qui habite au 2 Avenue Watteau.
 
Parmi les multiples titres et décorations qu'il a reçu, on peut citer l'élévation au rang de Commandeur de la Légion d'Honneur, le titre de Compagnon de la Libération (décret du 16 octobre 1942), la Croix de Guerre 1939-1945 (avec six citations), le grade de colonel honoraire des troupes de marine.
Il est inhumé à Morsang-sur-Seine.
Haut de page
Imprimer :
Fréderic Eugène Henri SOUCHET
08/01/1892 (Paris XXe 75) - 11/11/1975 (Bry-sur-Marne 94)
Marie-Louise Albertine RAGONNEAUX, son épouse
27/10/1894 (Montreuil 93) - 29/11/1978 (Nogent-sur-Marne 94)
 
A la suite de Mr Palatre, le couple tient d'abord la quincaillerie au 141, Grande Rue. Pour étendre l'activité et agrandir le magasin, ils déménagent au 21, rue Thiers en 1925.
 
Bernard Serge Auguste SOUCHET, leur fils
15/06/1926 (Nogent-sur-Marne 94) - 23/06/1995 (La Souterraine 23)
 
Quincailler du 21 rue Thiers. Il a exercé de 1942 à 1982, à la suite de ses parents.
Haut de page
Imprimer :
Division : 08
William Georges HOWARD
16/05/1864 (Southwark GB) - 26/07/1902 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : D8-197.
 
Comte de Wicklow.
Propriétaire dans le lotissement du château de Plaisance.
 
Acte de Décès.
Haut de page
Imprimer :
Michel Louis SERRE
10/04/1955 (Paris XIIe 75) - 17/02/2015 (Paris XVe 75) - Inh : D8-43.
 
   
Source image : Nogent Magazine.

 
Assureur.
 
Conseiller municipal de 2001 à 2008, s'est plus particulièrement occupé des anciens combattants.
Haut de page
Imprimer :
Division : 09
Georges Félix PERRON
03/09/1917 (Nogent-sur-Marne 94) - 20/06/1999 (Chatillon-sur-Seine 21) - Inh : D9-15.
 
Bénévole au Réveil de Nogent, il en était le secrétaire du comité directeur depuis 1986.
Haut de page
Imprimer :
Georges Lucien TETARD
° 18/08/1930 (My Tho - Vietnam) † 05/05/2013 (Villeneuve-Saint-Georges 94)
Inhumation : Division 9-77b.
 
   

 
Il a participé à la guerre d'Indochine où il fut gravement blessé.
Il a été décoré de la Médaille Militaire et de la Croix de Guerre avec étoile d'argent.
 
Puis il a travaillé à la cartoucherie de Vincennes comme magasinier.
 
Il s'était installé à Nogent dans les années 1950.
 
A partir de 1970, il a été employé par la ville et fut pendant dix huit ans le capitaine du port.
Haut de page
Imprimer :
Division : 10
Roger Alfred Jean LEROUX
03/05/1914 (Nogent-sur-Marne 94) - 16/04/2005 (Bry-sur-Marne 94) - D10-241 4e A.T.
 
Ferronnier d'art et serrurier bien connu des nogentais, il a exercé son métier partout dans notre ville à la suite de son père Maurice et a également transmis son savoir à son fils.
Ses obsèques ont été célébrées à St Saturnin.
Haut de page
Imprimer :
Maurice Emile LEROUX
04/05/1888 (Paris IVe 75) - 30/09/1967 (Paris XIIIe 75)- Inh : D10-233 4e A.T.
 
Il a créé la serrurerie LEROUX qui sera plus tard reprise par son fils Roger.
 
Il avait reçu la Croix de Guerre 14-18, et accède en 1964 au rang de Chevalier de la Légion d'honneur.
 
Conseiller municipal en 1947 et 1953, il est nommé adjoint au maire en 1959. Il occupe les fonctions de :
-Président de la commission des marchés,
-Délégué du conseil municipal au Syndicat des Communes pour le Gaz depuis 1947,
-Membre de la commission des tutelles au TPI depuis 1920,
-Administrateur et vice-président de l'OP HLM de Nogent depuis 1947.
Haut de page
Imprimer :
Henry Alfred LOWCAY
03/02/1885 (Paris Ve 75) - 04/09/1980 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 10-123b Allée Lat. Ouest.
 
Chevalier de la Légion d'Honneur.
Croix de guerre 14-18 et 39-45
Médaille d'argent des collectivités locales.
Architecte.
Conseiller municipal de 1929 à 1939, mobilisé en 1939, et de nouveau réélu de 1945 à 1971.
Haut de page
Imprimer :
TCHANG TCHONG JEN
25/07/1925 (Shangaï Chine) - 08/10/1998 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 10-55.
 
Il nait dans le quartier de Xujiahui, la concession Française, et à la mort de sa mère, il est placé dans l'orphelinat de Tou-Sè-Wè, tenu par des pères jésuites, et ou son oncle enseigne la sculpture. Il y apprend à parler français.
 
Il part pour Bruxelles en 1931, ou il suit des cours à l'Académie des beaux-arts.
En 1934, Hergé, qui s'apprête à écrire Le Lotus Bleu, est mis en contact avec Tchang qui lui fournit la documentation nécessaire au réalisme de la bande dessinée. Les deux hommes deviennent amis, fait unique dans sa carrière, et Hergé crée le personnage de Tchang dans le Le Lotus Bleu.
 
Après avoir voyagé en Europe, Tchang rentre en Chine. Il faut attendre les années 1970 pour qu'il soit nommé directeur de l'académie des Beaux-Arts de Shanghai.
Ce n'est que le 18 mars 1981 qu'il revoit Hergé à Bruxelles. Puis, il est invité par le gouvernement français. En 1985, il reçoit la nationalité française et réalise un buste de François Mitterrand après la réélection de celui-ci en 1988.
 
   
Zhang Chongren in Shanghai in 1935
Source image : Wikipédia - Domaine public.

 
Haut de page
Imprimer :
Albert ZOBEL
07/09/1888 (Joinville 52) - 17/02/1951 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 10-255 4e A.T.
 
Croix de guerre avec étoile de bronze. Source : AD75 Fiche Matricule.
 
Secrétaire général de la Mairie. Il semble que Louis Fignoni ait fait une erreur dans sa publication, car c'est son frère Paul Maurice ZOBEL qui a occupé cette fonction de 1938 à 1964.
Haut de page
Imprimer :
Division : 11
Emile ARMET de LISLE
28/06/1853 (Nogent-sur-Marne 94) - 11/12/1928 (Paris 75) - Inh : Div. 11-221 & 223.
 
fils de
Jean Louis Jules ARMET de LISLE
08/06/1815 (Paris 75) - 30/07/1878 (Nogent-sur-Marne 94)
 
Industriels.
Leur usine de quinquina, rue du Port, produit de la quinine, et abrite, à partir de 1904, le laboratoire de Marie Curie. Il y était traité la pechblende, minerai d'uranium, pour obtenir le radium. En 1921, Emile devient administrateur de la fondation Curie.
AD94 - Carte postale de l'usine.

 
A cet emplacement
dans l'usine ARMET de LISLE
Pierre et Marie CURIE
ont créé
le premier centre d'extraction du Radium
1904 - 1923
 
En 1988, L. Figoni dit Cette plaque est apposée rue Marceau à l'entrée du groupe scolaire inauguré le 10 septembre 1969.
 
En 1998, l'école Marie Curie est fermée pour cause de contamination des sols au radon, puis démolie en 2010-2011. Mais fin 2020, après de nombreuses décontaminations, c'est toujours un soucis majeur pour la municipalité.
 
Suite à la démolition de l'école, cette plaque ne semble plus exister.

 
Acte de décès de Jean Armet.
Haut de page
Imprimer :
Jean Marie BEUZEVILLE
22/11/1778 (Nogent-sur-Marne 94) - 15/12/1857 (Nogent-sur-Marne 94) Inh : Div. 11-241 & 243.
 
Vigneron de son état, il est élu maire de 1831 à 1834, à la suite de Louis Etienne Gervais Saussay dont il est le beau-frère.
 
Famille Beuzeville
Haut de page
Imprimer :
Georges jules louis DAMOTTE
° 02/03/1865 (Nogent-sur-Marne 94) † 11/07/1916 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Div. 11-113 4e A.T.
 
 
Architecte.
 
 Sa maison, caractéristique de son style, est visible au 8 rue André-Pontier.

En savoir plus :
- page de l'Office du tourisme.
- Architecture : https://vergez.net/damotte_nogent.php
 
Acte de décès : AD94 - 4E 3101 Vue 40/52 Acte 159.
Haut de page
Imprimer :
Edmond Jean Baptiste FLEUTIAUX
23/10/1858 (Argenteuil 95)- 25/11/1951 (Nogent-sur-Marne 94)
Inh : Div. 11-29 Angle allée centrale et 4e A.T.
 
Chef de bataillon d'infanterie.
Il est le fondateur et président de l'Avant Garde Nogentaise.
 
Chevalier de la Légion d'Honneur en juillet 1912, puis officier le 18 avril 1950. Cote(s) : LH//984/53.
Il est également Officier d'Académie, Officier de l'Ordre du Cambodge, Chevalier du Mérite Adricole.
 
Il décède à son domicile, 6 avenue Suzanne. Par son testament du 19/11/1951 (accepté en conseil municipal du 27/02/1952), Mr Fleutiaux fait le legs du monument Avant-Garde et d'un titre de 6000 francs de rente pour l'entretien du monument et de sa propre tombe.
 
Il repose avec son épouse, et d'autres membres de sa famille, dont son fils, Mort pour la France au Bois de la Bèche :
Jean Pierre FLEUTIAUX - 11/08/1892 (Nogent-sur-Marne 94) - 28/07/1917 (Douaumont 55)
 
Lieutenant au 61e Régiment d'Artillerie.
 
Transcription du décès à Nogent le 20/05/1919 (AD94 - 4E 3105 Vue 37/60).
Haut de page
Imprimer :
Pierre Jacques Jean GUILLEMINAULT
28/06/1913 (Caudebec-lès-Elbeuf 76) - 03/06/1940 (Holbach-lès-Saint-Avold 57) - Inh : Div. 11-237.
 
Prêtre.
Lieutenant au 69e RI de forteresse.
Mort pour la France.
Chevalier de la légion d'honneur.
Croix de guerre 39-45.
 
Son père Paul Jules, né le 16/05/1878 et décédé le 11/04/1920 à Nogent, habitait au 109 de la Grande Rue.
 
Rue de l'Abbé GUILLEMINAULT.
 
Source: SHD Caen - cote AC 21 P 198251
Haut de page
Imprimer :
Edmond Emile VITRY
08/01/1825 (Nogent-sur-Marne 94) - 22/04/1896 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 11-215, 217 & 219.
 
Entrepreneur en maçonnerie.
Maire adjoint en 1869 après avoir refusé le poste de maire.
 
Rue Edmond Vitry.
 
Dans les trois tombes sont inhumés, le 9 juin 1890 les défunts venant du Perreux ou de Paul Bert (??), puis d'autres membres de la famille :
  • A gauche: Sa première épouse Elisa DUDOIT (1827-1856) et les parents de celle ci, Paul DUDOIT (1803-1887) et Victoire SOUDIEUX (1806-1887. Arrière petite fille de Alexandre Nicolas DUDOIT (1744-1828).
    Le ci-devant Alexandre Nicolas est élu maire en 1793. Il doit céder sa place à François Caprais LEQUESNE sous la Terreur, mais revient en 1795. Symbole de modération et de tempérence, on le retrouve encore au commandes de la municipalité de 1798-1800.
    Sépulture acquise par un Mr Strady le 30 juillet 1889, certainement Charles STRADY ou Charles Victor STRADY, respectivement beau frère et neveu d'Edmond VITRY.
  • Au centre : Sa seconde épouse, Louise Julie BONNOTTE (1839-1907), Deux de ses enfants (Edmond +1863 et Berthe +1870, inhumés en juin 1890) et un de ses petits enfants BRUN non prénommé +1913.
    Sépulture acquise par Edmond VITRY le 30 juillet 1889, ainsi que celle de droite.
  • A Droite: Ses quatre soeurs, Joséphine (1837-1870), Hortense (1832-1870), Désirée (1842-1872) et Victorine (1826-1905) et ses parents, Marie Joseph VITRY (1804-1889) et Charlotte SOUDIEUX (1805-1880).
Le corps d'Edmond Vitry ne semble pas y reposer.
Haut de page
Imprimer :
Monument aux Indochinois
 
Morts au service de la France pendant la guerre de 14-18.
 
 L'ancien monument. Photo YV de 2000.
Haut de page
Imprimer :
KOUBBA
 
Ce monument, inauguré le 28 avril 2011 a remplacé à l'identique, la première Koubba érigée le 16 juillet 1919 et qui avait du être démolie en 1982 faute d'entretien.
 
Pendant la guerre de 14-18, Nogent a accueilli au 16 de la rue Charles VII, un hôpital pour les soldats africains. Les tirailleurs sénégalais et soldats maghrébins qui y sont mort furent inhumés dans le cimetière de la ville. C'est pour leur rendre hommage et honorer leur dévouement que fut élevé ce monument.
Haut de page
Imprimer :
Division : 12
Emile Joseph BRISSON
10/10/1852 (Lenharrée 51) - 1935 (Nogent-sur-Marne 94)
Inh : D12-47b Allée centrale.
 
Officier de la légion d'Honneur.
Directeur honoraire d'école primaire supérieure professionnelle.
Maire de 1907 à 1919, puis président du conseil général.
Président fondateur de l'association philothechnique.
 
Décédé dans sa propriété sise à l'angle de droite de la rue Théodore Honoré et de celle qui porte désormais son nom.
 
Acte de naissance : AD51 - 2 E 365/3 Vue 153/181
Rue Emile Brisson.
 
Il est inhumé avec son épouse Laure Angèle Gabrielle BRODARD
14/01/1857 (Herbisse 10) + en 1938
et avec Lucie Camille Marie MARTIN
14/05/1865 (Plaines-Saint-Lange 10) - 01/04/1946 (Nogent-sur-Marne 94)
Cette dernière apparait sur le recensement de 1931 comme domestique du couple.
Haut de page
Imprimer :
Romain Paul Marie DADON
06/08/1852 (Bourges 18) - 03/11/1929 (Nogent-sur-Marne 94)
Inh : D12-49b Allée centrale.
 
Chanoine honoraire de Paris, Bourges, Nimes, Monaco.
Curé de Nogent de 1911 à 1929.
Haut de page
Imprimer :
Georges Louis DUVELLEROY
° 07/08/1856 (Paris ancien 2e 75) † 12/09/1930 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : D12-277 5e allée transversale.
 
Président de la chambre syndicale des éventaillistes de Paris.
Il a pris la succession de son père, Jean Pierre DUVELLEROY, qui fut conseiller municipal, et qui repose au Père Lachaise.
 
Chevalier de la légion d'Honneur N° de Notice : c-206141.
Haut de page
Imprimer :
Joseph Antoine IMBUTI
° 03/04/1868 (Stradella - Lombardie - It) † 07/11/1942 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : D12-55b/57b Allée centrale.
 
Entrepreneur de maçonnerie.
S'il savait à peine signer son nom, il a néanmoins réussi puisque son entreprise compte 18 employés en 1936.
Source : Nogent et le Perreux - L'Eldorado en bord de Marne - Isabelle Duhau
 
Joseph Imbuti est souvent associé aux architectes Toussaint (père) et Raymond (fils) Hillion, dont il réalise d'ailleurs, en 1906, la maison de familiale au 20, rue Edmond Vitry.
 
Juste retour des choses, c'est Hillion qui va dessiner les plans de l'immeuble, au 6,boulevard des Deux Communes, ou vivra Imbuti après 1913.

Le numéro 20 est le pavillon de gauche sur la photo.
  

Le 6 boulevard des Deux Comunes.

 
Haut de page
Imprimer :
Jean Dominique MALOBERTI
27-03-1896 (Nogent-sur-Marne 94) - 25-08-1944 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : D12-70.
 
FFI. Mort pour la France.
 
Sur son site, Gilles Primout nous raconte : Jean MALOBERTI, connu sous le pseudonyme de Jean Poulente et bookmaker à ses heures, revient de l'attaque du Fort de Nogent une grenade à la main. Boulevard de Strasbourg un camion allemand semble à l'abandon. Il s'approche mais est aussitôt abattu d'une balle.
Source : https://liberation-de-paris.gilles-primout.fr/les-combats-dans-lest-parisien.
 

A la gloire des F.F.I. nogentais
Angle rond-point du Mal Foch & rue R.Josserand
BELLIVIER Lucien (*)
BRULANT Raymond (*)
CARLIERE Georges (*)
JOSSERAND Raymond (*)
MALOBERTI Jean (*)
OHRESSER ANDRE (*)
PISSARD ALBERT (*)
AUDINET Georges (*)
 
SGA - Titres, homologations et services pour faits de résistance
SHD Vincennes - GR 16 P 387597
 
SGA - Base des militaires décédés pendant la Seconde Guerre mondiale
SHD Caen - AC 21 P 85084
 
Acte de naissance 1MI 308 Vue 68/164.
Fils de Jean Dominique Maloberti, 29 ans, maçon né à Ferrières (Plaisance - Ita) et de Philomène Martini, 24 ans, plumassière, demt Grande Rue, 99.
Marié à Nogent le 15/04/1942 avec Marcelle Belotte.
Haut de page
Imprimer :
Ici, division 12 59b & 61b, à l'angle de l'allée centrale et de la 5e allée transversale, reposent trois générations des marbriers de Nogent :
Louis Désiré HERICOURT - 26/03/1870 (Nogent-sur-Marne 94) - 23/03/1944 (Nogent-sur-Marne 94)
  et son épouse. Ils sont les beaux-parents de
Elie Vivant Léon Martin - 19/02/1892 (Haraucourt 08) - 14/12/1677 (Nogent-sur-Marne 94)
  et son épouse. Ils sont les parents de
Robert Louis Vivant Martin - 04/08/1921 (Nogent-sur-Marne 94) - 23/12/2002 (Créteil 94)
  et son épouse.
Haut de page
Imprimer :
Monument de l'Avant-Garde Nogentaise à ses morts
Grande guerre 1914-1918.
Société de préparation militaire fondée en 1908.
 
ANQUETIL Ernest
ARENT Frédéric
AUBRY Albert
BARBIER Armand
BATTUT Auguste
BAUDELOT Jean
BELLAMIT Fernand
BLANCHET Georges
BRUCELLE Georges
CAZAINSTRE Louis
CLIQUET JULIE?
COIFFIER GEORGES
COUVREUR Pierre
DANIEL Alexandre
DUVERNAY Fernand
FAVIER André
FLEUTIAUX Jean Pierre
FUSILIER Fernand
GAY Stanislas
GUIGNY Georges
HENRIAT Julien
HENRY Charles
HOUDRY Marcel
KUHN Edmond
LEMOINE Marcel
LEROY Georges
LESCARCELLE Stéphane
PONSIN Henri
RABELLE René
RETHERS Eugène
SCHURHAMMER René
SOHN Marcel
TERLET Georges
THIBAUT Maurice
TRUELLE André
VANIET LOUIS
VILAIN Marcel
ROYER Jules
Haut de page
Imprimer :
Cécile Pierrette BRIANCON Epouse Georges NACHBAUR
17/08/1889 (Paris XVIIIe 75) - 11/11/1964 (Neuilly-sur-Seine 92)
Inh : D12-287 5e allée transversale.
 
Elle repose notament avec ses parents :
 Louis Briançon +05/07/1925 (Paris IIe 75) et Julie Delprat +19/02/1924 (Nogent-sur-Marne 94),
et son frère, Auguste Victor, 23 ans, mort pour la France le 10/10/1914 à la tranchée de Calonne (Mouilly 55)
 
Georges NACHBAUR est inhumé avec son père et son frère, les trois architectes sont réunis en Division 14.
Haut de page
Imprimer :
Désiré Joseph Victor TIERCE
26/04/1852 (Champenoux 54) - 23/08/1922 (Nogent-sur-Marne 94)
Inh : D12-37b Allée centrale.
 
2e adjoint au maire en 1908.
Officier de l'instruction publique.
Proposé pour la Légion d'Honneur.
 
Acte de décès.
Haut de page
Imprimer :
Division : 13
Gustave Auguste LEBEGUE
10/08/1820 (Paris 75) - 21/08/1891 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 13-216-218 3e A.T.
 
Officier de l'instruction publique.
Bienfaiteur.
 
Rue Gustave Lebegue.
Acte de décès
Haut de page
Imprimer :
Benoit François ANDRE dit PONTIER
20/04/1801 (Paris Anc.11e 75) - 26/11/1875 (Nice 06) - Inh : Div. 13-224-226 3e A.T.
 
Maire de 1869 à 1871.
 
Rue ANDRE PONTIER.
 
Acte de naissance : AD75 - Etat civil reconstitué - 5Mi1 114 Vue 37/50.
Transcription le 13/12/1875 à Nogent de l'acte de décès du 24/11/1874 à Nice. AD06 - Acte original No 1663 Vue 430/524.
 
 
Charles Mathias DECALONNE
1756 (Paris 75)- 28/11/1845 (Nogent-sur-Marne 94)
 
Greffier de Paix du canton de Charenton.
(Beau père du précédent).
Haut de page
Imprimer :
Louis Etienne Gervais SAUSSAY
24/02/1759 (Nogent-sur-Marne 94) - 11/06/1847 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 13-234-236 3e A.T.
Marie Jeanne Beuzeville son épouse
08/01/1766 (Nogent-sur-Marne 94) - 24/07/1839 (Nogent-sur-Marne 94)
Inh : Div. 13 234-236.
 
Jardinier, Maire en 1830 et 1831.
 
Son père était jardinier chez le chevalier François de Nugues qui avait créé en 1783 une fondation pour la Rosière (*1). Ce devait être une jeune fille modèle, de dix-huit à vingt neuf ans, née dans la paroisse, de parents légitimement mariés, et elle devra se marier dans l'année pour recevoir la somme de 669 livres 12 sols (*2).
En 1783, c'est Marie Angélique Saussay qui est élue, c'est la soeur de Louis Etienne Gervais. Elle épouse le 16 juin suivant Jean François Rameau, le fils de Jean Baptiste le procureur fiscal.
En 1784, c'est au tour de Marie Jeanne Beuzeville d'être élue, elle épouse Louis Etienne Gervais Saussay le 15 juin 1784.
 
De cette union naitront deux enfants :
 
1/ Louis Jean Saussay (1785-1872) qui épouse en seconde noces Marie Henriette Etiennette Mérillon (1797-1856), le couple repose dans la tombe que l'on aperçoit à droite (Div. 13 238-240). D'ou Marie Adélaïde épouse de Pierre Diez, et Louise Henriette Etiennette Saussay qui est l'arrière grand-mère de Denise Beuzeville épouse de Paul Jacquart.
 
2/ Anne Marie Saussay (1786-1822) qui n'est autre que l'arrière arrière grand-mère de Francis POULENC.
 
Quant à l'épouse de Louis Etienne Gervais Saussay, Marie Jeanne Beuzeville, est est la soeur de Jean Marie Beuzeville qui sera maire de 1831 à 1834.
 
Acte de mariage.
Acte de décès.
 
(*1) Archives Nationales - Notaire Edme Armet - 11/01/1873 - MC/RE/VII/10 Cotes : 119 v°-152 r° Vue 1/33 - MC/ET/VII/457.
(*2) Jean Roblin - Les Raisons sont murs citoyen - La révolution à Nogent-sur-Marne.

 
Descendance Saussay
Haut de page
Imprimer :
Pierre DIEZ
04/04/1803 (Avrecourt 52) - 03/11/1875 (Longjumeau 91) - Inh : Div. 13-242 3e A.T.
Inh : Div. 13-242.
 
Marguillier, puis secrétaire du Conseil de Fabrique en 1855.
 
Il épouse le 25/09/1837 à Nogent Marie Adélaïde Saussay, petite fille de Louis Etienne Gervais SAUSSAY, maire de la commune entre 1830 et 1831.
Haut de page
Imprimer :
Anne Constant Léon NAIZON
22/09/1852 (Courbevoie 92) - 29/03/1916 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 13-136 4e A.T.
 
Ancienne fiche cimetière conservée aux archives municipales le signalant comme bienfaiteur -Entretien communal-.
Haut de page
Imprimer :
Division : 14
Louis Alexandre MISGAULT
° 19/03/1878 (Nogent-sur-Marne 94) † 18/01/1959 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Div. 14-34b Allée Centrale.
 
Entrepreneur en maçonnerie issu de vielles familles nogentaises.
  

Il a construit le 79, Grande Rue.

 
Haut de page
Imprimer :
Georges Théodore NACHBAUR père
19/11/1842 (Plélan-le-Grand 35) - 25/06/1921 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 14-42b.
 
Le père et ses deux fils architectes Art Nouveau dont on peut admirer les réalisations en ville.
En savoir plus : page de l'Office du tourisme.
 
Acte de Décès.
 

Albert Alfred NACHBAUR
01/10/1879 (Nogent-sur-Marne 94) - 21/03/1933 (Pékin)
 
Architecte, puis journaliste, directeur de l'Echo Nogentais. il part en chine en 1916 ou il fonde une maison d’édition et dirige le Journal de Pékin.
 
 
Sa maison, la Villa la Détente, caractéristique de son style, est visible au 3 boulevard de la République.

 
Acte de naissance.
 

Georges NACHBAUR
(Aussi prénommé Georges Lucien bien que l'acte de naissance n'en fasse pas état).
18/06/1884 (Nogent-sur-Marne 94) - 02/08/1977 (Nice 06)
 
Acte de naissance.
 
Sur la pierre tombale, il est gravé Cécile BRIANCON 1889-19.. Il s'agit de la 1ère épouse de Georges qui repose en Division 12.
 

 Réalisation Nachbaur : Le casino Tanton.
Source Archives départementales 94 - 2FI/Nogent 116
Haut de page
Imprimer :
Honoré Louis PASQUIER + 15/11/1929 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 14-214 4e A.T.
 
Par testament du 2 septembre 1928 (Accepté par le BAS le 30/11/1929), il lègue 12000 francs de rente pour les pauvres et l'entretien de sa tombe.
Haut de page
Imprimer :
Madeleine Désirée Alice RAMEAU
° 01/06/1901 (Nogent-sur-Marne 94) † 07/11/1920 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Div. 14-32b .
 
Magdeleine Rameau est morte à 19 ans en 1920 au 71, rue des Jardins.
 
   
Signé Max Blondat (sculpteur, 1872-1925), le portrait de la jeune fille la représente dans une expression mélancolique. Le choix de la tenue à la mode garçonne des années folles semble souligner l'injustice d'une disparition à l'âge des plaisirs de la jeunesse. Nogent et le Perreux - L'Eldorado en bord de Marne - Isabelle Duhau.
 
Épitaphe :
Ceux qui la virent en passant, la regrettent; ceux qui la connurent, la pleurent, ceux qui l’aimèrent, la regretteront et la pleureront toujours.

 
Elle repose avec ses parents.
 
Acte de naissance : AD94 - 1MI 2500 Vue 27/503 Acte 96
Acte de décès : AD94 - 4E 3108 Vue 6/29 Acte 262
Haut de page
Imprimer :
Alexandre Paul SALABERT
° 21/10/1899 (Paris XIIe 75) † 13/01/1978 (Bry-sur-Marne 94)
Inhumation : Div. 14-50b.
 
Le Perreux-sur-Marne - notice historique de 1937. Auteurs : Pierre Champion, maire de Nogent et Alexandre SALABERT, secrétaire général de la mairie du Perreux.
 

  Maurice Alexandre SALABERT
° 11/01/1896 (Paris XIIe 75) † 07/12/1938 (Paris XVIe 75)
Inhumation : Div. 14-50b.
 
Frère du précédent, il était quant à lui, secrétaire général de la mairie de Nogent.
 
Nogent-sur-Marne : étude et évolution d’une commune de la banlieue parisienne, Thèse de l’Institut d’Urbanisme de l’Université de Paris, 1927.
Haut de page
Imprimer :
Division : 15
Henri Ferdinand BECK
04/06/1897 (Nogent-sur-Marne 94) - 15/03/1987 (Créteil 94) - Inh : Div.15-22.
 
Croix de guerre 14-18.
 
Nombreuses activités : Bureau d'aide sociale, Croix-Rouge, Vélo club nogentais, Compagnie de l'Arc.
Haut de page
Imprimer :
Henri BRETON
° 1734 (Reims 51) † 12/02/1819 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Division 15-284 3e AT.
 
Juge de Paix du canton de Charenton.
Il est l'ancêtre à la 6e génération de Pierre Joxe, ancien ministre de l'intérieur.
 
L'ancienne fiche du cimetière, conservée aux archives municipales, est annotée entretien communal.
 
Il est le père de :

Louis Henri BRETON
° 20/02/1776 (Paris 75) † 11/05/1855 (Paris 75)
Inhumation : Cimetière du Montparnasse Div 10, 3Nord, 58Ouest.
 
Ce dernier était notaire royal pour l'éude parisienne CXI et député.
 
Il fut également maire de Nogent de 1826 à 1830.
Ses principales actions furent le remplacement du cimetière autour de l'église par celui de la rue de Paris (actuelle rue Paul Bert) et la mise en oeuvre des legs de Madame de Larboust.
 
Il fait une donation à la ville de 50 francs de rente sur l'état pour l'entretien de sa tombe, et payer au curé une rente de 20 francs pour les pauvres.
 
Il a été inhumé le 21 juin 1855 au cimetière du Montparnasse (No d'ordre 3469).
Haut de page
Imprimer :
Claude Hippolyte BRILLET
30/11/1800 (Mareil S&O (*1)) - 06/05/1878 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 15-290 & 291 3e A.T.
 
Bienfaiteur.
 
Il est le beau frère de Louis Eugène POMMERET qui a épousé sa soeur Elisabeth Eugénie BRILLET.
Il est également l'époux de Cornélia Joséphina Alexia POIRET (*2), laquelle est une cousine de Nicolas Michel CURY dont elle est, pour moitié, la légataire universelle, les deux autres quarts revenant aux deux frères de ladite Cornélia.
 
Rue Brillet.
Acte de décès.
 
(*1) : L'acte de mariage précise Mareil, Arrdt de Pontoise, Seine-et-Oise. Sans doute Mareil-en-France 95.
(*2) :Je n'ai pas trouvé le lien familial exact.
Haut de page
Imprimer :
BRUNET-PIGELET 1
Div. 15-278 3e A.T.
 
Voir la sépulture BRUNET-PIGELET 2.
Haut de page
Imprimer :
CURY
??? (?) - ??? (?) - Inh : Div. 15-292 3e A.T.
 
Dans cette sépulture, suivant l'ancienne fiche conservée aux archives municipales, reposent deux corps, l'un Alexandre, l'autre sans prénom, venant de l'ancien cimetière (?), inhumés ici le 02/10/1890. Louis Figoni nous dit que le monument a subi une réfection en 1987.
 
Bienfaiteur.
Il avait fondé un lit à l'hospice de la Rochefoucault et avait attribué une rente au bureau de bienfaisance. Source L.Figoni.
 
On retrouve dans le livre de l'abbé Dufournet : P172 : l'agent municipal nommé par le directoire executif le 10 frimaire an IV (Figoni dit le 17 brumaire), fut M. Cury qui habitait l'actuelle rue André-Ponthier.
P163 : Les agents nationaux furent successivement Nicolas Cury, ...
P162 : le 25 mars 1793, lit on dans les registres municipaux, ... le citoyen Milin Duperreux (sic) et le citoyen Michel Cury ont fait des dons patriotiques...
 
Il semble donc que les deux corps soient :
Nicolas Michel CURY - 1763 - 15/04/1826 (Paris Anc 11e 75)
Alexis Nicolas René CURY, son fils - 1788 (Paris 75) - 24/10/1817 (Nogent-sur-Marne 94)
Ils furent inhumés dans une propriété rue de Paris (actuel 34, rue Paul Bert).
Les légataires universels de Nicolas Michel Cury sont trois de ses cousins, c'est eux qui demanderont le transfert des corps vers le cimetière du Perreux (avant que la municipalité procède à un deuxème transfert vers le cimetière actuel en 1890).
La principale légataire, pour moitié, est Cornélia Joséphina Alexia POIRET épouse en seconde noces Claude Hippolite BRILLET.
 
Passage Cury.
Rue Cury.
Haut de page
Imprimer :
Emile Ferdinand DROUOT
25/09/1866 (Clans 70) - 22/09/1932 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 15-258 3e A.T.
 
Médaille militaire.
 
Soldat de la classe 1886, il pratique le saxhorn baryton.
Le 2 août 1901, il est nommé sous-chef de musique et, en 1902, il est affecté au 149e RI.
 
Le 20 juin 1903, il épouse Eugénie Beuzeville à Nogent ou il se retire à la fin de sa carrière militaire.
Il y devient directeur de l'harmonie municipale.
 
Source militaire : Blog sur le 149e RI.
Haut de page
Imprimer :
Louis Eugène POMMERET
07/10/1795 (Paris 75) -06/01/1859 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 15-280 & 282 3e A.T.
 
Notaire de 1823 à 1832.
Beau frère de BRILLET.
 
Acte de décès.
Haut de page
Imprimer :
Paul Léon Armand JACQUART
19/05/1912 (Montreuil-sur-Mer-62) - 09/04/2007 (Limeil-Brévannes 94) - Inh : Div.15-117.

 
Il nait à Montreuil-sur-Mer oú son père Paul, descendant d'une longue lignée de chantres et d'organistes, ouvrit en 1910 un atelier de facture de pianos.
L'activité du père se développe rapidement dans toute la région, notamment à Boulogne-sur-Mer, il fabrique des pianos portant son nom. Puis, c'est le départ vers Paris, au 106 rue de Saint-Maur et rue de la Goutte d'Or.
Fin 1932, il ouvre un atelier à Nogent au 29 rue Charles VII, puis en 1934 au 54 grande rue.
Après la seconde guerre mondiale, Paul (fils) s'installe à Nogent ou il se consacre à l'entretien et la restauration des pianos, et à l'accord des orgues et harmoniums.
Voir la Biographie de la famille : http://georgesroux.fr/2.html
 

Denise Jeanne Jacquart née BEUZEVILLE (son épouse)
27/05/1913 (Lion-sur-Mer 14) - 20/12/2011 (Bry-sur-Marne 94)
 
Le bulletin municipal de janvier 2012 nous apprend que Denise était née à Lion-sur-mer, alors que ses parents vivaient au Pérou à Iquitos, et que, à son retour la famille s'installe rue Jacques Kablé.
Il s'agit là d'un retour au sources, puisque cette famille Beuzeville est l'une des plus anciennes de Nogent. L'un des ancêtres à la 5e génération de Denise est Louis Etienne Gervais Saussay qui fut maire de Nogent en 1830/1831.
 
Denise avait fait des études de comptabilité, c'est donc tout naturellement qu'elle s'occupe de la gestion du magasin du 54 grande rue et de l'accueil des clients.
Le couple fête ses noces de diamant en 1997, et Denise est décorée de la médaille de la famille nombreuse, ils ont eu neuf enfants.
Après le décès de Paul, en 2007, elle entre à la Maison des Nationale des Artistes, ce sera pour elle une seconde vie intellectuellement riche.
Haut de page
Imprimer :
Jacques Louis René SYLVESTRE
25/09/1925 (Vertus Blancs-Coteaux 51) - 15/02/2012 (Bry-sur-Marne 94) - Inh : Div. 15-14.
 
Chevalier de la Légion d'Honneur.
Ancien secrétaire général du comité local de Nogent-Le-Perreux de la Société d'entraide des membres de la Légion d'Honneur.
 
Maître cuisinier, il a été professeur à l'école hôtelière de Paris.
 
Ses obsèques ont eu lieu à l'église Saint-Saturnin en présence d'Olivier Echappé, président du comité d'entraide, de Joël Rebuchon, Thierry Marx et du président des compagnons du devoir d'Île-de-France.
Haut de page
Imprimer :
Division : 16
Jean-Claude Augustin BÉDOUILLAT
° 17/02/1939 (Nogent-sur-Marne 94) † 08/06/2011 (Le Bourget 93)
Inhumation : Div. 16-116 1ère Allée Latérale.
 
   
Source image : Nogent Magazine.

 
Conseiller municipal de 1983 à 1995, il a été également conseiller de quartier et délégué du médiateur de la commune.
 
Proviseur du lycée, il a été l'un des initiateurs de la création du conservatoire Francis Poulenc.
 
Son épouse Pierrette, qui a passé 25 ans en tant que major dans l'armée en Afrique du Nord, est décédée fin 2006. Il s'étaient mariés en 1963.
Haut de page
Imprimer :
Dominique Jean TARAVELLA
° 19/10/1885 (Ferrières, Ita) † 29/10/1966 (Nogent-sur-Marne)
Inhumation : Div. 16-256 4e A.T.
 
Entrepreneur de maçonnerie, il a fondé au mois de juin 1920, avec Dominique Cavanna, l'entreprise bien connue Cavanna et Taravella.
Dès le début, Dominique Taravella va s'appuyer sur deux chefs de chantiers : André, son frère date de sept ans, et François, son cousin germain.
 
Le succès aidant, à l'été 1930, l'entreprise employait jusqu'à 70 employés.
La seconde génération arrive, Louis, le fils de Dominique Cavanna, et du côté de Dominique Taravella, son fils Jean qui mourra en 1941, prisonnier en Allemagne, son fils benjamin Louis, né en 1920, et son gendre Jérôme Cavanna, qui a épousé sa fille Marie en 1924. Puis, il y aura la guerre, période pendant laquelle une très grande partie des ouvriers furent licenciés.
Elle sera de nouveau dynamisée avec l'arrivée dans les années 1950 des fils de Louis Taravella : Jean , Michel et Jacques.
Haut de page
Imprimer :
Louis FIGONI - 14/04/1914 (Nogent-sur-Marne 94) - 28/06/2008 (Stains 93) - Inh : Div. 16-114.
 
C'était un grand ami de mon grand père, Robert Vitry, dont le père, Ernest Vitry, avait d'ailleurs été témoin de la naissance du petit Louis en 1914.
 
Il avait réalisé en 1988 de la première étude sur le cimetière, j'ai donc repris le flambeau avec cette nouvelle version 2.0.
 
Acte de naissance
Source AD94 - 4E 3007 Vue 135/183.
Haut de page
Imprimer :
Division : 17
Raymond Louis Charles JOSSERAND
20/02/1921 (Nogent-sur-Marne 94) - 25/08/1944 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 17-86.
 
Géomètre.
 
FFI, tué lors des combats de la libération.
 
Sur son site, Gilles Primout nous raconte : Georges AUDINET, 45 ans, gardien de la paix, et Raymond JOSSERAND, 23 ans, géomètre, ont mis en batterie une mitrailleuse rue Thiers prolongée et tirent sur un groupe de soldats allemands retranchés au rond-point des Maréchaux; ils sont abattus par un tireur embusqué dans un arbre.
Charles DANET, 61 ans, commet l'imprudence de sortir de sa maison en pleine bataille, il est tué d'une balle perdue...
Source : https://liberation-de-paris.gilles-primout.fr/les-combats-dans-lest-parisien.
 

Monument commémoratif dans la rue qui porte son nom.
  

A la gloire des F.F.I. nogentais
Angle rond-point du Mal Foch & rue R.Josserand
BELLIVIER Lucien (*)
BRULANT Raymond (*)
CARLIERE Georges (*)
JOSSERAND Raymond (*)
MALOBERTI Jean (*)
OHRESSER ANDRE (*)
PISSARD ALBERT (*)
AUDINET Georges (*)

 
SGA - Titres, homologations et services pour faits de résistance
SHD Vincennes - GR 16 P 311688
SGA - Base des militaires décédés pendant la Seconde Guerre mondiale
SHD Caen - AC 21 P 57633
 
Acte de Naissance 4E 3009 Vue 12/66
 
Rue Raymond Josserand
Haut de page
Imprimer :
Chantal Madeleine LETOUZEY née de BRUYNE
05/03/1945 (Paris IXe 75) - 10/07/2019 (Créteil 94) - Inh : Div. 17-21.
 
Source Image : Le Carillon Nogentais.
Son visage reflétait sa bonté naturelle.
 
Ses combats étaient multiples :
Elle a mené une carrière de médecin du travail, toujours attentive aux problèmes de ses patients,
maire-Adjointe, elle a développé la prévention et lutté pour l'insertion des handicapés,
présidente des parents d'élèves d'Albert de Mun, elle militait pour l'enseignement libre,
très impliquée dans la vie de la paroisse, elle a été vice-présidente du Carillon Nogentais pendant 22 ans, elle en a fait un journal moderne.
Haut de page
Imprimer :
Emile Jules Adolphe QUESTEMAN
02/07/1913 (Nogent-sur-Marne 94) - 11/05/1996 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 17-369 5e A.T.
 
Empereur de la 1ère compagnie de l'Arc de Nogent-sur-Marne, famille de Beauté.
Est nommé Roy celui qui abat l'oiseau en premier, de façon bonne et valide. Est nommé Empereur un Roy qui abat l'oiseau trois années de suite, il conserve alors ce titre à vie. (Source ffta.fr)
Haut de page
Imprimer :
Division : 18
Roger Emile BEAL - 28/09/1920 (Lyon Ier 69) - 14/12/2010 (Créteil 94)
Inh : Div. 18-178B.
 
Sapeur pompier volontaire à Nogent, il part en Allemagne, ainsi que ses trois frères, recruté par le STO.
 
A son retour, il prend la suite de son père, artisant peintre, rue Jacques Kablé.
 
Il adhère en 1947 à l'association des Anciens Combattants et victimes de guerre de Nogent, ou il luttera pour le souvenir de ceux qui ne sont pas revenus.
 

 
Il est inhumé avec ses deux épouses, Lucienne LECOMPTE (1924-1962), Téodora ALDEA GARCIA (1926-2010),
son frère Raymond BEAL (1912-1988) et sa belle soeur Irène HECTOR (1917-2006)
et ses parents qui suivent...

Robert Louis Auguste BEAL
25/02/1889 (Paris XIe 75) - (08/02/1969 Nogent-sur-Marne 94)
 
Epoux de Jeanne Henriette LASNIER (1888-1965)
 
Peintre. Il demeurait au 3 Quai du Port (AD94 - Recensements de 1936 P326 et de 1946 P312).
 
Pendant la guerre de 14-18, affecté au 79e R.I., il a été blessé le 25 septembre 1914, puis le 9 mai 1915. Comme il était soutien de famille, il sera détaché de son corps dans le Cher ou sa femme accouche en 1916.
 
Et pendant la seconde guerre, il est déporté de Compiègne le 28/04/1943 par le convoi FMD I.95. Il arrive au KL Sachsenhausen le 30/04/1943 ou il prend le matricule 64662. Il est libéré à Schwerin le 02/05/1945, au cours de l'évacuation du camp et rentre à Nogent.
Source AFMD 94.
Haut de page
Imprimer :
Roger Jean Roch CHIOSELLI
° 21/06/1913 (Paris VIe 75) † 25/12/2007 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Division 18-397.
 
Pupille de la nation, il a oeuvré toute sa vie au service des autres.
 
Il a travaillé chez Kodak-Pathé à Vincennes de 1937 à sa retraite en 1977, et il avait été nommé responsable du département qualité en 1964.
 
C'est sur le coteau de Nogent qu'il avait choisi de se retirer.
 
26/01/2022. Cette sépulture est notée sur la liste des concessions à renouveler.
Haut de page
Imprimer :
Henriette GUEGANNO
° 17/02/1872 (Inzinzac 56) † 27/03/1957 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Division 18-405 Allée Lat. Est.
 
Veuve de
Jacques Charles GOËRG
° 23/07/1848 (Châlons-sur-Marne 51) † 02/01/1931 (Nogent-sur-Marne 94)
 
Officier, Chevalier de la Légion d'Honneur.
 
Par testament du 17/01/1939, elle donne à la commune titres et immeubles pour revenus aux oeuvres. La ville devra assurer l'entretien de notre sépulture à Nogent, des sépultures Goërg à Chalons-sur-Marne et famille Charance à Vitry-le-François. Le legs est accepté par le conseil municipal du 23/05/1957.
Son nom est gravé sur la plaque commémorative dans le hall de la mairie.
 
Mariage à Nogent-sur-Marne le 10/06/1914 (AD94 - 4E 3039 Vue 36/65).
Haut de page
Imprimer :
Jean-Guy LABARBE
03/10/1923 (Captieux 33) - 07/09/1977 (Nogent-sur-Marne 94)
 
1er adjoint de 1971 à son décès.
Haut de page
Imprimer :
Jean Marie Amable SAHUT - 17/02/1879 (Aigueperse 63) - 01/07/1962 (Nogent-sur-Marne 94)
Inh : Div. 18-414.
 
Médecin.
L'immeuble ou il exerçait a été démoli pour faire place aux immeubles, à gauche, en allant vers le bois de Vincennes avant le pont du RER.
 
Il demeurait au 10 Rue Georges Clémenceau avec sa femme Marie Grangeneuve, dont le nom évoque pour certains un autre docteur en médecine.
 
Fondation d'une société de secours mutuels (1933).
Voir page 940 du document sur Gallica.
Haut de page
Imprimer :
Roger Frédéric SPIESSERT dit SPESSARDY
° 29/07/1903 (Le Havre 76) † 18/04/1997 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Div. 18-303.
 
   
Carte de visite. Source : Le bloc-notes de cirk75.

 
Dompteur de fauves dans les années 1920-1960, il a dirigé le cirque Pinder avec son frère Charles, avant d'être congédié par ce dernier.
 
Il a publié en 1978 un livre de propos recueillis par Jacques Garnier : Face aux fauves chez Pinder
   

 
Il a pris sa retraite à Nogent avec sa deuxième épouse :

  Yolande Yvonne Marie PARETI
° 20/07/1921 (Nogent-sur-Marne 94) † 27/09/2013 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Div. 18-303.
 
   
Source image : Nogent Magazine.

 
Elle est née de parents immigrés italiens, au 3, rue Sainte-Anne ou elle était la voisine de palier de François Cavanna.
 
Sa spécialité était l'acrobatie. Elle l'a exercé au cirque bien sûr, mais aussi au Moulin Rouge, et elle a même fait la première partie d'un spectacle d'Yves Montand au Royal Palace de Nogent.
 
Acte de naissance : AD94 - 4E 3009 Vue 39/66 Acte 157.
Haut de page
Imprimer :
Division : 19
Pierre CHAPEL
26/01/1872 (Vertaison 63) - 16/08/1951 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 19-9 5e A.T.
 
Chevalier de la Légion d'Honneur. Source : N° de Notice : L0482066.
Croix de guerre 14-18.
Juge de Paix.
Maire de 1944 à 1947.
Haut de page
Imprimer :
Christian Jean Louis Daniel MAUDRY
03/06/1947 (Nogent-sur-Marne 94) - 23/12/2010 (Paris XIIe 75) - Inh : Div. 19-10 5e A.T.
 
Conseiller municipal, Vice-président de la communauté d'agglomération.
Directeur financier, puis président de France Handling et du CIF (Comité Interprofessionel du Fret),
Président du judo club (1990-1992).
Haut de page
Imprimer :
Georges Henri PERRON
07/12/1881 (Rigny 70) - 03/11/1945 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 19-49.
 
Sous lieutenant d'infanterie coloniale (1917).
Commandeur de la Légion d'Honneur.
Médaille Militaire. Croix de Guerre 1418.
Grand mutilé de la guerre 14/18. Inhumé avec les honneurs militaires.
 
Président du comité d'aide aux prisonniers de guerre de 1940 à son décès.
 
Maire adjoint de 1919 à 1940.
 
Acte de naissance Source AD70 - Rigny 1873-1882 Vue 186/236.
Haut de page
Imprimer :
Alfred Servais Aloise RASQUIN
30/07/1912 (Metz 57) - 15/02/2004 (Montreuil 93) - Inh : D19-41.
 
   
Source Image ; Nogent Magazine.

 
Cadre dans l'industrie.
 
Conseiller municipal depuis 1971, puis adjoint au maire jusqu'en 1989.
 
Fondateur du Quadrille de Nogent,
Président de l'Union du Val-de-Marne des groupes folkloriques et de l'expression populaire traditionnelle.
Membre du Comité de Jumelage, il est l'initiateur du jumelage avec Siebug.
 
Ses obsèques ont été célébrées à Saint Saturnin.
 
Au moment ou j'écris ces lignes, son fils, Bernard RASQUIN, a dignement repris le flambeau, et est également adjoint au maire.
Haut de page
Imprimer :
Charles Georges VILBERT - 25/04/1877 (Amiens 80) - 29/01/1948 (Nogent-sur-Marne 94)
Div. 19-10 (centre) - Il a acheté cette sépulture, mais il n'y est pas inhumé.
 
Chef d'institution.
 
   
Il est cité dans la liste des maires de Nogent de 1944 à 1945. La plaque commémorative dans le hall de la mairie précise qu'il présidait le Comité Local de Libération qui a pris prossesion de la Mairie le 24 août 1944.

 
Haut de page
Imprimer :
Monument aux victimes de Saïgon
Div. 19 75-77 Allée Centrale.
 
24-25-26 septembre 1945.
 
Morts pour la France.
 
Ici repose Andrée DENIER 1898-1988, présidente de l'association des familes des victimes.
Haut de page
Imprimer :
Division : 20
Paulette juliette SAGUIER-LECOQ née CHAUSSIVERT
27/05/1920 (Paris XIVe 75) - 16/03/2015 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 20 2e A.T.
 
   
Source Image : Nogent Magazine

 
Elle est âgée de 23 ans lorsqu'elle rejoint la résistance ou elle opérera d'octobre 1943 à septembre 1944 au sein du mouvement Libération Nord sous le nom de résistante Douce,
 
Croix du combattant volontaire de la résistance, Croix du combattant 39-45, médaille commémorative.
 
SGA - Titres, homologations et services pour faits de résistance
SHD Vincennes GR 16 P 124416.
 
Femme de conviction, elle se fait baptiser à l'âge adulte.
 
Elle s'est éteinte en laissant ces quelques mots : "Merci à tous ceux qui m'ont donné le courage de continuer jusqu'au bout, monsieur le maire de Nogent, mes amis anciens combattants, mes amis résistants, il en reste si peu. Vive la France !"

André Maurice SAGUIER son époux
03/08/1916 (Paris XVIIIe 75) - 14/09/1968 (Ouroux-en-Morvan 58)
Il a reçu ma même médaille que son épouse.
Le docteur SAGUIER, chirurgien-dentiste a été déporté en 1943 comme résistant à Mauthausen (Matricule 26363).
https://monument-mauthausen.org/26363.html
SGA - Titres, homologations et services pour faits de résistance
déportés et internés de la résistance (DIR), forces françaises de l’intérieur (FFI)
SHD, Vincennes GR 16 P 530029 et Caen SHD/ AC 21 P 668915.
SGA - Base des médaillés de la résistance
Décoration : Ordre de la Libération accordé à André SAGUIER dit Bob. Décret du 11/03/1947 JO du 27/03/1947.
Haut de page
Imprimer :
Division : 21
Antonio Constantino IPPOLITO dit Toni - 17/01/1923 (Novoli, Pouilles, It) - 03/10/2011 (Nogent-sur-Marne 94)
Inh : Div; 21-52 Mur.
 
Chanteur, il intègre dès son jeune â une compagnie de variétés dans le nord de l'Italie, à Castiglione di Pepoli.
Il s'installe à Nogent après la guerre et chantera un temps avec les trois ménestrels à la rotisserie de l'Abbaye, à Paris.
A Nogent, il chante le samedi soir au bal du Grand Cavanna.
 
Au niveau professionnel, il crée son entreprise de plâtrerie, et pour cela, se fait naturaliser avec son épouse.
Il s'investit dans le jumelage avec l'Italie.
Il est également amateur du jeu de boules et sera président des Boulistes en 1996.
 
Il était le grand père de Christophe Ippolito, adjoint au maire chargé des nouvelles technologies.
Source : Nogent Magazine.
 
   

 
Haut de page
Imprimer :
Louis Etienne Désiré LEPAGE
21/04/1904 (Paris XIVe 75)- 03/04/1997 (Bry-sur-Marne 94) - Inh : Div. 21-105.
 
Il a tavaillé pendant 57 ans dans des entreprises de papeterie et d'imprimerie.
Il était pupille de la nation et père de sept enfants.
 
Officier de la légion d'Honneur (1987).
 
Conseiller municipal dès 1951, maire adjoint de 1953 à 1995 et premier maire adjoint de 1978 à 1989.
Fondateur de la Maison des jeunes et de la culture qu'il anime, celle-ci porte désormais son nom.
Président de nombreuses associations (Centre d'Etudes et de Réalisations du Val-de-Marne pour l'éducation permanente, comité Nogent-Le Perreux de la Société d'Entraide de la Légion d'Honneur).
 
En 1991, il a célébré ses noces de palissandre (65 ans de mariage) et a reçu la médaille de la ville pour ses 40 ans de mandat.
 
Square Louis Lepage.
 
Le 21 septembre 1991, Louis Lepage (à droite) vient de célébrer les noces d'or de Mr et Mme CABOTTE.
Source : Bulletin municipal.
Haut de page
Imprimer :
Jeanine Georgette PENNETIER née GRUNENWALD
24/05/1924 (Dogneville 88) - 04/12/2009 (Bry-sur-Marne 94) - Inh : Div. 21-99B
 
   
Source image : Nogent Magazine.

 
Elle était très investie au service des autres : Au Centre Communal d'Action Sociale et à Nogent Présence ou elle était membre du conseil d'administration, à l'Entraide, à Alzheimer 94 ou elle avait pris des responsabilités départementales (elle avait d'ailleurs installé une antenne téléphonique chez elle).
 
Elle était également impliquée au sein de la paroisse de Saint-Saturnin.
Haut de page
Imprimer :
Division : 22
Claire Marie Emmanuelle BERCHE née GUERIN
° 24/12/1944 (Le Perreux-sur-Marne 94) † 12/01/2009 (Paris Ve 75)
Inhumation : Div. 22-9 3e A.T.
 
Claire Guérin est née d'une famille nogentaise. Son grand père paternel tenait une entreprise de peinture, et son grand père maternel, Lucien Duhayer, boulanger, qui est mort pour la France, le 16 avril 1917, figure sur le monument aux morts du cimetière.
 
Après avoir passé brillamment ses examens de l'Ecole des Chartes, elle a une première expérience professionnelle comme conservatrice stagiaire aux archives départementales de Seine-Maritime, elle revient en région parisienne.
 
En 1968, elle est nommée archiviste, directrice des archives départementales du Val-de-Marne à l'âge de 23 ans. Elle assurera cette fonction pendant 26 ans.
 
C'est depuis Saint-Maur qu'elle construit de toutes pièces le nouveau bâtiment des archives à Créteil et qu'elle développe se service qui vient de naître en partant de rien.
 
  
A gauche : La directrice des Archives départementales, Claire Berche (à gauche), accompagnée du secrétaire d'Etat à la culture, Michel Guy (au centre) et du préfet, Jean Vaudeville (à droite) au moment de l'inauguration en janvier 1975.
Source photo : Archives départementales du Val-de-Marne
https://archives.valdemarne.fr/f/Chronologie/275/fiche/
.
 
A Droite : Madame BERCHE lors d'une présentation aux archives départementales.
Source photo : SHNPB - Tome 5 - No 3 - 2009.
  

 
Elle est nommée conservatrice générale du patrimoine par décret du 24 juillet 1992.
En 1995, des problèmes de santé l'obligent à prendre du recul, elle devient directrice de la bibliothèque historique des Archives Nationales.
Le 3 novembre 2004, elle est admise à la retraite des conservateurs généraux du patrimoine.
Le 6 mai 2005, arrêté portant nomination au Conseil supérieur des archives :
  Sont nommés membres du Conseil supérieur des archives en tant que personnalités qualifiées :
  Mme Berche (Claire), conservatrice générale honoraire du patrimoine.
 
Elle était également administratrice et archiviste de la Société Historique de Nogent-Le Perreux-Bry pour laquelle elle avait publié un artcile sur La vie des nogentais au milieu du XVIIIe siècle. (No 10 2e série - 1969).
Sans oublier la société historique de son quartier, La Montagne Sainte-Geneviève et ses abords, dont elle avait aussi fait partie du bureau.
 
Elle a été faite Chevalier des Arts et des Lettres en 1975, puis élevée au rang d'officier en 1988.
Elle est également Chevalier dans l’ordre des Palmes académiques (1996).
 
On trouve une chronique de sa carrière sur le site Persée :
https://www.persee.fr/doc/bec_0373-6237_2009_num_167_2_463990.
Haut de page
Imprimer :
Henry Albert Marie HAVRET
23/08/1902 (Vannes 56) - 13/10/1984 (Paris XIIe 75)
 
Conseiller municipal de 1965 à 1970.
 
Médecin. Il a succédé au docteur Walter.
 
   
Il exercaient tous les deux au 60bis Grande Rue, dans le pavillon abandonné, en passe d'être détruit, en face de la police municipale.
 
Le recensement de 1946 montre que le Dr Walter y résidait, et que le Docteur Havret demeurait au No 66 avec son épouse et son fils.

 
Acte de Naissance Source AD56.
Haut de page
Imprimer :
Henri Stéphane MESTRE
21/07/1912 (Chennevières 94) - 15/05/1945 (Dachau DE)
 
Conservateur du cimetière de Nogent-sur-Marne (75)
 
Plaque apposée à l'entrée du cimetière
Conservateur du cimetière
Résistant de la 1ère heure
Chef de Corps Francs à -Défense de la France-
Arrêté en cette maison le 24 mai 1944
Mort en déportation
Médaille de la Résistance Française
Medal of Freedom
 

Source photo : SHNPB

 
Voir la fiche de MemorialGenWeb.
 
Déporté de Compiègne le 28/07/1944. Convoi FMD I.250
Arrivé au KL Hamburg-Neuengamme le 31/07/1944 – Matricule 39778
Transféré au KL Dachau
Décédé à Dachau. la date du 28/07/1944 donnée par beaucoup de sites est erronée, car c'est celle de son départ de Compiègne. Didier Alvarez de l'AFMD94 dit D'après un document signé P.Vianney, défense de la France, il serait mort à Dachau le 15 mai 1945.
- Mort en déportation -. Arrêté du 03/07/1995. JO du 18/08/1995
Source : AFMD.
   

 
 
Monument de Chennevières square Arthur RIMBAUD.

Source MémorialGenWeb - sous licence d'usage CC BY-NC-SA 2.0
  

Détail - Feuille des déportés

 
 
Acte de naissance : 7E 382 Vue 322/342.
SGA - Base des morts en déportation - SHD Caen - AC 21 P 515 76.
SGA - Titres, homologations et services pour faits de résistance - Déportés et internés de la résistance (DIR), Résistance intérieure française (RIF), Mouvement de résistance : DEFENSE DE LA FRANCE - SHD Vincennes - GR 16 P 413834.
 


Jeannine Eugénie Marie MESTRE née DUNET
10/03/1915 (Mareuil-Caubert 80) - 18/10/2004 (Lagny-sur-Marne 94)
Epouse d'Henri Mestre
 
Déportée de Paris, Gare de l’Est, le 03/08/1944. Convoi FMD I.257
Arrivée à Sarrebruck, camp de Neue Bremm le le 03/08/1944
Transférée au KL Ravensbrück le 14/08/1944 – Matricule 51…
Affectée au Kommando de Gartenfeld du KL Sachsenhausen le 24/08/1944
Libérée le 03/05/1945, et rentrée.
Domiciliée à Nogent-sur-Marne (75), pavillon du cimetière.
 
Chevalier de la Légion d'Honneur 09/01/1962 JO du 13/01/1962. Source : Reevés Filae - Annuaire de la Légion d'Honneur paru en 1962.
 
SGA - Titres, homologations et services pour faits de résistance
Famille résistance : déportés et internés de la résistance (DIR), résistance intérieure française (RIF) - Ex-Sergent de la R.I.F.
Nom du mouvement de résistance : DEFENSE DE LA FRANCE - SHD Vincennes GR 16 P 200722.
Source : AFMD.

Ernest Edouard MESTRE
23/09/1889 (Montreuil 93) - 23/06/1954 (Montreuil 93)
C'est le père d'Henri Mestre. Voir sa sépulture au Perreux). La tombe comporte une plaque commémorative à la mémoire d'Henri Mestre.

Magazine du Perreux
Haut de page
Imprimer :
Bruno Henry Xavier MORFIN
° 25/04/1952 (Paris XIVe 75) † 17/06/2018 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Division 22-84.
 
   
Image Source : Ville de Nogent-sur-Marne.

 
Ancien adjoint au maire, sous Mme Estelle Debaecker de 1995 à 1999, puis sous Mr Jacques JP Martin de 2001 à 2008.
 
Ses obsèques ont eu lieu à l'église Sait Saturnin.
 
https://ville-nogentsurmarne.com/bruno-morfin-nous-a-quittes/
Haut de page
Imprimer :
Gérard THÉODORE
28/11/1920 (Paris XVIIe 75) - 10/06/2012 (Paris-ixe 75)
Inh : Div.22-51 2e A.T.
 
Admissible à l'école de l'armée de l'air, il entre en 1939 en classe préparatoire au lycée de Coutances.
Refusant l'armistice, il gagne l'Angleterre et est engagé dans les Forces Françaises Libres dès le 1er juillet 1940. Il est affecté dans l'artillerie.
Il prend part à la campagne de Libye comme officier de tir, sous les ordres du général Koenig.
le 8 juin 1942, à Bir-Hackeim, il a la jambe gauche arrachée et est évacué sur Tobrouck. Il sera soigné et amputé à Beyrouth ou le Général de Gaulle le décore de la Croix de la Libération.
Il reprend du service, au 1er tégiment d'artillerie, puis est affecté à l'état-major du général Koenig en Angleterre.
Promu lieutenant, il est envoyé en mission en France fin juillet 1944, à Bayeux et Saint-Lô, puis entre dans Paris avec le Général Leclerc, le 25 août 1944.
 
Dans le civil, c'est un statisticien français, il est inspecteur général de l'Insee.
 
Il préside également la Société d'Entraide des Compagnons de la Libération (SECL) de 1983 à 2006.
 
Décorations :
  • Grand Officier de la Légion d'Honneur
  • Compagnon de la Libération - décret du 9 septembre 1942
  • Grand Officier de l'Ordre National du Mérite
  • Croix de Guerre 39/45 (3 citations)
  • Médaille des Evadés
  • Médaille Coloniale avec agrafes "Erythrée", "Libye", "Bir Hakeim"
  • Médaille des Services Volontaires dans la France Libre
  • Médaille Commémorative 39/45
  • Commandeur du Mérite Agricole
  • Commandeur de l'Etoile Noire du Bénin
  • Commandeur du Mérite du Sénégal
Haut de page
Imprimer :
Division : 23
François dit Francis Joseph Paul ANGLO
28/05/1900 (Mulhouse 68) - 17/11/1997 (Saint-Mandé 94) - Inh : D23-23 Mur.
 
Ingénieur dans le génie civil.
 
Commandeur de la Légion d'Honneur avec mention militaire.
Président d'honneur de l'UNC.
 
A l'âge de 17 ans, il est blessé durant les derniers mois de la première guerre mondiale.
Il est également mobilisé pour la seconde guerre comme officier de Génie.
En 1940, il rejoint un réseau de résistance à Mulhouse, il fait passer (entre autres)près de 300 personnes en Suisse.
Dénoncé, il est arrêté le 17 juin 1942 et sera emprisonné dans l'attente du grand procès que Hitler voulait faire après sa victoire. Il sera libéré par les Américains.
Démobilisé en 1946 avec le grade de commandant, il est nommé lieutenant colonel de réserve.
 
On a un aperçu de sa prestigieuse carrière militaire sur sa fiche matricule (Ref : Archives départementales du Haut Rhin - Mulhouse Classe 1920, Matricule no 1835 - 18AL2/258 Vues 677 à 682/1021)
 
SGA - Titres, homologations et services pour faits de résistance
Déportés et internés de la résistance (DIR), résistance intérieure française (RIF)
SHD, Vincennes GR 16 P 13959 et Caen SHD/ AC 21 P 698093.
SGA - Base des médaillés de la résistance
Médaille : Ordre de la Libération. Décret du 31/03/1947, JO du 13/07/1947.
 
Haut de page
Imprimer :
Division : 24
Marcel Sylvère Noel BREMAUD - Inh : D24-48.
01/01/1941 (Saint-Lambert-des-Levées 49) - 13/09/2020 (Urcuit 64)
 
   
Source image : Nogent magazine.

 
Il rejoint le 2e régiment de spahis en Algérie à l'âge de 20 ans.
A la libération, il reprend son métier de métalurgiste, puis entre dans la police nationale jusqu'à la retraite.
Nogentais, il participe à la création du comité FNACA de la ville en 1978, et en sera le porte drapeau pendant 42 ans.
Haut de page
Imprimer :
Dominique CAVANNA
° 1879 (Ferrières, Ita) † 1954
Inhumation : Div. 24-125 1ère Allée Latérale Est.
 
Entrepreneur de maçonnerie.
 
Serge Cavanna, ingénieur en travaux public était également propriétaire de La Taverne de Palerme fondée par ses grands parents en 1912 sous le nom de Café Cavanna.
Haut de page
Imprimer :
Albert de MUN
Inh : D24-133 1ère Allée Latérale Est
 
Il s'agit d'une sépulture appartenant au groupe scolaire Albert de MUN, et en aucun cas de la sépulture ou repose le personnage.
 
   
Adrien Albert Marie comte de MUN
28/02/1841 (Lumigny 77) - 06/10/1914 (Bordeaux 33)
est un militaire, homme politique et accadémicien français, initiateur du catholicisme social.
 
Photo source : Wikipedia - Isidore Alphonse Chalot, Paris. Domaine public.
Haut de page
Imprimer :
Gérard SEKOTO
° 09/12/1913 (Botshabelo Ndebele - Afrique du Sud) † 20/03/1993 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Division 24-66.
 
Peintre et musicien sud-africain considéré comme un pionnier de l'art urbain noir.
 
Il est le fils d'un missionnaire luthérien, et dès son plus jeune âge, il joue de l'harmonium à l'église.
 
Il développe sa carrière d'artiste, et en 1938, part pour Johannesbourg ou il expose ses toiles. En 1940, il est le premier artiste noir à voir ses oeuvres exposées dans un muséee d'Afrique du Sud.
 
En 1947, il part pour Paris, ou il vit de sa musique. Si les premières années sont dures, il enregistre entre 1956 et 1960 une trentaine de chansons inspirées par l'exil.
 
   
Mother and Child, 1959 - NARA.
Source Image : Wikipédia - Domaine Public.

 
Dans les années 70, en réaction à l'apartheid, ses peintures deviennent politiques.
 
En 1989 la Johannesburg Art Gallery l'honore d'une exposition rétrospective et l'université du Witwatersrand lui attribue un doctorat honoraire.
 
Il meurt le 20 mars 1993 à Nogent-sur-Marne, à la Maison des Artistes.
 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gerard_Sekoto
Haut de page
Imprimer :
Raymond WALTER
1876 - 1961 (Nogent-sur-Marne 94)
Inh : D24-129 1ère Allée Latérale Est
 
Médecin. Il se déplacait toujours à pied dans Nogent, vêtu hiver comme été seulement d'un veston auquel il ajoutait une écharpe lorsqu'il faisait froid.
Le docteur Havret lui a succédé.
 
   
Il exercaient tous les deux au 60bis Grande Rue, dans le pavillon abandonné, en passe d'être détruit, en face de la police municipale.
 
Le recensement de 1946 montre que le Dr Walter y résidait, et que le Docteur Havret demeurait au No 66 avec son épouse et son fils.

 
Square Walter.
Haut de page
Imprimer :
Gilbert TURMEL
12/01/1923 (Le Perreux-sur-Marne 94) - 27/11/1983 (Créteil 94) - D24-18 4e AT
 
Pharmacien.
Conseiller municipal de 1953 à 1959.
Haut de page
Imprimer :
Division : 25
Françoise Bernadette Gabrielle BONNEHORGNE née LALANNE dite Koëgan
18/19/1954 (Boulogne-Billancourt 92) - 08/12/2005 (Paris Ve 75) - Inh : Div. 25-12.
 
Artiste peintre de la cité des artistes, elle a oeuvré au musée de Nogent en y créant des ateliers pour les élèves des écoles primaires et maternelles, puis des crèches. Elle avait également un atelier rue Charles VII, orné des poèmes qu'elle écrivait.
 
Un dernier hommage lui à été rendu à Saint-Saturnin.
Haut de page
Imprimer :
Jean Louis Albert Arthur CAMION
13/07/1912 (Bouillon, Lux BE) - 20/08/2003 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 25-52.
 
Architecte.
Poète, linguiste, mathématicien.
 

Georgette Paulette Cécile LEROY dite Ninette, son épouse
03/07/1912 (Paris XVIII 75) - 30/04/2007 (Bry-sur-Marne 94)
 
Violoniste, elle a d'abord eu une carrière de soliste dans un orchestre, puis au grand Palais. Puis, elle a enseigné aux enfants, et a donné des concerts de musique de chambre à son domicile. Elle aimait également écrires des poésies.
 
Qui n'a pas connu ce couple sypathique et attachant.
Haut de page
Imprimer :
Louis Eugène DEJEAN
09/06/1872 (Paris XVIIe 75) - 06/01/1953 (Paris XVe 75) - Inh : D25-44 All.Lat.Est
 
Louis Dejean est professeur de sculpture à l'académie scandinave. Il est l'un des membres de la bande à Schnegg. D'abord élève à l'école des Arts décoratifs, il intègre ensuite comme praticien les ateliers d'Antonin Carlès puis d'Auguste Rodin.
 
Il réalise des sculptures décoratives pour des bâtiments publics (mairies et préfectures) et plusieurs monuments aux morts de la guerre de 14-18 (Saint-Quentin 02, Monteux (84), Saint-Ouen (93), etc...)
En 1937, il participe aux nombreux décors sculptés à l'occasion de l'Exposition universelle, à Paris : on lui doit notamment une figure féminine couchée pour le parvis du palais de Tokyo.
Source : Wikipedia.
Haut de page
Imprimer :
Jean Louis LEFORT
° 15/06/1827 (Bordeaux 33) † 26/08/1954 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : D25-58 3e A.T.
 
Fils d'Eugène LEFORT, peintre, Jean LEFORT fut peintre, aquarelliste et illustrateur.
Il fut l' élève de Achille Zo à l'EcBA de Bordeaux.
Il a été reçu premier au prix de l'école nationale des Beaux-Arts de Paris. Paris vivant qu'il va fixer sur ses toiles de jeunesse.
 
Mobilisé le 2 août 1914, il intégra le 237e régiment d'infanterie, puis le 360e (20e corps). Il avait toujours dans sa musette une boite de couleurs et un bloc de papier, c'est ainsi qu'il a croqué des scènes de la vie des soldats pendant la guerre.
Plusieurs fois cité à l'ordre, il est décoré de la croix de guerre.
 
Après la guerre, il fut tout particulièrement attiré par l'Alsace ou il peint Le premier 14 juillet à Strasbourg. que Raymond Poincarré fera reproduire à 10.000 exemplaires.
 
Le 10 juillet 1925, il est élevé au rang de Chevalier de la Légion d'Honneur Source Léonore - N° de Notice : c-101392.
Le dossier nous apprend d'ailleurs qu'il est également officier de l'instruction publique.
 
Il participe à de nombreux salons - Celui des Indépendants, des Tuilleries, des Aquarellistes Français, des Humoristes...
 
Lorsqu'il prend sa retraite à Nogent, à la Maison des Artistes ou il va décéder, il peint désormais les baigneurs et les canotiers, et les arbres. C'est toujours la vie, écrivait-il.
 

Autoportrait - © Fondation des Artistes - Inv.648. Avec leur aimable autorisation.
  

Le musée de Nogent-sur-Marne possède des dessins du Val de Marne dans les années 1950.
Il m'a donné l'autorisation de publier la gravure ci-contre qui représente la rue Agnès Sorel à Nogent.

 
Acte de Naissance : AM Bordeaux 2e Section - 1 E 303 Vue 122/275 Acte 712.
Haut de page
Imprimer :
Claude MOREAU - 17/05/1931 (Paris XVe 75) - 28/06/2011 (Bry-sur-Marne 94) - Inh : Div 25-56 3e A.T.
 
Conseiller municipal, Président de la commission d'urbanisme de la ville de Nogent dans les années 1970.
 
Il a été secrétaire de la 6e circiscription du Val-de-Marne, secrétaire général de l'UDR et trésorier fédéral du Val-de-Marne.
Haut de page
Imprimer :
Division : 26
Jean BRAUN
1901 - 1963 (Nogent-sur-Marne 94)
 
Médecin.
Haut de page
Imprimer :
Jean-René Emile CHERON
06/04/1925 (Ivry-sur-Seine 94)- 24/01/2008 (Paris XIIIe 75) - Inh : Div.26-140 1ère Allée Lat. Est.
 
Il avait une formation d'artiste sculpteur. Il a travaillé avec son beau père Georges Legendre, fondateur de l'usine de textiles et de plastiques implantée à Nogent en 1923. Féru de nouvelles technologies, il sut moderniser l'usine qui employa jusqu'à 100 personnes.
 
Jacqueline Marie Fernande louise CHERON née LEGENDRE
12/10/1924 (Nogent-sur-Marne 94) - 14/08/2007 (Nogent-sur-Marne 94)
 
Ils s'étaient mariés en 1946.
 
Elle a vendu à la commune le terrain de l'entreprise familiale pour la construction du groupe scolaire européen Léonard de Vinci.
 

Source image : Nogent Magazine.
  

 

Georges Etienne LEGENDRE - 10/11/1893 (Nogent-sur-Marne 94) - 10/07/1979 (Nogent-sur-Marne 94)
Acte de naissance : AD94 - 1MI 307 Vue 212/284.
Marie-Madeleine Fernande Valentine LEGENDRE née BILLÉ - 18/09/1896 (Paris XIIe 75) - 07/02/1978 (Nogent-sur-Marne 94)
Haut de page
Imprimer :
Georges Richard TRUDELLE - 19/11/1910 (Nogent-sur-Marne 94) - 06/10/2008 (Ustaritz 64)
Div. 26-140. Il a acheté cette sépulture, mais n'y repose pas.
 
Officier de la Légion d'Honneur.
Commandeur du Mérite Agricole.
 
Sous-directeur de l'Inra (institut scientifique de recherche agronomique), il s'était retiré en 1998 au pays basque.
 
   
Il avait vendu son pavillon situé au 1 rue de Coulmiers, à la ville de Nogent qui y a installé des services municipaux (Ressources Humaines).

 
Haut de page
Imprimer :
Division : 27
Edith Marie Jacqueline LE BIGOT épouse HESLOUIN
29/07/1945 (Saint-Brieuc 22) - 14/05/2015 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : D27-55
 
Adjointe au maire (1995-2001). Très engagée dans la vie locale, elle a notamment siégé au CCAS.
 
   
Source Image : Nogent Magazine.

 

Un an après sa disparition, son époux et un de ses fils sont tragiquement décédés dans le crash de l'A320 d’Egyptair, MS804, reliant Paris au Caire, ils reposent auprès d'elle :
Pierre Raymond Germain HESLOUIN - 24/05/1941 (Paris XVe 75) - (19/05/2016 Egypte)
Conseiller en ingénierie en retraite, un des fondateurs de Visemploi 94, association d'accompagnement des demandeurs d'emploi.
Quentin Jean Germain HESLOUIN - 28/07/1974 (Paris XIVe 75) - (19/05/2016 Egypte)
Haut de page
Imprimer :
Division : 28
Joseph Albert François ATHIEL
° 18/03/1927 (Claira 66) † 15/03/2013 (Champigny-sur-Marne 94)
Inhumation : Division 28-6 5e A.T.
 
   
Source image : Nogent magazine.

 
Il fut d'abord instituteur, puis professeur de mathématique.
 
A sa retraite en 1990, il a intégré l'entraide nogentaise, et a créé le soutien scolaire dont il garda la responsabilité pendant dix ans.
Il était également vice-président de l'entraide, et organisait les grandes bourses aux livres jusqu'en 2010. Il dut malheureusement abandonner toute fonction à cause de son état de santé.
Haut de page
Imprimer :
André BAZIN
° 18/04/1918 (Angers 49) † 11/11/1958 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Division 28-61.
 
   
Source image : Wikipédia - CC BY-SA 4.0 - http://4.bp.blogspot.com/

 
Sa vocation initiale était l'enseignement. S'il suit les cours de l'école normale supérieure de Saint-Cloud, il échoue à l'oral du professorat.
 
En 1941, il crée son premier ciné-club à la Maison des Lettres de Pierre-Aimé Touchard, puis c'est la libération. D'autres ciné-clubs suivront en Allemagne, au Maroc et en Algérie...
 
Il écrit pour l'Écran Français, le Parisien Libéré, Esprit, c'est à cette époque qu'il engage un jeune pour le seconder, c'est François Truffaut !
 
Critique français reconnu de cinéma et de télévision, il est l'un des fondateurs des Cahiers du cinéma en 1951.
 
Il meurt en 1958 d'une leucémie, un an avant la sortie des Quatre Cents Coups, premier long-métrage de Truffaut qui lui est dédié.

Janine Madeleine Marguerite BAZIN née KIRSCH
° 29/01/1923 (Paris XIe 75) † 30/05/2003 (Villeneuve-Saint-Georges 94)
Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
 
Elle rencontre André Bazin au sein de l'association Travail et Culture, une association militante proche du Parti communiste français. Elle l'épousera en 1949.
 
Elle produit Les émissions télévisées Cinéastes de notre Temps, puis Cinéma de notre Temps avec André Labarthe.
 
A partir de 1980, elle dirige le festival de Belfort, qu'elle renomme Festival Entrevues en 1986. Elle meurt en 2003, et en sa mémoire, le Prix d'interprétation du festival de Belfort est appelé Janine Bazin.
Haut de page
Imprimer :
Paul Hubert COLIN
° 18/06/1892 (Nancy 54) † 18/06/1985 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Division 28-262.
 
Artistre peintre. Affichiste.
Président d'honneur du Syndicat National des Graphistes.
 
Son style emprunte beaucoup à l'art déco pour s'émanciper et devenir plus épuré.
 
Il est révélé en 1925 par son affiche
La Revue nègre au Music-hall des Champs-Élysées
Source : Musée de la Porte Dorée.

 
Il finit par intégrer la Maison nationale des artistes ou il meurt en 1985.
Haut de page
Imprimer :
Jean Adrien Claude CABOTTE
20/09/1909 (Paris XIIIe 75) - 20/07/1995 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Div. 28b-30.
 
Instituteur à Nogent de 1935 à 1956, puis directeur d'école à Paris et enfin directeur de collège.
Membre fondateur de la Société Historique et Archéologique de Nogent-sur-Marne et de son canton en 1950, il en est le premier secrétaire, et en deviendra président en 1975.
Il a également participé activement à la vie associative nogentaise : Secrétaire du Réveil, Secrétaire de la Croix-Rouge, Administrateur de la caisse des écoles, Délégué départemental de l'éducation nationale.
 
Le 21 septembre 1991, Louis Lepage (à droite) vient de célébrer les noces d'or de Mr et Mme CABOTTE (à gauche) qui s'étaient mariés à Nogent le 6 septembre 1941.
Source : Bulletin municipal.
Haut de page
Imprimer :
Marcel Jacques BRUNET
15/09/1903 (Nogent-sur-Marne 94) - 14/10/1989 (Bry-sur-Marne 94) - Inh : D28b-10 5e A.T.
 
Conseiller municipal de de mars 1947 à mars 1959.
 
Membre du comité local Libération. Engagé dans le patronage Laïc.
Haut de page
Imprimer :
André Charles GAILLARD
° 19/12/1927 (Paris XIVe 75) † 30/09/2019 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Division 28-364.
 
   
Source Image : Youtube - Les frères ennemis "Le constat" - Archive INA.

 
Humoriste et acteur, il faisait partie du duo comique Les Frères ennemis ou il était surnommé le chauve en opposition avec Teddy Vrignault, son compère, appelé le chevelu.
Le duo, très populaire dans les années 60-70 prend fin subitement lorsque Teddy Vrignault disparaît sans laisser de traces, en pleine tournée. On ne retrouvera jamais ce dernier.
 
On a vu apparaître André Gaillard au théâtre, à la télévision, notamment dans Les Grosses têtes, mais aussi au cinéma aux côtés de Jean Yanne, les Charlots ou Pierre Richard.
 
Ses deux filles, Silvia et Valérie Gaillard, ont repris le flambeau et créé Les Soeurs Z'ennemies.
Haut de page
Imprimer :
Eric HADAMAR
29/12/1950 (Paris IXe 75) - 09/12/2012 (Nogent-sur-Marne 94)
Inh : Div. 28h-342.
 
   
Source image : Nogent Magazine.

 
Expert comptable de profession, il était passionné de musique, et à ce titre, jouait au sein de l'orchestre des accordéons de Paris.
 
Ses obsèques ont eu lieu à Saint Saturnin. Ses amis lui ont rendu un dernier hommage musical.
Haut de page
Imprimer :
Marcel François Désiré MERCIER
23/08/1924 (Paris XIIIe 75) - 24/11/1988 (Saint-Mandé 94) - Inh : Div. 28h-237.
 
Vice-président et secrétaire général de l'Union Nogentaise des Mutilés et Anciens Combattants, dont il a reçu la médaille de bronze.
Ses camarades de l'U.N.M.A.C, de Rhin et Danube et les porte drapeaux lui ont rendu un dernier hommage au cimetière de Nogent.
Haut de page
Imprimer :
Roland Guillaume Albert PATRZYNSKI
08/06/1946 (Blida, Algérie) - 05/07/2009 (Créteil 94) - Inh: Div. 28h-79 Allée Circulaire Nord.
 
   

 
Conseiller régional d'Île-de-France, conseiller municipal de Limeil-Brévannes, secrétaire départemental de du R.P.R., puis de l'U.M.P.
Homme de conviction, il a défendu les valeurs du gaullisme et de la droite républicaine.
 
Il était également très impliqué dans le handball, et présidait l'association nationale Edmond Michelet-Henri Bailly pour l'aide des jeunes en difficulté.
 
Ses obsèques ont eu lieu à Saint saturnin.
Haut de page
Imprimer :
Marie Ivanovna VASSILIEVA dite Marie VASSILIEFF
° 12/02/1884 (Smolensk - Russie) † 14/05/1957 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Division 28-116.
 
Portrait de Marie Vassilieff par Modigliani vers 1918
Source image : Wikipédia - Domaine public.
   

 
Artiste peintre et sculptrice russe.
 
En 1911, elle fonde, au 54 avenue du Maine, l'Académie russe de peinture et de sculpture, et dès 1912, elle ouvre l'Académie Vassilieff.
En décembre 1914, Marie Vassilieff ferme son académie de peinture pour ouvrir une cantine populaire pour artistes et modèles. Elle se porte volontaire comme infirmière dans la Croix-Rouge française.
 
Elle a une vie bien remplie, je vous invite à la lire sur Wikipédia (Ref ci-dessous).
 
En 1953, elle intègre la Maison des Artistes, c'est la première femme à y résider.
 
En 2016, la ville de Paris créer la Villa Vassilieff dans son ancien atelier de Montparnasse, et en fait un espace dédié aux arts visuels.
 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Vassilieff
Haut de page
Imprimer :
Mur Nord
Paul DIVAY - 09/04/1891 (Paris XIVe 75) - 18/08/1944 (Paris XIIe 75) - Inh : Div. 18-74 Mur nord.
Alice Henriette DIVAY née PINON (son épouse) - 28/06/1901 (Chablis 89) - 18/08/1944 (Paris-XIIe 75) - Inh : Div. 18-74 Mur nord.
Donat Marcel EYSSERIC - 30/11/1911 (Nice 06)- 18/08/1944 (Paris-XIIe 75) - Inh : Div. 18-72 Mur nord.
Marcel SCHLOSSER - 18/10/1897 (Sommevoire 52) - 18/08/1944 (Paris-XIIe 75) - Inh : Div. 18-70 Mur nord.
 
Le 17 août 1944, vers 23h, les troupes allemandes en retraite vers l’Est passaient sur le boulevard de Strasbourg à Nogent-sur-Marne. Au niveau du 57, debout sur son automitrailleuse, un soldat allemand tira une rafale. Un témoin déclara que le passage était obstrué par un convoi hippomobile et que l’automitrailleuse tentait de se dégager. Dans la foule massée sur le trottoirs, plusieurs personnes furent tuées ou blessées.
Donat Eysseric, Marcel Schlosser, Paul Divey et Alice Divay moururent suite à leurs blessures le 18 août à l’hôpital Saint-Antoine, 184 rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris (XIIe arr.).
Gabrielle Alexandrine CHARRIER - 24/08/1897 (Mertrud 52) - 06/06/1979 (Paris XIIIe 75), l'épouse de Marcel Schlosser, fut également blessée.
Source : Le Maitron.
 
   
Une plaque est apposée au 57 Boulevard de Strasbourg.

 
Le recensement de 1946 nous indique que les malheureuses veuves, Gabrielle Schlosser, Madeleine Eysseric et sa fille de sept ans habitaient encore au 55 bis du boulevard.
Source AD94 - 1NUM052 13 Vue 341/424.
 
Marcel Schlosser et Donat Eysseric recoivent une mention additive Mort pour la France au registre des décès de Paris XIIe, le 28 novembre 1945 (actes 4409 et 4410).
 
Sont référencés sur SGA Mémoire des Hommes au SHD Caen :
- Paul Divay (Cote : AC 21 P 336363),
- Alice Divay (Cote : AC 21 P 336361),
- Marcel Schlosser (Cote : AC 21 P 397589).
 
Paul Divay qui travaillait à la STCRP, Société des transports en commun de la région parisienne, future RATP a également son nom gravé sur une plaque commémorative, apposée sur le dépôt de Charonne au 89 rue de Lagny à Paris.
Haut de page
Imprimer :
Albert Ernest PISSARD
20/02/1902 (Nogent-sur-Marne 94) - 25/08/1944 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Mur nord.
 
FFI, Mort pour la France.
 

A la gloire des F.F.I. nogentais
Angle rond-point du Mal Foch & rue R.Josserand
BELLIVIER Lucien (*)
BRULANT Raymond (*)
CARLIERE Georges (*)
JOSSERAND Raymond (*)
MALOBERTI Jean (*)
OHRESSER ANDRE (*)
PISSARD ALBERT (*)
AUDINET Georges (*)

SGA - Titres, homologations et services pour faits de résistance
SHD Vincennes - GR 16 P 480341
SGA - Base des militaires décédés pendant la Seconde Guerre mondiale
SHD Caen - AC 21 P 134823
 
Haut de page
Imprimer :
Lucien Henri BELLIVIER
° 27/07/1924 (Puteaux 92) † 26/08/1944 (Neuilly-Plaisance 93)
Inhumation : Division 18-62. Mur nord.
 
Sous lieutenant FFI, chef de groupe. Mort pour la France. Tué à la libération, lors des combats de la Maltournée à Neuilly-Plaisance.
 

Plaque apposée à Neuilly, à l'angle 26-30 Bd Galliéni & R. Paul Cézanne sur le mur du dépôt RATP.
   

A la gloire des F.F.I. nogentais
Angle rond-point du Mal Foch & rue R.Josserand
BELLIVIER Lucien (*)
BRULANT Raymond (*)
CARLIERE Georges (*)
JOSSERAND Raymond (*)
MALOBERTI Jean (*)
OHRESSER ANDRE (*)
PISSARD ALBERT (*)
AUDINET Georges (*)

 
SGA - Base des militaires décédés pendant la Seconde Guerre mondiale
SHD Caen - AC 21 P 18218.
 
SGA - Titres, homologations et services pour faits de résistance
SHD Vincennes - GR 16 P 45255.
La fiche indique la naissance de Lucien Roger Bellivier le 07/06/1724 à Chasseneuil-du-Poitou (86), toutefois les tables décénales de cette commune (AD86 - 11 E 74/1-5 Vue 1/16) n'en font pas état. Il s'agit sans doute d'un homonyme.
Par contre, celles de Puteaux (AD92 E_NUM_PUT_TN_1923 Vue 8/99) confirment bien la naissance de Lucien Henri le 27/07/1724.

 
Fiche du Maitron : https://fusilles-40-44.maitron.fr/?article185888
 
Rue Lucien Bellivier.
Haut de page
Imprimer :
Georges Valentin CARLIERE
28/09/1911 (Houlbec-Cocherel 27) - 26/08/1944 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : Mur nord.
 
Boucher
FFI, Mort pour la France.
 

A la gloire des F.F.I. nogentais
Angle rond-point du Mal Foch & rue R.Josserand
BELLIVIER Lucien (*)
BRULANT Raymond (*)
CARLIERE Georges (*)
JOSSERAND Raymond (*)
MALOBERTI Jean (*)
OHRESSER ANDRE (*)
PISSARD ALBERT (*)
AUDINET Georges (*)

SGA - Titres, homologations et services pour faits de résistance
SHD Vincennes - GR 16 P 107119
SGA - Base des militaires décédés pendant la Seconde Guerre mondiale
SHD Caen - AC 21 P 38511
 
Haut de page
Imprimer :
Monument aux morts
(Mur nord)
 
Il a été réalisé en 1921 par Charles Billot, sculpteur statuaire nogentais. Source : Nogent tourisme.
Voir le relevé des noms figurant sur le monument :
https://vergez.net/w/vdmcimmonauxmorts.htm
 
Voir également le site MémorialGenWeb qui répertorie les plaques commémoratives et monuments aux morts de notre commune.
 
Haut de page
Haut de page
Imprimer :
Julien ROGER
17/12/1919 (Paris XVe 75) - 10/04/1945 (Moulinet 06) - Inh : Div 19-65 Mur nord.
 
Mort pour la France.
Croix de la Libération et Compagnon de la Libération (12/06/1945), Croix de Guerre 39/45 (3 citations), Médaille de la Résistance.
Maître fusilier - 1er Régiment de Fusiliers Marins.
Engagé dans la marine en mai 1937, embarqué sur le Duquesne et le Pluton, rallié en Angleterre à la France Libre le 30/06/1940, affecté au 1er Bataillon de Fusiliers marins - Campagnes : Gabon, Syrie, Bir-Hakeim, El Alamein, Tunisie, Italie (blessé à San Giorgio), de France et d'Alsace comme chef de char, tué pendant les combats du massif de l'Authion (Mort des suites de blessures).
Inhumé au Cimetière divisionnaire de la 1re D.F.L. à L'Escarène, transféré en 1949 à Nogent-sur-Marne.
Source MémorialGenWeb.
 
Carrefour Julien Roger.
 
Haut de page
Haut de page
Imprimer :
Aux nogentais morts pour la France
 
Georges LEYS - 1918
PARMENTIER - 1917
Marcel BARBE - 1918
FOUROUFMIN - 1922
Victor DIGOUET - 1917
Amédée CAVALAR - 1916
 
Etienne RAIMBAUT
Emile LECHOPIER -1914
Maurice TEKRE - 1917
Maxime MORETTY - 1917
Gaspard SIMONETTA - 1918
Guy TEXIER - 1916

 

Il s'agit d'un ossuaire.
 
Si on prend le cas de Maxime Paul MORETTY, tombé à Laffaux, au Chemin des Dames, le 4 mai 1917, son corps fut reconnu et ramené à Nogent pour y être inhumé par Ernest Vitry, son oncle maternel. Il semble donc qu'il repose ici. Il avait été décoré de la Médaille Militaire et de la Croix de Guerre avec étoile de bronze.
Haut de page
Imprimer :
Colombarium

André Maxime Pierre THOUMINE - 22/05/1932 (La Meauffe 50) - 28/06/2011 (Bry-sur-Marne 94)
Inh : Colombarium No 24.
 
   
Il fut au service de la ville de 1963 à 1992. D'abord cantonnier, il a gravi les échelons et est devenu agent d'enquêtes, puis responsable du service des appariteurs.

 
Source Image : Nogent Magazine.
   

 
Haut de page
Imprimer :
Monuments et plaques en ville
A la gloire des F.F.I. nogentais
AOUT 1944
 
BELLIVIER Lucien (*)
BRULANT Raymond (*)
CARLIERE Georges (*)
JOSSERAND Raymond (*)
MALOBERTI Jean (*)
OHRESSER ANDRE (*)
PISSARD ALBERT (*)
AUDINET Georges (*)
 
A l'angle de la rue Raymond Josserand, Rond-Point du Maréchal Foch, 94130 Nogent-sur-Marne.
Haut de page
Imprimer :
Ici sont morts en braves
Le 25 août1944
Les FFI
Georges AUDINET (*)
Raymond JOSSERAND (*)
 
Au niveau du 3/5 rue Raymond Josserand, 94130 Nogent-sur-Marne.
Haut de page
Imprimer :
Plaque commémorative apposée au commissariat
 
A la mémoire de nos camarades tombés au cours des combats de la libération 19-26 août 1944
DALLEY William (*) - Brigadier
AUDINET Georges (*) et BUCHOU Emile - Gardiens de la Paix
 
Voir également la plaque à Bry - la pépinière ou est tombé William DALLEY.
Haut de page
Imprimer :
57 Boulevard de Strasbourg
 
ICI
FURENT LÂCHEMENT ASSASSINÉS
PAR DES SOLDATS ALLEMANDS EN DÉROUTE
LE 17 AOÛT 1944
M. Mrs Marcel SCHLOSSER
Marcel EYSSERIC
Mr et Mme PAUL DIVAY

 
   
Voir la fiche du cimetière.

 
Haut de page
Imprimer :
Plaques commémoratives apposées au fond de l'église 1914-1918
 
MémorialGenWeb a fait le relevé des soldats tombés au Champ d'Honneur.
Haut de page
Imprimer :
Monument aux morts de la mairie - Square d'Estienne d'Orves.
 
Réalisé en 1924 par Charles Billot, sculpteur statuaire nogentais. Il représente une allégorie de la France victorieuse.
 
Il ne cite aucun nom, mais trois plaques sont apposées à son pied
 

Journée nationale d'hommage aux Harkis - 25/09/2001
  
  

Indochine 1945-1954

 
 

 

   
Le 17 mars 2008, devant le monument, Mr Jacques J.P. Martin, maire de Nogent, rend hommage à Lazare PONTICELLI, décédé le mercerdu 12 à l'âge de 104 ans, dernier combattant de la Grande Guerre.
Source photo : Bulletin municipal.

 
Haut de page
Imprimer :
Plaque commémorative de l'Institut National d'Agronomie Coloniale
 
Personnel et élèves tombés pendant le conflit de 1914-1918.
Source image : MemorialGenWeb - Contribution photo: Claude RICHARD 13/05/2016 Cette photographie est sous licence d'usage CC BY-NC-SA 2.0
 
PERSONNEL
BERTEAU - Préparateur
DE CONDÉ - Chargé de cours  
DUBARD - Professeur
NOLOT - Jardinier
VUILLET - Attaché phytopathologique
 
ANCIENS ELEVES
ACQUIER Camille
BARTHEL Pierre
BELIN Pierre
BRION André
CADUDAL François
CAMPOCASSO Albert
COLLANGE Charles
COLLAS Georges
DELMASSE Émile
FOUCHER Georges
FOURNIER Noël
FRAISSE Claude
GRANGEON Etienne
GUILLEMIN Henri
JAHAM DESRIVAUX Joseph
KEISSER Joseph
LE COZANNET Théophile
LEMARIE Etienne
LEROIDE Henri
LESESNE Georges
LIPS André
LOISEL Charles
MORELLE Robert
PINAUD Edouard
PORTAL François
RAYNAUD Georges
REBEILLE Jean
SOULIVET Henri
TOURNET Baptiste
TRAN THANH CAN
VERCOZ Jules
VIALLET Auguste
Haut de page
Imprimer :
Loi du 11 Novembre 1918.
 
Les Armées et leurs Chefs;
Le Gouvernement de la République;
Le Citoyen Georges Clémenceau - Pésident du Conseil, Ministre de la Guerre;
Le Maréchal Foch - Généralissime des Armées aliées.
 
ONT BIEN MÉRITÉ DE LA PATRIE.
Haut de page
Imprimer :
Bienfaiteurs de la commune et de la caisse des écoles
et Citoyens d'Honneur

 
Bienfaiteurs de la commune
M. Le Mal VAILLANT +1872 (*) Mr Georges FERRAND
M. BRILLET +1878Mr Gaston MARGERIE +1917
M. MANESSIER +1883 (*) Mme Veuve MESSIS +1917 (*)
Me Vve ARCHDEACON +1883 (*) Mr Albert KALIS (*)
Mr François ROLLAND +1888 Mr Edmond FLEUTIAUX
Melle Pauline BOUTET +1892 Mr Eugène GALBRUN +1932 (*)
Melle Léonie BOUTET +1892 Melle Joséphine GALBRUN (*)
Me Vve LEPRINCE +1892 (*) Mme Veuve GOËRG +1957 (*)
Me Vve ANTONY +1896 (*) Mr Georges BIARD +1996 (*)
Mr ANQUETIL +1898 (*)  
Me Vve BESANÇON +1873 
Melle SOULIER +1898 (*)  
Melle Angèle DECHARTE +1901 (?)  
Melle Marie LETELLIER +1903 (?)  
Melle Louise LETELLIER +1903 (?)  
Mr Louis Léon LEPOUTRE +1908 (*)  
Mr Edmond CHAZERET +1913 (*)  
Mr Achille VIVIER +1919 (*) 
Bienfaiteurs de la caisse des écoles
M. MANESSIER +1883 (*)  
Me Vve ANTONY +1896 (*)  
Melle Angèle DECHARTE +1901 (?)  
Mr Albert KALIS (*)  
Mr POLTON +1918 (*)  
Mme PLOTON +1935 (*)  
Citoyens d'honneur - Ville de Nogent
Maurice CHEVALIER 1969 Georges AGNIEL 2012 (*)
Jean SABLON (*) François CAVANNA 2014 (*)
Jean NOHAIN 1978 Raoul G.NICOLO 2022 (*)
Tino ROSSI 1984 Colonel(H) L.LUCIANI
Grand Croix LH 2022 (*)
Charles TRENET 1990 
Yvette HORNER 1992 (*)  
Jean DRÉJAC 2003 
Rolf KRIEGER 2004 (?)  
Cie de transit
LÉGION ÉTRANGÈRE 2005
 
Lazare PONTICELLI 2006 (*) 

Votes du Conseil Municipal et du Conseil d'administration de la Caisse des Ecoles
 
Archives : La plaque en 2021.
Haut de page
Imprimer :
Don du Maréchal VAILLANT
 
Cette Mairie
a été édifiée en 1876-1879
sur la propriété donnée
par Me le Maréchal VAILLANT
à la commune de NOGENT
reconnaissante
Haut de page
Imprimer :
Comité Local de Libération
 
Plaque commémorative apposée dans le hall de la mairie de Nogent-sur-Marne (au pied de l'escalier).
 
Le vingt-quatre août mil neuf cent quarante-quatre
Pendant les batailles de la Libération, à onze heures
le Comité Local de Libération, constitué clandestinement
pendant l'occupation et composé de MM.
VILBERT Georges, Président (*)
KOSTELNHACH Marcel, 1er Vice-Président
LECU Robert, 2ème Vice-Président
MARTY Pierre (*), OHRESSER André (*), MILLOT Gaston,
COUTURIER Raoul, ORY André, CHAPEL PIERRE (*),
LAPASQUE Georges, CARAGE Pierre (*),
prenait possession de la Mairie de NOGENT sur Marne.
Par la suite furent adjoints au C.C.L. :
MM. BRUNET Marcel, CHANAT Maxime,
DUBOURG Jean, DURAND Marcel, FÉLIX Lucien,
Mme FOUGERAY Germaine, MM. GUYON Jacques,
HIRLEMANN Georges, LABOISSIÈRE Pierre, NOVA ROGER,
Mme PINÇON Simone, Mr RIHET Jean.

   
Arreté de la préfecture de police de Paris du 27 septembre 1944 précisant la composition du Comité Local de Libération.https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6508334q/f5.item#

 
Haut de page
Imprimer :
Buste du Général DE GAULLE
 
Charles André Joseph Marie DE GAULLE
22/11/1890 (Lille 59) - 09/11/1970 (Colombey-les-Deux-Eglises 52) - Inh : Colombey-les-Deux-Eglises 52
 
Je ne reviendrai pas sur incroyable destin de Charles de Gaulle, que beaucoup d'autres ont décrit par le détail. Ils l'ont fait mieux que je ne le pourrais ici en seulement quelques lignes.
 
Une plaque rappelle sobrement : 
Au Général
DE GAULLE
1890 - 1970
Libérateur de la Patrie
Président de la république
1959 - 1969

 
Ce buste, réalisé en 1990 par le sculpteur Gudmar Olovson (*1), a été installé sur la place Roland Nungesser, à gauche de la Mairie, afin de rappeler que -le général a honoré la ville de Nogent-sur-Marne par sa visite du 27 janvier 1945-
 
La Grande Rue de Nogent porte le nom de Grande Rue Charles de Gaulle.
 
(*1) : Gudmar Olovson, né le 01 mars 1936 (Boden, Bodens Kommun, Comté De Norbotten, Suède) et décédé le 17 avril 2017 (Nice 06), a étudié à l'Académie des Arts de Stockholm de 1955 à 1959 avant de venir vivre et travailler à Paris.
Haut de page
Imprimer :
Monuments et plaques d'autres villes
Bry-sur-Marne - La pépinière
Plaque William DALLEY & Maurice ELIAS
 
A l'angle de la rue de la république et de la rue de la Grotte (rue du 26 août 1944)
 
Voir également la plaque du commissariat de Nogent.
Voir la fiche des deux héros.
 
Plan
Haut de page
Imprimer :
Monument aux martyrs de la résistance de Fontenay-sous-Bois
 
Carrefour des Martyrs de la résistance, 94120 Fontenay-sous-Bois.
A l'angle du cimetière. Intersection Boulevard Galliéni & Avenue de Neuilly.
 
Mémorial de la liberté inauguré le 24 mai 1981, conçu par le sculpteur Cardon.
 
On y retrouve :
Une plaque à la mémoire des Fontenaysiens de Brigades Internationales en Espagne, tombés pour la République et la Liberté.
   
Les victimes de la barbarie Nazie.
   
La liste des camps internement.
   
Une plaque à la mémoire de Marcel Ogée.
Haut de page
Imprimer :
Ils reposent ailleurs
Jules ADLER
° 08/07/1865 (Luxeuil-les-Bains 70) † 11/06/1952 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Cimetière Saint-Vincent (Montmartre) - 4e division.
 
   
Autoportrait par Jules Adler — Travail personnel - Source image : Wikipédia - CC BY-SA 3.0

 
Peintre français, il est rattaché au courant du naturalisme.
 
Il étudie à Paris, d'abord à l'école des Arts Décoratifs, puis aux Beaux-Art, et parallèlement, dès 1883, il suit les cours de l'Académie Julian.
 
A partir de 1888, il expose au Salon. Il sera plusieurs fois médaillé.
 
En 1903, il est membre fondateur du Salon d'automne au Petit Palais.
 
Pendant la première guerre mondiale, il installe une cantine d'aide aux artistes place Pigalle.
 
Il est nommé professeur aux Beaux-Arts de Paris en 1928, il aura pour élève son neveu, Jean Adler.
 
Il est arrêté en mars 1944 sur dénonciation, pour s'être promené dans le square des Batignolles alors interdit aux Juifs. Il sera interné à l'hospice Picpus, annexe de Drancy, mais échappe à la déportation.
 
Il meurt en 1952, dans une relative pauvreté, à la maison de retraite pour artistes à Nogent-sur-Marne.
 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_Adler
Haut de page
Imprimer :
Marie Ernestine ANTIGNY dite Blanche d'ANTIGNY
° 09/05/1840 (Martizay 36) † 27/06/1774 (Paris VIIIe 75)
Inhumation : Père Lachaise Div.36 3eLigne.
 
Blanche d'Antigny est-elle venue un jour à Nogent? Jean Roblin nous dit que en 1870, pendant le siège de Paris, elle installe une ambulance dans son luxueux hôtel du 11 de l'avenue Friedland, et qu'elle vient à Nogent pour soigner les blessés atteints par la mitraille, lors des combats de Champigny.
Je me garderais bien de mettre en doute ces propos que je n'ai pu vérifier, mais ce qui est sûr, par contre, c'est que son père, Jean Antigny, menuisier de son état, demeurait à Nogent en 1874. il est cité sur l'acte de décès de son épouse, le 24 mai à Montbazon (37), puis, un mois plus tard,sur celui de sa fille, le 27 juin à Paris VIIIe.
 
Mais pourquoi parler d'elle alors? Elle monte à Paris pour entrer au couvent, qu'elle quitte rapidement, à la mort de sa protectrice. Puis vient la vie de bohème. Elle part pour Bucarest ou elle se réfugie chez les tziganes, revient à Paris ou on a retrouve au cirque d'hiver.
   
En 1858, le peintre Paul Baudry (1828-1886) la choisit comme modèle pour sa Madeleine pénitente, elle a 18 ans. Source image : Wikipédia - Domaine public.

 
Servit-elle de modèle à Edouard Manet en 1876? Jean Roblin l'affirme, mais Blanche était déjà décédée et d'autres sources parlent de Henriette Hauser, une autre actrice.
 
Mais surtout, ce fut la biche qui inspira Emile Zola pour le personnage de Nana dans son roman du même nom qui fut publié entre 1879 et 1880.
 
   
Le Figaro du 22 juillet 1933 nous expose sa vie. Source : Gallica

 
Elle est morte vraissemblablement de la tiphoïde au 93 boulevard Haussmann chez son amie Caroline Letessier, et repose au père Lachaise ou la chapelle est maintenant à l'abandon Source image de la sépulture : Wikipédia.
Haut de page
Imprimer :
Louise Françoise ANTONY née DUBACQ
° 1844 (Paris 75) † 25/12/1896 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Nogent puis Père Lachaise Div.61 3e Ligne.
 
Elle est cité comme bienfaitrice de la commune, sur la plaque apposée dans le hall de la mairie de Nogent.
 
Acte de décès : AD94 - 1MI 366 vue 74/128.
Haut de page
Imprimer :
Alexandrine ARCHDEACON née GEHIER DE SAINT HILAIRE
° 1801 (Paris) † 23/03/1883 (Paris VIIIe 75)
Inhumation : Père-Lachaise - 28e Div. 1ère Ligne.
 
Propriétaire
 
Décès : AD75 - V4E 6133 Vue 1/31
 
Bienfaitrice. Son nom est gravé sur la plaque commémorative dans le hall de la mairie.
 
Mariée le 9 mars 1820 à Paris avec
Sebastien Marie ARCHDEACON
° 09/07/1793 (Dunkerque 59) † 04/11/1871 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Père-Lachaise - 28e Div. 1ère Ligne.
 
Agent de change
 
Acte de naissance : AD59 - 5 Mi 027 R 024 Vue 346/459.
Acte de décès : AD94 - 1MI 357 Vue 65/181.
Haut de page
Imprimer :
Georges ARDITI
° 14/12/1914 (Marseille 13) † 15/01/2012 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Cimetière du Montparnasse - Div 3, Sec 2, 2Ouest, 1Nord 264pp 1982 .
 
Peintre français, il entre en 1932 à l'École nationale supérieure des arts décoratifs où il suit les cours de Jean Carlu, Raymond Legueult et de l'affichiste Cassandre. Puis, il vit et peint à Paris au 35 rue des Martyrs.
 
D'origine gréco-espagnole, il est le fils de David Arditi et d'Esther Asséo. Il se marie en 1942 avec Yvonne Leblicq (16/11/1906 Bruxelles +22/11/1982) dont il aura deux enfants, tous deux comédiens bien connus : Pierre, né le 1er décembre 1944 à Paris VIe, et Catherine, née le 14 février 1946 à Paris VIe. Son second mariage avec Nicole Paroissien lui donnera encore deux filles, également comédiennes : Danièle et Rachel.
 
Il est inhumé au cimetière du Montparnasse avec sa première épouse.
 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Arditi
Haut de page
Imprimer :
Georges Antoine AUDINET - 17/07/1889 (Champigny-sur-Marne 94) - 25/08/1944 (Nogent-sur-Marne 94)
Inh : Champigny-sur-Marne 94, ancien cimetière, Div 27-2.
 
   
Photo avec l'aimable autorisation de Claude et Annie Pennetier.
Le Maitron : https://maitron.fr/spip.php?article175303

 
Sous-brigadier des gardiens de la Paix de la Préfecture de Police. En poste à Nogent-sur-Marne.
FFI, Mort pour la France.
 
Sur son site, Gilles Primout nous raconte : Georges AUDINET, 45 ans, gardien de la paix, et Raymond JOSSERAND, 23 ans, géomètre, ont mis en batterie une mitrailleuse rue Thiers prolongée et tirent sur un groupe de soldats allemands retranchés au rond-point des Maréchaux; ils sont abattus par un tireur embusqué dans un arbre.
Charles DANET, 61 ans, commet l'imprudence de sortir de sa maison en pleine bataille, il est tué d'une balle perdue...
Source : https://liberation-de-paris.gilles-primout.fr/les-combats-dans-lest-parisien.
 

Monument commémoratif dans la rue Raymond Josserand.
  

A la gloire des F.F.I. nogentais
Angle rond-point du Mal Foch & rue R.Josserand
BELLIVIER Lucien (*)
BRULANT Raymond (*)
CARLIERE Georges (*)
JOSSERAND Raymond (*)
MALOBERTI Jean (*)
OHRESSER ANDRE (*)
PISSARD ALBERT (*)
AUDINET Georges (*)

 
SGA - Base des militaires décédés pendant la Seconde Guerre mondiale
SHD Caen - AC 21 P 10313
Haut de page
Imprimer :
Jacques Ernest Emée René Joseph BEHIN
° 27/02/1931 (Albert 80) † 26/07/2010 (Paris XVIe 75)
Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
 
   
Source image : Nogent Magazine.

   
Nommé notaire à Nogent le 1er février 1965, il y a exercé jusqu'en février 2008.
Président honoraire du Conseil supérieur du notariat.
 
Fondateur du Rotary Club de Nogent.
 
Ses obsèques on eu lieu à St Pierre de Chaillot.
Haut de page
Imprimer :
Jean René BERGONZI
30/11/1934 (Paris IVe 75) - 30/01/2009 (Créteil 94) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
 
   
Source image : Nogent Magazine.

 
Boucher pendant 50 ans au marché central de Nogent et Place Moreau David à Fontenay-sous-Bois, il était très connu des nogentais.
 
Il avait permis à la ville de remporter les jeux d'Intervilles. Il était passionné de voyages, de lecture, de football, de corrida et de cigares.
Haut de page
Imprimer :
Georges Biard
° 11/04/1909 (Saint-Jean-des-Vignes 71) † 04/04/1996 (Limeil-Brévannes 94)
Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
 
Il est cité comme bienfaiteur de la commune, sur la plaque apposée dans le hall de la mairie de Nogent.
Les intérêts de son legs permet de récompenser chaque année, des jeunes ayant participé à un concours, ouvert aux lycéens nogentais de 1ère ou de terminale, du public ou du privé. Les lauréats recoivent une bourse de 1500 euros destinée au financement d'un séjour linguistique dans un pays anglophone ou germanophone.
https://ville-nogentsurmarne.com/concours-legs-biard-2022-resultats
Haut de page
Imprimer :
Charles Auguste Marie BILLOT
06/03/1880 (Paris IIIe 75) + après 1936 - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
 
Sculpteur.

Il réalise en 1921 le monument aux morts du cimetière,
  

et celui de la Mairie, square d'Estienne d'Orves (1924).

 
   
On lui doit également en 1921 le buste du monument au mort de la commune de Bouër (72).
Source photo : MémorialGenWeb - Bernard TISSERAND 06/01/2006 - CC BY-NC-SA 2.0

 
Il a résidé à Nogent au 46 Bd de Strasbourg en 1907, puis au 42 Grande Rue en 1911.
Il se marie au Mans (72) le 29 avril 1924 avec Angeline Léontine Roy.
On retrouve le couple au recensement de 1936 à Saint-Christophe-en-Champagne (72), puis je perds sa trace.
Sa fiche matricule 479 aux archives de Paris (D4R1 1082) ne nous en apprend pas plus.
 
Son épouse décède au Mans en 1977.
Haut de page
Imprimer :
Simone Louise Emilienne BOIREL
° 16/08/1915 (Beauvais 60) † 28/01/2011 (Pont-L'Évêque)
Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
 
   
Source image : Nogent Magazine.

 
Créatrice du LEP La Source dans l'avenue du même nom, elle a permis d'accueillir 150 élèves couturières et corsetières par an.
 
C'était une mère pour celles ci. Lorsque ses petites protégées quittaient l'établissement, Simone avait coutume de leur dire Fais de ta vie quelque chose de beau, dans la justice et dans l'amour.
Haut de page
Imprimer :
Colette BRULL dite BRULL-ULMANN
18/04/1920 (Paris XVIIe 75) - 21/05/2021 (Bry-sur-Marne 94) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
Née Colette Jacqueline Raymonde BRULL, épouse de Jacques-André Ulmann, médecin et résistant.
 
Pédiatre, après avoir exercé en Seine-Saint-Denis, elle s'installe à Nogent-sur-Marne en 1985.
 
Résistante. A 22 ans, étudiante à l'hôpital Rotchild à Paris, elle a participé au sauvetage de nombreux enfants juifs.
 
   
En 2018, elle témoigne et co-écrit Les enfants du dernier salut avec Jean Christophe Portes.
Source image : Nogent Magazine.

 
Haut de page
Imprimer :
François CAVANNA
° 22/02/1923 (Paris XIVe 75) † 29/01/2014 (Créteil 94)
Inhumation : Chaumes-en-Brie 77.
 
   
La maison de son enfance au 3 rue Sainte Anne.
Sur le recensement de 1926, on peut voir que demeuraient également à cette adresse les deux entrepreneurs en maçonnerie Dominique Cavanna et Dominique Taravella, ainsi que Yollande Pareti, future épouse de Roger Spessardy, dompteur et directeur du cirque Pinder.
Source : AD94 - D2M8 348 Vue 537/652 et suivantes.

 

Auteur du livre Les Ritals ou il raconte son enfance à Nogent-sur-Marne. Livre qui sera adapté à la télévision en 1991 par Marcel Bluwal.
  

Ecrivain, journaliste, dessinateur humoristique, éditeur et patron de presse. En 1960, il crée le journal Hara-Kiri, puis en 1969, Charlie Hebdo.
Source photo : Nogent Magazine.

 
En sa mémoire, la bibliothèque municipale a été appelée Bibliothèque Cavanna - 36 Bd Galliéni.
Il a été nommé Citoyen d'Honneur de la ville de Nogent-sur-Marne.
 
Il a été incinéré au Père Lachaise, et repose à Chaumes-en-Brie ou il avait une maison dans le village de Forest.
Voir : https://www.landrucimetieres.fr/spip/spip.php?article5107
 
Ses parents Louis Cavanna (1880-1954) et Marguerite Charvin (1890-1976) furent un temps inhumés au cimetière de Nogent-sur-Marne Division 5 place 54, mais la sépulture a été reprise en 1987. Il n'en reste plus de trace.
Haut de page
Imprimer :
Pierre Jean Baptiste Honoré CHAMPION
° 27/02/1880 (Paris VIe 75) † 29/06/1942 (Paris VIe 75)
Inhumation : Cimetière du Montparnasse - D1- 1e section -1Nord - ligne 1 nouvelle - 1Eest - 203P 1907.
 
Source image incertaine: Collectée vers 2000. Sans doute Archives municipales de Nogent.

Fils du libraire-éditeur Jean Baptiste Honoré CHAMPION (13/01/1846 Paris - 09/04/1913 Paris VIe), il nait en 1880 au 15 quai Malaquais ou son père a créé sa librairie en 1873.
C'est également dans cette maison que grandit entre 1844 et 1853 l'écrivain Anatole France qui était né au numéro 19 du quai. Les deux familles conserveront des liens, puisque lorsque Pierre Champion épouse Madeleine Smith le 19 décembre 1907 à Nogent, Anatole France est présent et signe comme témoin sur l'acte de mariage (*1).
 
Après être passé par l'école des Chartes, Pierre Champion devient archiviste, paléographe et médieviste en 1905. Il rédige le catalogue de la bibliothèque d'Auguste LESOUEF. C'est ainsi qu'il recontre la nièce de ce dernier qui deviendra sa femme.
 
L’année qui suit son mariage, il prend parti dans une querelle politique dont il devient l’un des meneurs. La commune de Nogent-sur-Marne est favorable à la réalisation du boulevard " Blanchon ", c’est-à-dire d’une vaste route qui traverserait de part en part Nogent. Une opposition à ce projet se constitue. Pierre Champion en prend la tête car il en est la principale victime : le parc de sa propriété risque d’être mutilé par cette grande artère. Il fait alors valoir que le peintre Antoine Watteau a vécu dans la maison qu’il occupe, que ce site l’a inspiré et qu’il ne saurait donc être question de détruire un tel lieu de mémoire. Fort de ses recherches sur Watteau, il tente de faire classer monument historique sa propriété. Il obtient le classement le 27 novembre 1908 et réduit ainsi à néant le projet de boulevard. Si la bataille est gagnée, la polémique ne cesse pas pour autant. Ses détracteurs démontrent que le principal argument de cette querelle est faux. Watteau est bien venu à Nogent-sur-Marne (1720) mais il est mort dans la propriété de Philippe Le Febre (l'actuelle sous-préfecture), différente de celle qu’occupe aujourd’hui Champion.
Plus tard, il reconnaîtra, dans une plaquette publiée pour le bicentenaire de la mort de Watteau, avoir commis des erreurs dans l’interprétation de certaines sources. Cet aveu est-il crédible de la part d’un tel érudit, archiviste-paléographe ? Sans doute pas. Mais, qui aujourd’hui oserait blâmer un tel mensonge qui a permis de sauver une propriété et son immense parc qui est toujours un havre de paix et de verdure.
Source YV/Vincent Villette - https://vergez.net/w/champindex.htm
Il est mobilisé en 1914, et revient de ce conflit avec le grade de Lieutenant et décoré de la Croix de Guerre.
 
Il est élu maire de Nogent-sur-Marne de 1919 à son décès.
 
Il est inhumé au cimetière Montparnasse avec son père Honoré Champion (1846-1913), et son frère Edouard Champion (1882-1938). La tombe est l'oeuvre du sculpteur Albert Bartholomé (Source Wikipédia).
 
Anecdocte familiale, en le déclarant comme travailleur agricole, Pierre Champion a évité mon grand-père Vitry de partir pour le STO. Nous lui devons une fière chandelle.


Madeleine Louise Adèle SMITH
18/11/1864 (Paris Ier 75) - 18/04/1640 (Nogent-sur-Marne 94)
Inh : Père Lachaise D44 16/87 1 à gauche du passage.
 
   
Agée de seize ans de plus que Pierre Champion, Madeleine Smith commence à peindre vers 1887. Elle est l'élève de Jean-Jacques Henner qui est l'un des rares artistes de l'époque enseignant aux femmes.
Elle reçoit en 1891 la médaille de bronze de la Société des artistes Français pour sa Jeanne d'Arc.
La guerre de 14-18 entraine l'arrêt de son activité de peintre, elle la reprendra après.
 
Source image incertaine: Collectée vers 2000. Sans doute Archives municipales de Nogent.

 
Dès août 1914, elle fonde et entretient à ses frais l'hôpital militaire auxiliaire No 73 dans la propriété de Nogent-sur-Marne. Il a fonctionné jusqu'en avril 1919 :
Importance de l'hôpital 72 lits, 12 infirmières, 1 chirurgien, un médecin.
61.568 journées de présence de blessés ou malades de 1914 à 1919.
Indépendamment de la direction de l'hôpital, Mme Champion donnait des soins personnels aux blessés.
 
Pour son action, elle reçu en 1920 la distinction de Chevalier de la Légion d'Honneur. Léonore - Cote(s) : 19800035/457/61108.
 
(*1) Acte de mariage CHAMPION-SMITH.

Jeanne Marie Joséphine SMITH
17/04/1857 (Paris 75) - 23/03/1943 (Nogent-sur-Marne 94)
Inh : Père Lachaise D44 16/87 1 à gauche du passage.
 
   
Jeanne est la soeur de Madeleine. c'est une photographe. Elle reste célibataire et vit également à Nogent dans la demeure de la rue Charles VII. Elle participe activement à l'hôpital militaire de campagne entre 1914 et 1919.

 
Les deux soeurs sont inhumées avec leurs parents au Père Lachaise.

Alexandre Auguste LESOUEF
16/08/1829 (Paris anc.7e 75) - 15/08/1906 (Paris 3e)
Inh : Père Lachaise
 
   
Bibliophile et collectionneur, il consacre sa vie et sa fortune à réunir une collection de livres, d'estampes et de manuscrits.
En 1913, ses nièces Madeleine et Jeanne Smith offrent cette collection à l'état.
Aujourd'hui la bibliothèque n'est plus qu'un écrin vide, les collections ont été transférées à la BNF.

 
Il est inhumé au Père Lachaise dans une autre sépulture que ses nièces.
Haut de page
Imprimer :
Edmond Eugène CHAZERET
° 03/09/1852 (Paris -Anc.5e- 75) † 21/04/1913 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Père Lachaise - 2e Div..
 
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6276028j.image.r=CHAZERET.f15.hl
Bulletin municipal officiel de la Ville de Paris 03/07/1915 :
49. — Assistance publique. — Accepta-
tion du legs Chazeret pour entretien
de sépulture.
M. Alpy, au nom de la 5e Commission. —
Messieurs, aux termes d'un testament authen-
tique, reçu le 1er août 1912 par MO Gaston
Bazin, notaire à Paris, M. Chazeret (Edmond-
Eugène), décédé le 22 janvier 1913, en son
domicile 13, avenue de Joinville, à Nogent-
sur-Marne (Seine), a légué à l'Assistance pu-
blique, nette de tous frais et droits, la somme
nécessaire pour acheter 250 francs de rente
3 % sur l'Etat français, à charge d'entretenir
sa sépulture au cimetière du Père-Lachaise...

 
Bienfaiteur. Son nom est gravé sur la plaque commémorative dans le hall de la mairie.
 
Acte de décès : AD94 - 4E 3097 Vue 4/45
Haut de page
Imprimer :
Louis Zéphirin Abel CONVERT
° 09/05/1826 (Nouvion-le-Comte 02) † 27/09/1902 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
 
Il s'est marié à Paris (Anc 02e) le 09/11/1850 avec Anne Marguerite MICHE (1826-1870).
Les archives de l'état civil nous apprennent qu'il a une fille. A ce moment là, le couple demeure au 4 rue de Fontenay :
Clémence Elise CONVERT - 17/01/1862 (Nogent-sur-Marne 94 - 09/02/1925 (Nogent-sur-Marne 94).
 
Pour la petite histoire, il semble que le couple CONVERT-MICHE se sépare. Lorsque Anne Marguerite décède à l'hôtel-Dieu le 15/08/1870, elle est dite veuve, et Lorsque Louis meurt à ton tour en 1902, l'acte dit ... laissant pour veuve A.M. MICHE, sans domicile connu...
 
En 1872, Louis CONVERT ouvre d'abord un simple bistrot au 15 boulevard de la Marne. Ce n'était alors qu'une grange en bois, situé en face de chez lui.
 
Le chemin de fer, dont la ligne Paris-Bastille a été ouverte le 22 septembre 1859, permet désormais aux parisiens de passer une journée de détente sur les bords de Marne. On descend de la gare par la rue du Moulin (Actuelle rue Victor Basch) qui devient très vite la côte Convert.
 
Le succès aidant, il s'agrandit pour créer le dancing, les terrasses et la superbe entrée de style mauresque que l'on connait par les cartes postales, mais dont il ne reste rien de nos jours.
Des musiciens ambulants venaient y jouer des airs de musette et Convert devint un lieu réputé. Jeanne Bourgeois (la future Mistinguett) venait y danser dans sa jeunesse.
Source Carte postale : Archives départementales.
   

 
Depuis les terrasses, un passeur permettait de se rendre sur l'autre rive. Convert fut le précurseur d'un passage d'eau payant entre Nogent et Joinville.
 
L'établissement est repris après sa mort par un certain Gaillard qui l'agrandit en 1908 au détriment de l'architecture mauresque interieure. Clémence CONVERT, sa fille continue à résider Boulevard de la Marne et y décède en 1925.

 
   
Les terrasses de la Maison Convert vue depuis Joinville-le-Pont.
Source : Musée de Nogent-sur-Marne.

 

Aujourd'hui, seules subsistent les cabines qui servaient aux baigneurs à se changer, l'immeuble moderne qui est bati dessus les a conservées comme fondations.
  

Il n'y a plus de baigneurs, seuls quelques hérons s'en servent comme poste d'observation.

 
   
En descendant le boulevard de la Marne vers Joinville, on trouve, en retrait de l'Aviron Marne et Joinville, un bâtiment qui a également appartenu à Convert. D'après ce qui se raconte, il y accueillait une autre sorte de public, qui y recherchait un peu plus d'intimité.

 
Haut de page
Imprimer :
William Bède DALLEY - 16/11/1900 (Paris XVI 75) - 26/08/1944 (Bry-sur-Marne 94)
Inh : Bry-sur-Marne Carré Militaire No 286 (1ère tombe à gauche de la photo).
 
Son acte de décès dit qu'il est né à Paris (Seine) le 16 novembre 1900, fils de ... (sans autres renseignements). Après quelques recherches, les archives de la Nièvre m'ont appris par les recensements de 1906 et 1911 qu'il était un enfant assisté, placé à Cercy-la-Tour (58), aux Roses Briffault chez Mr Antoine Perrin. La fiche matriculaire No 1375 à Nevers en 1920 nous apprend qu'il est né dans le XVIe arrondissement de Paris. Or, l'acte de naissance n'existe ni dans le XVIe, ni dans les autres arrondissements de Paris.
L'acte de décès nous dit également qu'il était veuf de Jeanne Panier et marié à Angèle Lachambre. Je retrouve cette dernière, au recensement de 1946 au 44 bis rue de la République à Bry, ou le couple habitait. Le recensement cite aussi une fille, Jeanne Dalley, née en 1927.
 
William Dalley était brigadier au commissariat de Nogent-sur-Marne.
Selon Gilles Primout, il poursuivait, avec un groupe de FFI des soldats allemands à Bry, dans la Pépinière.
Là plusieurs versions se contredisent. Il semble qu'il ait tiré à la mitraillette, tuant un des Allemands et que ceux ci aient répliqué, le blessant mortellement et tuant un autre FFI, Maurice Elias.
 
Ils sont tombés à l'angle de la rue de la République et de la rue de la Grotte, devenue depuis la rue du 26 août 1944.
 
William Dalley est décoré de la Croix de Guerre, a été cité à l'Ordre de la Nation (JO du 20 décembre 1944) et a reçu les insignes de Chevalier de la Légion d'Honneur.
 

Plaque apposée au commissariat de Nogent (*)
  

Plaque apposée à la Pépinière de Bry (*)

 
Recencement de 1906.
Recencement de 1911.
Fiche matriculaire No 1375.
Homologation FFI SHD Vincennes GR 16 P 155139.
Militaire tué au combat. Mort pour la France. SHD Caen AC 21 P 111790.

 

Maurice Victor Pierre ELIAS - 02/04/1915 (Petite-Synthe 59) - 26/08/1944 (Bry-sur-Marne 94) - Inh : Pas à Bry.
 
Selon son acte de décès, directeur d'usine, il habitait au 33 avenue de Rigny avec son épouse Andrée Eugénie Augustine Mevel.
Il a été abattu par les Allemands qu'il poursuivait avec William Dalley et d'autres FFI.
 
Militaire tué au combat. Mort pour la France. SHD Caen AC 21 P 179572.
Homologation FFI SHD Vincennes GR 16 P 208610.
Haut de page
Imprimer :
Joseph Marie de Gérando - 28/02/1779 (Lyon 69) - 10/11/1842 Paris anc.11e 75)
Inh : Père Lachaise Div.41, ligne 4, concession 21,651.
 
   
Baron d'empire, Pair de France, Conseiller d'état.
Il est linguiste, pédagogue, philanthrope et anthropologue. Il fait partie des fondateurs de la Société française pour l'abolition de l'esclavage en 1834.
 
Grand officier de la Légion d'honneur. LH//1117/38.
 
Source : Wikipédia - Domaine public - Julien-Léopold Boilly — Bibliothèque de l'Institut de France.

 
Il est élu de 1816 à 1819 maire de Nogent-sur-Marne de 1816 à 1819 ou il réside au 150 Grande rue (hôtel des Coignards) depuis 1811.
Sous l'autorité du roi Louis XVIII, il fait disparaitre tous les symboles révolutionnaires, les noms de rues révolutionnaires disparaissent, c'est le retour de l'ordre, de la famille et de la religion.
 
Source - image de la sépulture : Wikipédia - CC BY-SA 4.0, Sépulture de Marie-Anne-Suzanne de Rathsammhausen (1771-1824), femme de lettres ; Joseph-Marie de Gérando (1772-1842), linguiste, pédagogue et philanthrope ; Léon de Gérando (1832-1887), ingénieur des constructions navales ; Félix-Joseph-François de Lacoste (1825-1922), fils de Joseph Bonaparte et Émilie Hémart.
Haut de page
Imprimer :
Jean Marcel Henri DELFOSSE
22/04/1932 (Gannat 03) - 13/01/2012 (Paris IVe 75) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
 
   
Source image : Nogent Magazine.

 
Personnage historique du port de Nogent. Il est décédé dans son someil à bord de son bateau le Nirvana au port de l'Arsenal.
 
Ancien ingénieur au commissariat à l'énergie atomique, chef d'entreprise, fondateur de Medisystème (société de service en médecine nucléaire).
 
Il avait publié en 2004 son autobiographie Pour le plaisir de m'écrire.
Haut de page
Imprimer :
Albert Henri DIDELON
° 17/02/1905 (Fontenay-sous-Bois 94) † 27/07/2011 (Bry-sur-Marne 94)
Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
 
   
Source image : Nogent Magazine.

 
Ancien combattant. Croix de Guerre 1939-1945 étoile de Bronze avec citation militaire.
 
Il était comptable de profession et il a exercé chez Kodak-Pathé à Vincennes de 1945 à 1970.
A sa retraite, il s'est installé à Nogent.
Haut de page
Imprimer :
Jean Pierre DUVELLEROY
° 25/02/1802 (Cherbourg 50) † 02/02/1889 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Père Lachaise - 60e Div. 4e Ligne.
 
Conseiller municipal.
Chevalier de la légion d'Honneur N° de Notice : L0885020.
 
Fabricant d'éventails, il crée sa maison en 1827, au 15 rue de la Paix à Paris. Les ateliers sont situés au 17 passage des Panoramas ou il demeure.
Il fut récompensé lors de plusieurs expositions universelles, notamment en 1851 ou il reçoit le premier prix, au Cristal Palace de Londres.
Après avoir créé un éventail représentant la famille royale d’Angleterre d’après l’oeuvre de Winterhalter, il est nommé fournisseur officiel de sa majesté la reine Victoria, et ouvre une succursale à Londres. En 1853, il réalise un éventail pour la corbeille de mariage d'Eugénie, future impératrice. Il devient le fournisseur officiel de la ville de Paris, et alimente de ses créations la cour du second empire et celle des principaux souverains d'Europe.
Jean Pierre Duvelleroy transmet à Jules, son fils aîné, né hors mariage, la succursale de Londres, et à Georges la maison parisienne.
Aujourd'hui, la maison existe toujours, on peut voir son histoire sur https://www.eventail-duvelleroy.fr/histoire/ ainsi que quelques créations.
 
   
Publicité pour Duvelleroy, fabricant d'éventail 17 Passage des Panoramas et 35 Boulevard des Capucines, par Gendrot. Source Wikipedia - Domaine Public.

 
En 1854, alors qu'il vient q'acquérir une vaste propriété au 14 de la Grande Rue de Nogent-sur-Marne, il achète également une bonne partie de l'île de Beauté, dont revend immédiatement aux enchères quarante lots de 500m², se réservant une parcelle de 2000m² ou il construit une maison qui existe encore aujourd'hui.
 
L'avenue Duvelleroy, voie privée à l'angle du 12 Grande Rue, fut élargie par Jean Pierre Duvelleroy, et porte son nom par décision du conseil municipal du 05 février 1861.
 
Acte de décès.
Haut de page
Imprimer :
Germaine FAURE
87 ans - 06/2006 - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
 
   
Source image : Nogent Magazine.

 
Professeur de piano, formée par Alfred Cortot à l'école normale de musique.
Sans autre précision de dates et de lieu.
Haut de page
Imprimer :
Aurélie FOUQUET - 12/07/1983 (Fontenay-Sous-Bois 94) - 20/05/2010 (Créteil 94) - Inh : Pontault-Combault 77.
 
   
Source image : Nogent magazine.

 
Policière municipale en poste à Villiers-sur-Marne.
 
Elle a été tuée après une course poursuite sur l'autoroute A4 à Villiers par le braqueur de banques Redouane Faïd.
 
Elle avait été employée à la Police Municipale de Nogent entre 2003 et 2005. considérée comme une fonctionnaire exemplaire, elle avait d'ailleurs reçu la médaille de la ville.
 
Elle a été élevée au rang de Chevalier de la Légion d'Honneur à titre posthume.
Haut de page
Imprimer :
Eugène Amand GALBRUN
° 18/01/1869 (Paris Ve 75) † 07/02/1932 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Cimetière du Montparnasse - Div 10, Sec 1, 12 sud 21 ouest 53pp 1913.
 
Son père, Amand, était pharmacien, il sera pharmacien, et son dernier fils, Pierre, sera également pharmacien.
 
Sa fiche militaire aux archives de Paris (AD75 - D4R1 560 - Matricule 385) nous apprend qu'il s'engage pour un an le 07 novembre 1889. Puis, mis en disponibilité, il sera nommé Officier d'Administration de réserve du service des hopitaux.
 
Il est décoré de la Légion d'Honneur le 08 juillet 1925 (N° de Notice : c-156805).
Son dossier nous apprend qu'il est également Officier d'Accadémie depuis 1899, Officier de l'Instruction Publique et Chevalier du Mérite Agricole.
 
Le 04 avril 1896, il épouse à Paris Xe
Josephine Marie cécile Marguerite DAMBERT
01/12/1876 (Gourdon 46) - 01/03/1970 (Nogent-sur-Marne 94)
Inh : Voir Nogent. Serait au cimetière du Montaparnasse ?
 
Le couple réside d'abord à Paris Xe, au 4 rue Beaurepaire, ou le père tient sa pharmacie. Deux enfants y naissent, Simone (1897) et René (1900).
Puis on les retrouve en 1913 à Nogent-sur Marne au 7 avenue Watteau, ou décède le petit René et ou nait en 1914 Robert.
Les aléas de la guerre font que le dernier fils nait à Bernay dans l'Eure en 1917, Eugène Galbrun occupe alors la fonction d'officier gestionnaire de l'hôpital dix sept à Bernay.
 
Les fiches militaire et Légion d'Honneur donnent son adresse au 10 rue du Petit Musc à Paris IVe en 1919 et 1925, mais le recensement de 1921 montre que le couple est de nouveau à Nogent avec Robert et Pierre, Simone, la fille ainée qui s'est mariée à Nogent le 25/06/1919 et a quitté le nid familial. C'est d'ailleurs au 7 avenue Watteau que décèdent Eugène en 1932, et Joséphine en 1970 !
 
   
Bienfaiteur. Fondateur d'un service de consultation gratuite pour jeunes enfants par donation comportant une rente de 15.000 francs. En hommage, la ville donne son nom à la voie entre la Grande Rue et la rue des Jardins.
Source : Délibération n° 1434 du 08/10/1933 - Archives municipales.

 
Voir le plan : Rue Eugène Galbrun.
 
   
Les noms d'Eugène et Joséphine Galbrun sont gravés sur la plaque des bienfaiteurs de la commune apposée dans le hall de la mairie.

 
 
Relever la sépulture : Il y a les parents (Source Généanet), il y a Eugène et Joséphine Galbrun, il y aurait leur fille Simone et leur petit fils Jacques DUTARD, il y a leurs fils René et Robert. Je n'ai pas trouvé la tombe le 28/06/2022.
Haut de page
Imprimer :
Octave Albert GARNIER dit le Terrassier
25/12/1889 (Fontainebleau 77) - 15/05/1912 (Nogent-sur-Marne 94)
 
René VALET
27/05/1890 (Verdun 55) - 15/05/1912 (Nogent-sur-Marne 94)
 
Inhumés tous deux au cimetière de Bagneux, 49e Division, 19e ligne, sans épitaphe, à Proximité de Bonnot et Dubois tués à Choisy-le-Roi.
 
Tous deux membres de la Bande à Bonnot et proches des milieux anarchistes.
 

Octave Garnier
 Source images : Wikipedia - Domaine public.

René Valet

Depuis la mort de Jules Bonnot, les deux complices étaient recherchés. Mr Guichard, directeur de la Sureté Générale apprit que les deux bandits avaient été aperçus à la Société Générale de Nogent pour y encaisser des coupons.Renseignement pris, il s'avéra qu'ils avaient loué une villa dite du Moulin Rouge, l'ancien restaurant Bonhoure, au 9 rue du Viaduc.
 

Source image : Archives départementales 94.
 
La préfecture de police se rendit sur place, demanda de la dynamite au fort de Vincennes et un détachement de zouaves du fort de Nogent.
Mr Guichard, accompagné de Mr Lépine, le préfet de police, sonna à la grille de la villa pour notifier aux occupants le mandat de comparution, et les occupants s'enfuirent. C'est la compagne de Garnier, Marie Vuillemin qui vint ouvrir, juste avant d'éviter une salve destinée aux visiteurs.
Dès lors, on autorisa le tir à volonté des zouaves, la dynamite fut utilisée sans grand effet, il fallu commander de la mélinite au fort de Rosny, sans beaucoup plus d'effet. Ce n'est que vers deux heures du matin que Lépine, Touny, un gendarme et cinq agents pénétrèrent dans le pavillon. Le gendarme abattra alors Garnier et Vallet avec son révolver d'ordonance modèle 1892.
 

Source image : Archives départementales 94.
 
Source des textes : Bulletin de la Société Historique et Archéologique de Nogent-sur-Marne - 4e année - No 6 - 1953.
 
Les actes de décès sont consutables sur le site des Archives Départementales 94.
Haut de page
Imprimer :
Roger Gustave Jules GAVEAU
06/02/1911 (Saint-Mandé 94) - 22/04/2006 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
 
Il était impliqué dans les clubs du 3e âge ou il jouait les -Tour opérateurs-, il était aussi responsable laïc de la chapelle Sainte Anne-Sainte Bernadette, et a été administrateur et trésorier du centre de loisirs et administrateur de l'école Saint-André.
 
Acte de naissance - AD94 - 4E 3395 Vue 113/155.

Andrée Lucienne Marguerite WAROQUIEZ
29/05/1918 (Montmorency 95) - 01/06/2011 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
 
Élue en 1971 sur la liste de Mr Nungesser, elle fut à partir de 1977, adjointe au maire, déléguée aux Affaires sociales, à la santé et à la médecine. Elle a été co-fondatrice des clubs du 3e â devenus le Club de Beauté Plaisance.
 
Ils s'étaient mariés le 26/02/1943 à Paris XVIIe.

Source image : Nogent Magazine 2006.
  

Source image : Nogent Magazine 2011.

 
Le couple avait intégré le Cèdre en mai 2002, puis en 2006, Andrée s'est installée à la Maison des Artistes.
Haut de page
Imprimer :
Jacques André GENET
° 19/09/1935 (Fontenay-sous-Bois 94) † 14/12/2010 (Paris Xe 75)
Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
 
   
Source image : Nogent magazine.

 
Il était le président de la Halte Fontenaysienne depuis 1999.
 
Après l'incendie qui a ravagé les locaux de l'association à Fontenay en 2008, il a relogé celle ci rue de Châteaudun, ce qui a permis de continuer à venir en aide aux personnes défavorisées.
Haut de page
Imprimer :
Michel GILLES
° 22/01/1952 (Paris IXe 75) † 10/02/2021 (Pessac 33)
Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
 
   
Source image : Nogent magazine.

 
Conseiller municipal de 2008 à 2015.
 
Economiste, auditeur au contrôle général économique et financier, directeur général des services et sous-préfet.
Directeur de cabinet de Marie-Anne Montchamp lorsqu'elle fut secrétaire d'Etat entre 2004 et 2012.
Haut de page
Imprimer :
Jean Henri Gaston GIRAUD dit MOEBIUS ou GIR
° 08/05/1938 (Nogent-sur-Marne 94) † 10/03/2012 (Montrouge 92)
Inhumation : Cimetière du Montparnasse - Div.9, 1Sud, 28Est, 14 CQA 2012.
 
   
Source Image : Wikipédia - Par Jarek Obważanek, WRAK.PL — Travail personnel, CC BY-SA 4.0
Source texte : Wikipédia.

 
Connu sous son vrai nom ou sous ses pseudonymes, c'est un auteur de bandes dessinées. il est le créateur avec le scénariste Jean-Michel Carlier de Blueberry.
Dans les années 1960, il illustre des magazines de science-fiction -L’Homme du XXIe siècle- sous le pseudonyme de Moebius et il participe au journal Hara-Kiri.
Il est l'un des fondateurs en 1975 de la maison d'édition "Les Humanoïdes associés", éditrice du magazine Métal Hurlant. on lui doit Arzach, Le Bandard fou, Les Yeux du chat, etc.
Il participe également à la conception graphique de films comme Alien et Tron.
 
Haut de page
Imprimer :
Auguste Raphael GUGNON
° 22/10/1835 (Metz 57) † 13/04/1889 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
 
En 1886, il habitait au 6 rue de la Fontaine, actuelle rue Pierre Brosselette.
Le 24 octobre, la résolution N° 350 est inscrite sur les registre de délibération du conseil municipal, en vue du redressement des alignements de la rue Agnès Sorel, d'acquérir de Mr Gugnon une parcelle de 166 mètres pour 4370 francs, et une seconde de Mr Soyer de 90,50 mètres pour 2909,50 francs. Dépense couverte par la souscription de 10500 francs de madame Smith.
 
Une rue a été ouverte sur cette parcelle et nommée Avenue Gugnon.
Haut de page
Imprimer :
Jeanine GUTTIN née BASTARD
01/06/1927 (Parigné-l'Evêque 72) - 01/04/1980 (La Garenne-Colombes 92)
Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
 
   
Elle travaillait au secrétariat particulier de Mr Nungesser et nous a quitté brutalement.
Source Image : Nogent Magazine.

 
Haut de page
Imprimer :
Georges Charles Paul HAYS-NARBONNEHAYS
° 08/10/1913 (Paris XIXe 75) † 16/04/2011 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
 
   
Source Image : Nogent Magazine.

 
Adopté à l'âge de dix huit ans par René Narbonne, il prend le nom de HAYS-NARBONNE.
 
Il était ingénieur agronome de profession, et fut responsable de l'exploitation de la forêt d'Othe.
 
Blessé en 1940, il a été décoré de la Croix de Guerre et de la légion d'honneur.
 
Il a été président de la caisse des écoles.
 
Il a été également décoré de la médaille du Mérite agricole, des médailles des villes de Nogent, Lyon et Paris, ainsi que celle du diocèse du Val-de-Marne.
Haut de page
Imprimer :
Jacques Joseph Victor HIGELIN
18/10/1940 (Brou-sur-Chantereine 77) - 06/04/2018 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumé au cimetière du Père-Lachaise (20e division).
 
Auteur-compositeur-interprète et comédien français.
 
   
Source image : Wikipédia - CC BY-SA 2.5 - Benoît Derrier Cropped by User:Berdea.

 
Haut de page
Imprimer :
Constantin Albert Joseph HIRT
29/12/1918 (Rome Italie) - 14/04/1999 (Créteil 94)
Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
 
Membre de la Société historique et de Amis du musée.
 

Source image : Nogent Magazine.
  

Auteur du livre sur Claire Sophie Mercier, comtesse de LARBOUST.

 
Haut de page
Imprimer :
Yvette HORNERE dite HORNER
° 22/09/1922 (Tarbes 65) † 11/06/2018 (Courbevoie 92)
Inhumation : Cimetière St Jean - Tarbes 65.
 
Accordéoniste, pianiste et compositrice.
Commandeur de la Légion d'Honneur 2011. Commandeur de l'ordre national du mérite (2002).
 
Son premier instrument est le piano qu'elle étudie d'abord à Tarbes, puis à Toulouse à elle obtient à onze ans un 1er prix. c'est sa mère qui l'oblige à abandonner l'instrument pour l'accordéon chromatique. Mais elle en gardera la nostalgie, enregistrant et se produisant encore comme pianiste.
 
Elle remporte en 1937 le concours internalional de l'accordéon, participe en 1938 aux premiers championnats du monde d'accordéon, en 1948, elle remporte la 2e édition de la coupe mondiale de l'accordéon, puis le grand prix international de l'accordéon de Paris en 1950.
En 1950 également, elle reçoit le prix du dique de l'académie Charles Cros,
De 1952 à 1963, elle anime le Tour de France cycliste.
En 1980, elle arbore une chevelure rousse et devient l'égérie de Jean-Paul Gaultier.
Elle se produit également pour le bicentenaire de la révolution, au Casino de Paris, avec Marcel Azzola, collabore avec Maurice Béjard, et participe à l'enregistrement de l'album Bichon de Julien Doré.
 

Inauguration, le 21 juin 2007, de la Promenade Yvette Horner par Monsieur Jacques JP. Martin, maire de Nogent-sur-Marne.
Source image: Ville de Nogent sur Marne.
  

Photo Yves VERGEZ

 
En 1950, elle achète une maison, qu'elle décore sur le thème de l'accordéon, avenue de la Source à Nogent-sur-Marne, et ou elle vit jusqu'en 2005. Se sera sa deuxième histoire d'amour après Tarbes.
Les deux communes l'ont faite citoyenne d'honneur. A Nogent, son nom est gravé sur la plaque commémorative du hall de la mairie.
 

Source Wikipédia : Neuf mois après son décès, une statue la représentant est posée sur son monument funéraire. C’est à la demande de cette dernière que le sculpteur Yves Lacoste a réalisé cette pièce pour un hommage à son public mais aussi à ses parents, à son mari, à ceux qui l'ont aidée dans ses efforts pour accéder à la notoriété.
 

Elle repose au cimetière Saint jean à Tarbes, avec
son époux René DROESCH (1915-1986),
son père Louis HORNERE (1898-1986),
sa mère Rosa SUBERBIE (1900-1993),
et sa grand-mère maternelle Marie DANDRAU (1872-1959)
  

Source des photos de la tombe : Andrée Elicegui - Tarbes - GenHP65

 
Haut de page
Imprimer :
Albert Jacques Alcibiade KALIS
° 31/07/1877 (Longueville-sur-Aube 10) † 18/08/1957 (Sainte-Savine 10)
Inhumation : Sainte-Savine.
 
Instituteur public, puis directeur d'école.
Adjoint au Maire.
 
   
L'école Albert Kalis au 2 avenue Victor Hugo à Nogent.
Source image : Geneanet - Licence CC BY-NC-SA 2.0 FR.

 
Il avait de multiples facettes :
  • Le J.O. du 22/07/1914 Page 6091 nous apprend qu'il était professeur à l'Association Phylotechnique de Nogent et qu'il résidait au 1 avenue Victor Hugo.
  • Le J.O. du 31/07/1927 Page 8041 nous apprend qu'il était administrateur de la Société de Secours des Instituteurs et Institutrices de la Seine à Nogent.

Jean Roblin dans son livre Nogent - La mémoire retrouvée nous dit que le 25 octobre 1943, en tant qu'adjoint au maire, il s'occupait du centre de répartition des tickets de rationnement au 28 rue Emile Zola. Ce jour là, cinq FTP surgirent pour s'emparer des tickets. Des coups de feu éclatèrent, tuant deux personnes et en blessant une autre. Albert Kalis, mis en joue échappa de peu ce jour là à la mort.
 
Il est cité comme bienfaiteur de la commune, et comme bientaiteur de la caisse des écoles, sur la plaque apposée dans le hall de la mairie de Nogent.
Haut de page
Imprimer :
Patricia Raymonde Paulette LAUNEY
31/01/1944 (Paris IIIe 75) - 23/02/2015 (Paris XIIe 75) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
 
   
Source Image : Nogent magazine.

 
Après avoir vécu de puis l'âge de six ans avec des parents à Oujda au Maroc, elle revient à Paris en 1962 ou elle fait ses études à la faculté de médecine.
 
Docteur en médecine générale en 1969, gynécologue en 1972, a exercé toute sa carrière à Nogent ou elle était bien connue.
Haut de page
Imprimer :
Odile LAURENT ° ??? + ??? - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
 
Qui était il ?
 
Selon Jean Cabotte, il s'agirait d'un jeune résistant mort en déportation... Je n'en ai pas trouvé de trace.
 
Le registre de délibération du conseil municipal du 3 novembre 1944 décide d'attribuer à une rue le nom de Odile Laurent, syndicaliste Nogentais, sur une proposition de Mr Kostelnhack. Ce sera la rue des Epivants du 109, rue Théodore Honoré au 122,Boulevard de Strasbourg.
 
Voir note privée.
Haut de page
Imprimer :
Achille Victor LEPRINCE
° 20/06/1812 (Cherbourg 50) † 11/02/1886 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
 
Maire de 1875 à 1879.
 
Acte de naissance : AD25 - 3E 129/31 Vue 78/186.
 
Acte de décès : AD94 - 1MI 364 Vue 85/267 Acte 54.

Son épouse :
Elisabeth Antonine LEPRINCE née FABRE
° 03/07/1820 (Joinville 52) † 12/02/1892 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
 
Il s'agit de la seconde épouse d'Achille Victor Leprince, il s'étaient mariés à Saint-Ouen (93) le 16 mai 1867.
 
Bienfaitrice, son nom figure sur la plaque commémorative dans le hall de la Mairie.
Par testament olographe, en date du 4 octobre 1890 déposé pour minute chez Me Ferrand notaire à Nogent sur Marne, Mme Antoine Elisabeth Fabre (sic) Ve de M. Achille Victor Leprince en son vivant propriétaire demeurant à Nogent sur Marne, a fait les dispositions suivantes :
Je donne...
2 - aux pauvres de Nogent sur Marne (Seine) deux mille francs ...
6 - deux mille francs à l'hospice ou maison de retraite qui pourrait être créé à Nogent sur Marne (Seine), Si cet hospice n'est pas créé un an après mon décès, ces deux mille francs seront données au pauvres de Nogent en plus du legs ce-dessus.

 
Acte de décès : AD94 - 1MI 365 Vue 100/224 Acte 32.

Une rue porte le nom de LEPRINCE.
Créée le 22 avril 1900, elle est attribuée, ironie du sort, au Maire, Achille Leprince, alors que le legs a été fait par son épouse.
Voir les documents conservés aux archives municipales
Haut de page
Imprimer :
Caroline Aurore LHÉRITIER dite Aïda
° 01/01/1978 (Vincennes 94) † 27/02/2013 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Fontenay-sous-Bois 94.
 
   
Source image : Nogent Magazine.

 
Danseuse, elle débute la danse classique dès l'âge de cinq ans. puis, elle est initiée à la danse orientale par Zaza Hassan. A 20 ans, elle est recrutée par le chorégraphe marocain Mayodi au sein de la compagnie El Noujoum.
 
Elle était elle-même devenue professeur de danse.
 
Voir : https://94.citoyens.com/2013/disparition-de-caroline-lheritier...html
Haut de page
Imprimer :
Colonel (h) Jean César LUCIANI
° 17/10/1926 (Lyon IIe 69) † 10/08/2021 (Nogent-sur-Marne 94)
Inhumation : Dans l'Ain d'ou il était originaire.
 

Source image : Site de la ville de Nogent-sur-Marne.
  

Mémoires de Jean Luciani en Indochine

 
Né à Lyon en 1926, il est le fils unique d'un ancien sous-officier d'artillerie coloniale en Indochine, puis pendant la guerre de 14-18.
 
En 1944, il rejoint le maquis dans l'Ain. Du fait de son jeune âge, ne pouvant intégrer la 1re Division Française Libre, il est incorporé au sein du Bataillon du Rhône, qui sera versé au sein de la 27e Division d’Infanterie Alpine. Il participe dans les monts proches de Modane, à la neutralisation des dernières troupes allemandes.
 
Il intègre Coëtquidan en 1946 dont il sort officier. Lieutenant, puis capitaine d'un régiment parachutiste de la légion étrangère, il a été blessé quatre fois pendant la bataille de Dien Bien Phu. Il y a joué un rôle essentiel lors de la bataille des 5 collines, du 30 mars au 4 avril 1954, ce qui lui a valu d’être nommé capitaine au feu. Fait prisonnier, il a été détenu au tristement célèbre camp n°1 du Viet-Minh.
Il a confié ses souvenirs lors d'entretiens avec Philippe de Maleissye. Il ont été publiés dans le livre Qui es-tu? ou vas-tu?, préfacé par le général de corps d’armée, Jacques Bonnetête.
 
Après l’Indochine, Jean Luchiani a servi en Algérie, au sein de la 11e demi-brigade de choc.
 
En 1968, il a quitté l’armée et a rejoint le secteur privé où il a crée et dirigé une entreprise avant de s’engager dans la vie politique et d’être un élu régional dans les années 80 et 90. Il fut également conseiller municipal d'opposition à Nogent-sur-Marne de 1989 à 2001.
 
Il a été aussi secrétaire général de l’ANAPI (Association Nationale des Anciens Prisonniers Internés Déportés d’Indochine).
 
Ses obsèques ont eu lieu à Paris, aux Invalides le mercredi 18 août 2021 à 10 heures. Les honneurs militaires lui ont été rendus dans la cour d’honneur, et l’éloge funèbre par le CGA Philippe de Maleissye.
 
Grand Officier de la Légion d’Honneur, commandeur de l’ordre national du Mérite, dix fois cité au feu, il a été nommé Citoyen d'Honneur de la ville de Nogent-sur-Marne en 2022 par Monsieur le Maire Jacques JP Martin.
Haut de page
Imprimer :
Jean Joseph MALOBERTI
21/07/1915 (Nogent-sur-Marne 94) - 05/01/2010 (Guérard 77)
Inh : Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
 
   
Source image : Nogent Magazine.

 
A 18 ans, il crée l'Amicale Charles de Foucault, club de football à Nogent.
 
Il est co-fondateur et dirigeant de la SCOP -La Nogentaise- qui réalise des HLM, des bâtiments industriels.
Il a construit le centre nautique et le stade de Nogent, et assuré le démontage et remontage du pavillon Baltard.
 
Il a été élevé au rang de Chevalier de la Légion d'Honneur.
 
Acte de naissance : AD94 - 4E 2009 Vue 21/35
Haut de page
Imprimer :
Charles MANDELBAUM
17/09/1922 (Paris XIIe 75) - 05/10/2009 (Créteil 94) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
 
Grand résistant. Décoré par Jacques JP Martin lors de la journée nationale de la déportation.
Réseau : Organisation Juive de Combat (OJC), Responsables : Gabriel Cudenet, Ernest Appenzeller.
 
   
Source image : Nogent Magazine.

 
Anti-nazis notoire, il rejoint Gibraltar en 1941. Grâce à Gabriel Cudenet de la Ligue des droits de l'homme qui le dirige de Paris vers Marseille, Charles Mandelbaum rencontre M. Krikowski, responsable des services anglais du MI 6. Il est présenté à Claude Samuel, membre de l'OSE (Oeuvre de secours aux enfants) et du Joint. Il est muté à Moirans (Jura) par le MI 6 pour chercher des lieux de parachutages éventuels.
En 1942, il commande un groupe de maquisards au col de la Croix-de-Fer dans le massif des Grandes Rousses.
 
Il est arrêté à Paris le 19 juillet 1944 par la Gestapo française sous le nom de Lambert. Son cas est dissocié des autres membres de l'Organisation Juive de Combat (OJC) car on le croit non-juif.
Le 1er août 1944, il est condamné par le tribunal militaire de Paris. Incarcéré à Fresnes, il est déporté le 15 août 1944 avec tous les prisonniers de Fresnes (1605 hommes). Il arrive le 20 août 1944 à Dora, puis à Ellrich et de nouveau Dora. Après la Marche de la mort, il arrive à Bergen-Belsen. Libéré par les Britanniques, il rentre à Paris le 5 mai 1945.
 
Chevalier de la Légion d'honneur, croix de guerre avec palmes, médaille militaire, carte de Combattant volontaire de la Résistance, carte de Déporté résistant.
Sources textes : Nogent Magazine et AJPN.ORG.
 
Mémoire des Hommes - Titres, homologations et services pour faits de résistance :
Famille résistance : déportés et internés de la résistance (DIR) - Statut : déporté résistant
Cote(s)SHD Vincennes GR 16 P 388817 - SHD Caen SHD/ AC 21 P 569152.
Haut de page
Imprimer :
Michel MARTELLO
+13/10/2010 - Obsèques le 30/10 à Blankenberge, en Flandre-Occidentale (Be)
 

Source image : Nogent Magazine.
  

C'était le fauconnier des Médiévales de Nogent.
La ville lui a dédié les médiévales 2011.

 
Haut de page
Imprimer :
Christian Henri MARTY
° 12/11/1945 (Paris XVe 75) † 25/07/2000 (Gonesse 95)
Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
 
Issu d'une famille nogentaise qui compte des médecins et un résistant, Christian Marty passe sa scolarité à Nogent-sur-Marne.
 
Sportif exceptionnel, il est le premier à avoir traversé l'océan Atlantique sur une planche à voile spécialement équipée, depuis Dakar au Sénégal pour arriver à Kourou, en Guyane française, en décembre 1981/janvier 1982.
 
Pilote de ligne à Air France. le 25 juillet 2000, il est le commandant du Concorde AF-4590 à destination de New-York qui s'écrase sur un hôtel à Gonesse (95). Les médias et des témoins oculaires lui ont alors attribué un rôle héroïque, alors qu’il éloignait l’avion en flammes de la ville de Gonesse pour le faire tomber dans une zone à peine habitée afin d'éviter un désastre majeur.

 
La ville de Nogent-sur-Marne a donné son nom au gymnase du 33, rue François Rolland.
 
   
Ses grand parents :
Paul Marie Jean Pierre MARTY - 23/06/1895 (Saint Cernin 46) - 22/07/1959 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
Marie Antoinette Rose Christine REYNAL - 30/08/1896 (Nogent-sur-Marne 94) - 19/07/1957 (Nogent-sur-Marne 94)
En 1939, Pierre Marty est médecin aux armées avec le titre de commandant. Il sera décoré de la Légion d'Honneur. Il habitait au 56 de la Grande rue et avait son cabinet de médecin au numéro 50. Il a participé au Comité Local de Libération qui a pris les commandes de la mairie de Nogent-sur-Marne le 24 août 1944.
 
Ses arrière grand parents : Georges Marie Auguste REYNAL, Médecin à Nogent époux de Marguerite PAGIS
Ses arrière arrière grand parents : Guillaume Pagis 1836-1880 x1865 Toinette BRUN 1841-1912.
 
Cette dernière soeur du prêtre Antoine BRUN dont j'ai traité la sépulture nogentaise au cimetière du Perreux - div. 8.

 
 
Haut de page
Imprimer :
Louis Fernand Jules MASSIGNON
25/07/1883 (Nogent-sur-Marne 94) - 31/10/1962 (Suresnes 92) - Inh : Pordic (22)
 
Louis Massignon nait au 5, avenue Watteau, à la place de l'actuel hôpital Armand Brillard, ou réside brièvement son père, Ferdinand Massignon, plus connu sous son nom de sculpteur Pierre ROCHE.
Si son père est incroyant, sa mère, Marie Hovyn est chrétienne et pratiquante.
 
Islamologue, il est titulaire de la chaire de sociologie et sociographie musulmanes au Collège de France. Il va également enseigner à l'Ecole Libre des Sciences Politique (Sciences Po) et sera membre de nombreuses autres académies à travers le monde.
 
Il va partager sa vie entre :
- sa famille (il se marie en 1914 avec Marcelle Dansaert, dont il aura trois enfants),
- l'armée (décoré de la Croix de Guerre 14-18 avec palme d'argent, il est capitaine de réserve, puis chef de bataillon d'infanterie coloniale, et sera de nouveau mobilié en 39 à sa demande),
- la religion (en 1931, il entre dans le tiers ordre franciscain, puis en 1949, il devient prêtre avec la bénédiction de Pie XII qui l'autorise à passer au rite melkite qui accepte l'ordination des hommes mariés.
 
Personnage complexe, c'est sans doute un des plus grands savants du XXe siècle.
 
   
Louis Massignon en 1909 à l'université Al-Azhar, Le Caire. Collection famille Massignon. Photographe inconnu.
Source Wikipédia - Domaine public.

 
Acte de Naissance : AD94 - 1MI 304 Vue 110/227
Haut de page
Imprimer :
Jeanne Sophie MESSIS née MAGNIN
° 09/09/1930 (???) † 21/07/1917 (Nogent-sur-Marne 94)
 
Bienfaitrice. Par testament du 20 mai 1913, elle lègue à la ville de Nogent le capital pour l'achat d'un lit à l'hôpital Favier de Bry et la rente pour l'entretien de ce lit à perputuité.

Elle s'était mariée le 16 mars 1853 à Paris ancien 11e avec Jean Etienne MESSIS, ils habitaient alors au 34 rue du Bac. L'acte de mariage ne nous dit pas grand chose de plus, si ce n'est que tous les deux étaient nés de père non dénommé.
 
Indirectement on trouve quelques renseignements sur le couple :
Le registre des naissances de Nogent de 1876 renferme un procès verbal (AD94 - 1MI 300 Vue 60/139 et suivantes) décrivant les circonstances de l'abandon d'un enfant qui est nommé Louis Germain Descailles. Sophie Magnin, épouse de Mr Messis, chef de gare à Nogent sur la ligne de Vincennes témoigne dans ce PV avoir vu une femme avec un landeau...
Le couple qui habitait au 9 du Boulevard Gambetta ne semble pas avoir eu d'enfants.
Au décès de Jeanne Sophie, c'est un autre chef de gare, Charles Alphonse Stoeckler, qui est cité comme témoin (AD94 - 4E 3102 Vue 35/50 Acte 149).
 
Elle est citée sur la plaque commémorative des bienfaiteurs de Nogent, apposée dans le hall de la mairie.

Jean Etienne MESSIS
° 04/03/1823 (Septmoncel 39) † 21/12/1898 (Nogent-sur-Marne 94)
 
Haut de page
Imprimer :
André NAU
° 14/06/1918 (Saint-Malo 35) † 10/09/2013 (Bry-sur-Marne 94)
Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
 
   
Source image : Nogent Magazine.

 
Brillant élève au Prytanée Militaire de la Flèche, il entre à Saint-Cyr en 1938, mais un an plus tard, il est envoyé au combat.
Intégré dans l'armée d'armistice, il sera gendarme de 1943 à 1947.
Il fait ensuite carrière à la Fédération Nationale des Travaux Publics.
Il sera pendant 44 ans secrétaire de la Promotion de la Plus Grande France de Saint-Cyr.
Haut de page
Imprimer :
Georges Henri Jean NAUDET
° 09/06/1900 (Fontenay-sous-Bois 94) † 22/05/1983 (Eaubonne 95)
Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
 
   
Source Image : Société Historique Nogent le Perreux Bry-sur Marne - T3 No 5 - 1983-1984.

 
Historien. Il est notamment l'auteur du livre L'Histoire de Fontenay-sous-Bois.
 
Il participe à la fondation de la Société Historique et Archéologique de Nogent-sur-Marne et de son canton en 1950, et en est le premier archiviste jusqu'en 1968, année ou il sera remplacé dans ce poste par Madame Berche.
 
Il devient alors vice-président, et continue à s'occuper du bulletin jusqu'en 1980. A partir de cette date, il doit passer la main, sa santé ne lui permettant plus de continuer.
  La Société historique reconnaissante l'a nommé Président d'Honneur.
Haut de page
Imprimer :
Jules-Marcel NICOLE
° 08/06/1907 (Berlin De) † 04/12/1997 (Evecquemont 78)
Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
 
   
Jules-Marcel Nicole à l'IBN fin des années 80.
Source : Wikipedia - CC BY-SA 4.0

 
Professeur à l'Institut Biblique de Nogent (IBN) de 1930 à 1996 (puis directeur après la guerre), il a été pasteur de l'Eglise Evangélique de Nogent pendant 50 ans.
Haut de page
Imprimer :
Raoul Georges NICOLO - 21/06/1923 (Le Gosier 971) - 07/04/1993 (Aubervilliers 93)
 
Ingénieur et inventeur.
il rejoint le Commissariat à l'Énergie atomique (CEA) après des études d'ingénierie suivies à l’École centrale de TSF. Il obtient également en 1962 un doctorat en sciences de la faculté des sciences de Paris.
 
   
De retour en Guadeloupe, il est élu conseiller municipal du Gosier de 1983 &agr&ve; 1989.
Source Image : https://archive.wikiwix.com/

 
Il est également connu pour le recours qu'il dépose devant le Conseil d'État contre le résultat des élections européennes de 1989. Le recours sera rejeté, mais sera à l'origine de l'arrêt Nicolo sur le contrôle de conventionnalité des lois.
 
En 1992, l’International Biographical Center Of Cambridge au Royaume Uni distingue Raoul Georges Nicolo comme l’une des plus grandes personnalités intellectuelles de la planète.
 
Le site 97LAND nous apprend que l'AGAF, Amicale des Gosiériens et Amis de France, en collaboration avec la délégation départementale du CREFOM 93 et le Comité des Ultramarins pour la Mémoire d’Armand Barbès (CUMAB), l’ont honoré au cimetière du Père Lachaise ou il serait inhumé, le dimanche 28 juin 2020, en présence de sa veuve. Je n'ai pour l'instant pas pu vérifier cette information.
 
Il a été fait, à titre postume, Citoyen d'Honneur de sa ville d'adoption, Nogent-sur-Marne, par le maire Jacques JP Martin et son conseil municipal. Source guadeloupe.franceantilles.fr
Par ailleurs, depuis 2006, la médiathèque du Gosier est rebaptisée Médiathèque Raoul Georges Nicolo, et à l'occasion de ses vingt ans, le lycée de Rivière des Pères de Basse-Terre a été baptisé le 30 septembre 2011 lycée Raoul Georges Nicolo.
Haut de page
Imprimer :
Aline NUNGESSER née SANGUINOLENTI
16/10/1898 (Paris IXIe 75) - 06/08/1990 (Bry-sur-Marne 94) - Inh : Paris - Père Lachaise.
 
Commercante à Nogent, elle passe sa vie au service des autres.
Avec son mari Léon NUNGESSER, elle participe activement à la résistance locale dans le cadre du réseau Libération nord.
Mère de Roland NUNGESSER, elle lui apporte un soutien indéfectible tout au long de sa carrière politique.
Belle-soeur de l'Aviateur Charles NUNGESSER, elle a également un rôle actif dans le Comité du souvenir Nungesser & Coli.
Sa bonté naturelle l'amène à se consacrer à l'aide sociale en faveur des familles modestes et des personnes âgées.
 
   
En 1978, elle reçoit des mains de Simone Veil les insignes de l'Ordre National du Mérite.
Source : Journal municipal (1990) - Archives municipales.

 
Haut de page
Imprimer :
André OHRESSER
21/09/1896 (Ermont 95) - 25/08/1944 (Champigny-sur-Marne 94)
Inh : Ermont 95 - Mort pour la France.
Fils d'Aloïse Ohresser et Marie Aline Dumoutiers
 
André Ohresser tenait avec son épouse, à l'angle de la grande rue et de la rue Saint Vincent (actuelle rue du Lieutenant Ohresser), le magasin de jouet et d'articles de sport L'Oiseau Bleu.
Un peu plus loin, face à l'ancienne caserne des pompiers, son fils Lucien, né d'un premier lit, vendait des cycles.
 
Lors de la première guerre mondiale, André s'était engagé volontairement le 4 septembre 1914, à la mairie de Versailles. A la sortie de ce conflit, il est nommé maréchal des logis chef le 26 février 1918.
 
Lorsque la seconde guerre mondiale éclate, il rejoint les forces d'active le 5 mars 1940, et est fait prisonnier à Troyes le 15 juin. Il sera rapatrié et démobilisé le 11 juillet 1941, sa seconde épouse, Madeleine Larcelet, étant décédée d'un cancer.
Il reprend la direction de son magasin, et se fournit en sacs à dos et articles de sellerie chez René Bourdais, à Champigny.
Ce dernier dirigeait le réseau de résistance Franklin, avait demandé à André Ohresser d'en faire partie, ce qu'il avait accepté.
 
On le retrouve donc lieutenant en 1944, chef de la 1ère section de la 1ère compagnie du 1er Régiment des FFI d'Ile de France (matricule 22101) et Chef d'ilôt de la défense passive à Nogent.
Le 25 août, à Champigny, il essaie d'obtenir la rédition de soldats allemands battant en retraite. Il se présente avec un drapeau blanc à l'angle de la route de Villiers et de la rue des Ormes (Av. du Gal de Gaulle et Rue du Lt Ohresser) et tente de parlementer en allemand. Un des soldats lui tire une balle explosive dans le dos.
 
En apprenant sa mort, son fils Lucien, également lieutenant dans le même groupe devint à moitié fou et mitrailla sans reclâche les Allemands en fuite.
Sources : SHNPB - Tome 5 - No 3 - 2009.
 
  

Monument à l'angle de l'avenue du Général de Gaulle et de la Rue du Lieutenant André Ohresser à Champigny-sur-Marne.

 
 

A la gloire des F.F.I. nogentais
Angle rond-point du Mal Foch & rue R.Josserand
BELLIVIER Lucien (*)
BRULANT Raymond (*)
CARLIERE Georges (*)
JOSSERAND Raymond (*)
MALOBERTI Jean (*)
OHRESSER ANDRE (*)
PISSARD ALBERT (*)
AUDINET Georges (*)

 
A la libération, la rue Saint Vincent fut rebatisée Rue du Lieutenant Ohresser.
 
Fiche du Maitron : https://maitron.fr/spip.php?article178692
 
Acte de naissance : AD95 - 3 E 65 22 Vue 105/125.
 

Lucien Georges André OHRESSER
01/12/1920 (Le-Perreux-sur-Marne 94) - 08/05/1945 Waldrach - De) - Mort pour la France
Fils d'André Ohresser et de Marthe Vieillame, sa première épouse.
 
L'histoire aurait pu s'arrêter là. Pourtant Lucien Ohresser partit au front et participa à l'occupation de l'Allemagne.
Le 7 mai 1945, alors qu'il se trouvait près de Trèves, il sauta sur une mine et mourut le jour de l'armistice.
 
Acte de naissance : AD94 - 4E 3226 Vue 63/70.
 

Lucien Eugène Maximilien OHRESSER
13/02/1891 (Paris IVe 7) - 10/09/1914 (Rembercourt-Sommaisne 55)
Inh : Rembercourt-Sommaisne 55 - Mort pour la France
 
Fils de Félix Charles Ohresser et de Marie Aline Dumoutier.
C'était le frère utérin d'André Ohresser, leur mère, Marie Aline Dumoutier, ayant épousé en 1ères noces Charles Félix Ohresser, puis en 2e noces Aloïse Ohresser (le frère aîné de son premier mari).
 
Haut de page
Imprimer :
Joseph PARIS-DUVERNEY
° 210/04/1684 (Moirans 38) † 17/07/1770 (Paris 75)
Inhumation : Ecole Militaire.
 
   
Buste de Paris-Duverney, Musée de Brunoy.
Source Image : Wikipédia - CC BY-SA 4.0

 
Joseph PARIS nait à Moirans en Dauphiné de Jean PARIS dit la masse, aubergiste, et de Justine TRENONAY.
 
De la fratrie dont j'ai recensé pas moins de seize enfants, on retiendra les quatre frères, qui feront leur fortune, comme leur père, en fournissant vivres et munitions aux armées du roi :
  • Antoine PARIS (1668-1733), comte de SAMPIGNY et baron de Dagonville dans la Meuse,
  • Claude PARIS dit de la MONTAGNE (1670-1744), seigneur de Serpaize, Illins, Pigontierre et Moirans,
  • Joseph PARIS dit DUVERNEY (1684-1770), Seigneur de Plaisance à Nogent-sur-Marne et de Mont-Saint-Père (02),
  • Jean PARIS dit de MONMARTEL (1690-1766), Marquis de Brunoy, comte de Sampigny, qui épouse en secondes noces sa nièce, Antoinette Justine PARIS de SAMPIGNY, fille d'Antoine.
     
    Une des soeurs, Marthe PARIS (1673-1711) épouse Joseph NUGUES de PERRATIERE.
    L'un des fils du couple, François de NUGUES, Chevalier de l'Ordre de Saint-Louis crée la rosière de Nogent. Elle aura entre 19 et 29 ans, sera née dans la paroisse de parents légitimement mariés. De Moeurs et de conduite irreprochable, elle devra être soumise à ses pères et mère, les aider, les secourir, les soigner, les garder dans leur vieillesse... Elle reçoit du Chevalier de Nugues la somme de 669 livres 12 sols. Une jeune fille sera élue chaque année, et il lui faudra encore se marier dans l année. Ce chevalier de NUGUES meurt à Nogent le 24 février 1785 à l'âge de 83 ans.
     
    Ennemi de Jean Law, Paris-Duverney connait la disgrâce avant de revenir sur le devant de la scène en 1720, lors de la faillite du système Law. Il sera de nouveau enfermé à la Bastille en 1726, officiellement pour malversation dans les finances des offices du Languedoc, mais plus probablement pour opposition au cardinal Fleury, précepteur de Louis XV, devenu ministre du roi. Il sera libéré en 1728 et rentrera dans les faveurs royales.
     
    Joseph Paris-Duverney acquiert le 10 novembre 1721 le domaine et les droits seigneuriaux de Plaisance de Mr Racine du Joncquoy, ancien maître d'hôtel de SAR la duchesse de Berry.
    Il fait alors reconstruire entièrement le château. Il se murmure que l'opération n'aurait duré que six mois. Le roi Louis XV y viendra, à l'occasion de chasses à Vincennes. A la magnificence des lieux s'ajoute la renommée des jardins, et plus particulièrement celle du potager, installé sous des serres couvertes.
     
    Le château de Plaisance.
    Source Image : Société Historique - T.5 No 4 - 2010
       

     
    Sur le plan de sa vie familiale, il ne semble pas avoir été marié, il a toutefois eu une fille, Louis Michelle Paris-Duverney (1723-1752) qui épousera le Sr Louis Marquet.
    Dans Journal et Mémoires du marquis d'Argenson, il est indiqué : 4 octobre 1749 : Paris-Duverney demeure presque toujours aujourd'hui à sa maison de plaisance nommée Plaisance, et [...] il ne va à Paris que pour y dîner. Il y vit avec une vieille maîtresse irlandaise nommée Mlle Jacquin, qui est aujourd'hui laide, et qui n'a jamais eu le sens commun, et sa fille Mme Marquet, qu'il aime à la folie.
     
    En 1751, il fut à l'origine de la construction de l'école militaire de Paris, et en devint le premier intendant. C'est la qu'il sera inhumé en 1770.

     
    Il reste un souvenir de Joseph Paris-Duverney et qui est parvenu jusqu'à nous : Un autel qu'il avait offert à la paroisse Saint-Saturnin, et qui se trouve toujours dans l'église.
       

     
  • Haut de page
    Imprimer :
    Alfred Benjamin POLTON
    ° 10/08/1851 (Paris Ancien 10e 75) † 05/02/1918 (Paris XIVe 75)
    Inhumation : Cimetière du Père Lachaise - Div. 95 11-41.
     
    Marie POLTON née VINET
    ° 27/01/1868 (Paris IV 75) † 02/01/1935 (Paris XII 75)
    Inhumation : Cimetière du Père Lachaise - Div. 95 11-41.
     
    Ce couple habitait à Nogent au 35 rue Faidherbe lorsque le mari est décédé en 1918. Lui était employé de commerce, elle couturière.
     
    Ils figurent tous les deux sur la plaque commémorative des Bienfaiteurs de la caisse des écoles de la commune apposée dans le hall de la mairie.
    Haut de page
    Imprimer :
    Lazare Bernard PONTICELLI
    ° 07/12/1897 (Bettola, Province De Plaisance, Italie) † 12/03/2008 (Le Kremlin-Bicêtre 94)
    Inhumation : Cimetière parisien d'Ivry-sur-Seine 94.
     
       
    Le 9 décembre 2007, Mr Martin, maire de Nogent, s'était rendu à l'Hôtel des Invalides pour souhaiter un heureux anniversaire à Lazare Ponticelli pour ses 110 ans.
    Source image : Nogent Magazine.

     
    Naturalisé Français le 16/11/1939. Décret N° : 13416-39 - Sources : Journal Officiel.
     
    Chevalier de la Légion d'Honneur, Croix de guerre 1914-1918, Médaille interalliée 1914-1918, Chevalier de l'Ordre de Vittorio Veneto.
     
    Dernier vétéran Français de la guerre 14-18.
     
    Il commence à travailler comme ramoneur à Nogent-sur-Marne, où réside une importante communauté italienne, puis devient crieur de journaux à Paris. Il travaille également comme coursier pour Marie Curie. Source Wikipedia.
     
    Il a été nommé Citoyen d'Honneur de la ville de Nogent-sur-Marne.
     
    Piazzetta Lazare Ponticelli, une sculpture de Nadine ENAKIEFF a été érigée sur la facade de l'un des immeubles, inaugurée pat Jacques J-P. Martin, maire de Nogent, le 28 septembre 2012.
     
    Haut de page
    Imprimer :
    Francis Jean Marcel POULENC
    07/01/1899 (Paris VIIIe 75) - 30/01/1963 (Paris VIe 75)
    Inh : Père Lachaise, Div 5, chemin Serré, ligne 1.
     
       
    1930 - Source image : Wikipedia - Domaine public.

     
    Son père, Emile Poulenc, négociant, chimiste, est l'un des fondateur des établissements Poulenc frères qui deviendront Rhône-Poulenc.
     
    Sa mère, Jenny Zoé Royer lui apprend le piano dès l'âge de cinq ans.
     
    Il passe une partie de son enfance à Nogent, son grand père maternel Ernest Royer y possédait une maison au 4 rue de la Muette. Sa soeur aînée, Jeanne, y nait d'ailleurs en 1886. C'est une ancienne famille de Nogent, l'arrière grand-père d'Ernest Royer n'est autre que Louis Etienne Gervais SAUSSAY qui fut maire à Nogent entre 1830 et 1831.
     
    Il suit une scolarité au lycée Condorcet à Paris et publie ses premières oeuvres.
    Avec son ami Georges Auric, il fréquente la Maison des amis du livre ou il recontre Cocteau, Appolinaire, Max Jacob, Paul Eluard, ... Il mettra leurs textes en musique.
    Mais sa carrière de compositeur est impressionnante. Vous en retrouverez les détails sur https://poulenc.fr/ ainsi que des photos de son enfance à Nogent.
     
    Il est inhumé au cimetière du Père Lachaise avec sa nièce, Brigitte Manceaux (1914-1963) qui fut aussi sa conseillère musicale, sa secrétaire et sa confidente.
    Source image : Wikipedia - CC BY-SA 3.0.
       

     
    En son hommage, l'hôtel des Coignard accueille aujourd'hui le conservatoire de musique et d'art dramatique Francis Poulenc.
     
    Haut de page
    Imprimer :
    Jean Pierre Arthur Maurice RICHARD
    20/04/1931 (Grandcamp-Maisy 14) - 28/04/2015 (Melun 77) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux. ??? Pas à Nogent.
     
       
    Source image : Nogent Magazine.

     
    Directeur de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques de Paris de juillet 1980 à Juin 1991, période pendant laquelle il a résidé à la Maison Nationale des Artistes de Nogent.
     
    Grand amateur d'art, il a contribué, avec l'aide de la ville, à la construction de la cité Maurice GUY-LOË (35 ateliers d'artistes rue Agnès Sorel et Avenue Gugnon).
     
    Ses obsèques ont eu lieu à Chailly-en-Bière.
    Haut de page
    Imprimer :
    Jean Joseph René ROBLIN
    ° 15/06/1921 (La Ferté-Millon 02) † 14/03/1993 (Nogent-sur-Marne 94)
    Inhumation : Touchay 18.
     
    Conservateur de musées (successivement Coupvray, Villiers, Bry) et Nogent à partir de 1975.
     
    Auteur de nombreux livres sur Nogent et ses environs, dont le plus célèbre est sans doute Les Raisons sont mûrs citoyens! - La révolution à Nogent-sur-Marne.
       

     
       
    Source Image : Musée de intercommunal Nogent-sur-Marne

     
    Son petit fils, qui a suivi ses traces, est actuellement responsable du musée Adrien Mentienne à Bry-sur-Marne.
     
    Jean Roblin est inhumé à Touchay dans le Cher ou sa famille a des attaches remontant au XVIIe siècle.
    Haut de page
    Imprimer :
    François ROLLAND
    04/06/1806 (Mazille 71) - 06/11/1888 (Nogent-sur-Marne 94)
    Marie Victoire Clémence CARPENTIER son épouse
    08/10/1821 (Paris anc.02e 75) - 08/01/1892 Paris Ier 75)
    Inhumés ensemble au Père Lachaise - Caveau 73e Division 1e Son 3e ligne n°19 - N°122392
     
    Architecte, inspecteur des eaux de la ville de Paris (1834-1848), conseiller municipal durant 20 ans.
     
    Biographie : https://cths.fr/an/savant.php?id=109392
     
    Bienfaiteur. Source L. Figoni.
     
    Il a été élevé au rang de Chevalier de la Légion d'Honneur le 26 mars 1884. Cote : LH//2372/6
     
    Acte de décès.
    Rue François Rolland.
    Villa Clémence Henriette (Prénoms de sa femme et de sa fille).
     
    Haut de page
    Imprimer :
    Jean Georges SABLON
    ° 25/03/1906 (Nogent-sur-Marne 94) † 24/02/1994 (Cannes 06)
    Inhumation : Cimetière du Montparnasse - Division 6, 4Nord, 21Ouest.
     
       
    Jean Sablon - 1939
    Studio Harcourt
    Source Wikipédia - Domaine public.

     
    Auteur-compositeur-interprète.
     
    Il est le premier à utiliser un micro, ce qui lui vaudra le surnom de Chanteur sans voix, ce qui ne l'empêchera pas d'être quasiment aussi populaire que Maurice Chevalier.
    Au cours de sa carrière internationale, il a interprété de nombreux titres qui sont encore dans nos têtes, comme C'est si bon, Les Feuilles mortes, La Vie en rose, Syracuse.
     
    On le retrouve au cinéma en 1951 dans Paris chante toujours de Pierre Montazel, ou il y joue son propre rôle.
     

    Source Image : Musée de intercommunal Nogent-sur-Marne
      

    La promenade Jean Sablon sur les bords de marne, inaugurée le 7 septembre 2006.

     
    Il nait le 25 mars 1906 à Nogent, au 26 rue d Général Chanzy AD94 - 4E 3005 Vue 12/169.
    La famille s'installe ensuite au 31, rue Théodore Honoré ou on la retrouve encore sur le recensement de 1926, il a alors juste vingt ans, mais il a déjà débuté dans l'opérette depuis trois ans, et a des petits rôles au cinéma (La Dame en décolleté en 1923 avec Jean Gabin, Simili en 1925 avec Charles Boyer et Renée Falconetti). Puis commence sa carrière internationale.
     
    En 1937, il rencontre Carl Gam qui devient son manager et son compagnon. Ils décèdent à quelques mois d'intervalle et reposent ensemble.
     
    Jean Sablon a été élevé au grade de chevalier de l'ordre national du mérite, il a reçu la médaille d'or de la Sacem et de la ville de Paris, et il est également citoyen d'honneur de la ville de Nogent-sur-Marne Voir la plaque apposée dans le hall de la mairie.
     
    Sur la pierre tombale, qui comporte quelques erreurs de dates de naissances, on relève :
    Angélique SABLON1782-1869 Augustine LESTIENNE (10/03/1794 Waziers + 15/11/1869 Paris VII), Ve Noël SABLON, Arrière Grand-Mère de Jean Sablon
    Charlotte SABLON1788-1874 Charlotte Augustine SABLON (11/12/1820 Strasbourg + 26/05/1874 Paris VII) Grand-tante de Jean Sablon
    Angélique SABLON1807-1893 Angélique Augustine SABLON (09/11/1818 Douai +24/03/1893 Paris-VII) Grand-tante de Jean Sablon
    Gilbert LABOURIER1869-1918 (12/03/1870 Paris XVIe +02/08/1918 Paris XIXe) Oncle de Jean Sablon
    Adelmar SABLON1872-1929 (05/01/1871 Paris XXe +22/11/1929 Paris Xe) Père de Jean Sablon
    André SABLON1896-1947 (22/05/1896 Paris-XVIIIe +09/08/1947 Paris XVIIIe) Frère de Jean Sablon
    Jeanne SABLON1871-1961 Jeanne Antoinette LABOURIER (10/02/1871 Paris XVIe +03/01/1964 Paris XVIe), mère de Jean Sablon
    Germaine SABLON1899-1985 Soeur de Jean Sablon qui suit...
    Jean Sablon1906-1994  
    Carl Galm1909-1994 Karl Joseph GALM (14/02/1909 Francfort-sur-le-Main +17/12/1994 Paris-XVIe, compagnon de Jean Sablon

    Ne reposent pas dans cette sépulture :
    -Marcel SABLON (20/11/1894 Paris XVIe +25/02/1968 Nice), Frère aîné de Jean SABLON, directeur de Théatre,
    -Jacques SABLON (18/05/1920 Nogent-sur-Marne +01/09/1981 Nice), Fils de Marcel SABLON et petit fils de Gustave HAMILTON, artiste dramatique.

    Germaine Berthe SABLON
    ° 19/07/1899 (Le Perreux-sur-Marne 94) † 17/04/1985 (Saint-Raphaël 83)
     
    Elle commence sa carrière comme chanteuse d'opérettes, puis joue dans des films muets. Mariée deux fois (1920 et 1921), elle aura deux fils.
    En 1940, elle quitte Paris pour Saint-Raphaël ou elle héberge Joseph Kessel avec lequel elle aura une longue relation.
     
    Résistante, elle participe sous le nom de LAGRAND au réseau Hector des FFC, Forces Françaises combattantes, et aux FFL, Forces Franç Libres. Source - SGA Mémoire des Hommes. Elle s'engage en tant qu'infirmière dans l'ambulance Hadfield-Spears et suit la 1re division française libre en Italie et en France.
    Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 529132
    Service historique de la Défense, Vincennes SHD/ GR 28 P 2 327
     
    En 1943, elle chante le Chant des Partisans.
     
    Elle est chevalier de la Légion d'honneur, et titulaire de la croix de guerre 1939-1945 et de la médaille de la Résistance française.
     
    Voir l'acte de Naissance : AD94 - 1MI 2666 Vue 86/104.
    Haut de page
    Imprimer :
    Lucien Gustave Adolphe SENTIS
    31/12/1883 (Déville-lès-Rouen 76) - 18/02/1956 (Villemomble 93)
    Inh: Nouveau cimetière de Villemomble Div 16-3325
     
    Libraire au 105(*) Grande Rue à Nogent-sur Marne, éditeur de cartes postales.
    La numérotation de la Grande Rue a varié au fil du temps, 93, puis 105.
     

    Source images : Chantal Heudier - Archives familiales - Geneanet
      

    Lucien Sentis devant sa librairie de la Grande Rue.

     
    Sa fiche militaire à Paris (Classe 1903 - Matricule 2023) nous dit qu'il est dispensé de service car aîné de sept enfants. Il est toutefois rappelé en août 1914 et affecté au régiment d'infanterie de Laon. Il est blessé par balle à la jambe gauche le 09/09/1914, avec une fracture des deux os, ce qui lui vaut un racourcissement de trois centimètres du membre inférieur. Il est admis à la réforme avec gratification le 03 janvier 1916.
     
    On lui doit en 1919 le parrainage de la commune de Nouvion-le-Vineux, dévastée par les combats de la 1ère guerre mondiale.
    https://ville-nogentsurmarne.com/nogent-ville-marraine-de-guerre-1914-1918-de-nouvion-le-vineux-depuis-103-ans/
    On trouve dans cette commune une place de Nogent et une place Lucien Sentis.
     
       
    A la mort de la première épouse de Lucien Sentis, en 1938, la librairie passe sous la direction de leur fille leur fille Lucienne Sentis, mariée à Jean Legendre.
    Source : Gallica - Archives commerciales de France.

     
     
       
    Sur son faire-part de décès, on peut lire qu'il était ancien combattant de 14/18, Médaille Militaire et décoré de la Croix de Guerre, et président fondateur de U.N.M.R.A.C. de Nogent.
    Source : Geneanet - AD75 - cote V7E/DECES 109.
     
    Il repose avec sa fille cadette Lucienne, et son gendre Jean Legendre. Bien que le nom Marcelle, sa fille aînée soit gravé sur la pierre, elle n'est pas inhumée ici.

     
    Haut de page
    Imprimer :
    Jean SOULES
    07/02/1839 (Cugnaux 31) - 28/02/1901 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
    Marie Jenny MATHIEU
    07/05/1849 (Brie-Comte-Robert 77) - 26/01/1918 Paris VIe 75)
     
    Deux ans après son décès en 1901, sa veuve, Marie Jenny Mathieu, cède à la ville de Nogent-sur-Marne gratuitement un terrain situé entre la Grande Rue et la rue Théodore Honoré (22/02/1903), sur lequel elle avait fait ouvrir une rue. Ce terrain est accepté par la ville et la rue est baptisée -Jean Soulès-. Source Archives municipales.
     
    Acte de Décès.
    Rue Jean Soules.
    Haut de page
    Imprimer :
    Victorine SOULIER
    ° 28/02/1886 (Châlons-sur-Marne 51) † 07/10/1898 (Nogent-sur-Marne 94)
    Inhumation : Nogent puis Châlons-en-Champagne 51.
     
    Bienfaitrice. Son nom est gravé sur la plaque commémorative dans le hall de la mairie.
     
    Acte de décès : 1MI 367 Vue 39/168
    Haut de page
    Imprimer :
    Abbé Pierre TESSIER
    09/06/1912 (Paris VIIe 75) - 23/08/2009 (Paris VIIe 75) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
     
       
    Source image : Nogent Magazine.

     
    Il avait fondé en 1953 la Manécanterie des Moineaux de Beauté-Plaisance. Elle est rebaptisée en 1965 Les Moineaux du Val-de-Marne.
    Composée uniquement de garçons, elle dispose de quatre pupitres: basse, ténor, alto et soprano. l'ensemble se produit lors de concert, en France et à l'étranger, notamment aux USA.
    Haut de page
    Imprimer :
    Jeannine TESSELAND + 05/12/2008 - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
     
       
    Source image : Nogent Magazine Janvier 2009.

     
    Secrétaire générale de l'association des décorés du travail de Nogent-le Perreux depuis 1993. Elle était elle même titulaire de la médaille d'honneur du travail et de la médaille fédérale de la fédération nationale des décorés du travail.
    Voir note privée.

    Roger TESSELAND 20/01/1925 (Paris XIIe 75) - 18/11/2020 (Saint-Maur-Des-Fossés 94)
     
       
    Source image : Nogent Magazine Janvier 2021.

     
    Très jeune, il avait du interrompre ses études suite à la captivité de son père en 1940.
    Après avoir été aprenti peintre, et rejoint en 1945 l'armée de l'air, il a passé 49 ans au sien de la coopérative L'Arc en Ciel.
     
    C'est lui qui, en 1993, a créé l'association des décorés du travail.
    Il a été fait chevalier de l'Ordre National du Mérite le 16 novembre 2004.
    Il nous a quitté des suites du Covis-19, ses obsèques ont été célébrées à Saint Saturnin.
    Haut de page
    Imprimer :
    Auguste Jules Louis François THIN
    12/07/1899 (Cherbourg 50) - 10/04/1982 (Beauvais 60) - Inh : Asnières 92
     
    Combattant de la 1ère guerre mondiale, il a été choisi à 21 ans pour désigner à Verdun l'un des huit corps anonymes qui sera placé le lendemain dans la tombe du Soldat Inconnu sous l'Arc de Triomphe.
     
       
    Il s'arrête devant le sixième cercueil. Il expliquera plus tard : Il me vint une pensée simple. J'appartiens au 6e corps. En additionnant les chiffres de mon régiment, le 132, c'est également le chiffre 6 que je retiens. Ma décision est prise : ce sera le 6e cercueil que je rencontrerai. Source :Les Chemins de la Mémoire, n°102, novembre 2000.
     
    Source image : Wikipédia - Zairon CC BY-SA 4.0

     
     
    On le retrouve plus tard à Nogent-sur-Marne gérant du magasin Félix Potain à l'angle de la Grande Rue et de l'ancien marché.
     
       
    Auguste Thin (2e à gauche) devant son magasin avec le personnel.
     
    Source Image : Musée de Nogent

     
     
    Peu avant sa mort, François Mitterrand, président de la République, lui a remis les insignes de Chevalier de la Légion d'Honneur.
    Haut de page
    Imprimer :
    Auguste TARAVELLA ou Augustin - 04/08/1899 (Ferrières, Plaisance Italie) - 23/10/1943 (Suresnes 93)
    Inh 1 : 23/10/1943 cimetière parisien (Ivry-sur-Seine 94) div.40 , ligne 46, n° 16.
    Inh 2 : 02/12/1944 Champigny-sur-Marne - Ancien cimetière- Div.2-136.
     
    Fils d'Alexandre et de Marie Della Pina, Auguste Taravella obtint son certificat d'étude primaires à Nogent-sur-Marne, puis devint apprenti menuisier. Ses deux frères sont respectivement déclarés nés dans ma petite Italie, rue Sainte Anne, au numéro 11 de la rue pour Joseph le 28/07/1902, et au numéro 7 de la rue pour Charles Jean le 15/02/1905, suivant les actes de naissance (1) et (2). Les parents habitaient ils réellement là? ils ne figurent pas sur les recencements de l'époque et François Cavanna qui publie le plan de la rue en troisième page de son livre n'en fait pas mention non plus, mais il est vrai que ce dernier ne voit le jour qu'en 1923.
     
    Mais revenons à Auguste Taravella. Il repart au pays natal ou il combat pendant la 1ère guerre mondiale, et c'est certainement là bas qu'il épouse Pauline Marie Quagliaroli, elle aussi native de Ferrière. Ils ont deux enfants Irène en 1922 et Pierre en 1928. Le couple est naturalisé le 10 décembre 1939 (3), on ne parle pas des enfants nés en France.
     

    Pendant la seconde guerre mondiale, Auguste s'engage dans la résistance et participe à la rédaction du journal clandestin Le patriote campinois.
    Le 11 avril 1941, il incendie un train de marchandise dont douze wagons de paille brulèrent à l'entrée d'un tunnel, bloquant le trafic pendant plusieurs jours.
    Son atelier faisait fonction de siège au mouvement Front National.
    Fiché par les RG comme membre du 3e rayon du Parti communiste, il fut interpellé par des inspecteurs de la Brigade Spéciale No2 le 23 juillet 1943 dauns une rue de Champigny. Interrogé, il finit par reconnaitre appartenir à la résistance campinoise. Il est alors livré aux Allemands, puis interné à Fresnes. Comdamné à mort le 15, il a été fusillé le 23 octobre 1943 au Mont Valérien avec une vingtaine d'autres résistants dant quatre autres FTP campinois : Pierre-Marie Derrien, Louis Noger, Lucien Rigollet et Jean Savu. D'abord inhumé au cimetière parisien d’Ivry-sur-Seine (94) le 23 octobre 1943 division 40 , ligne 46, n° 16, il fut réinhumé le 2 décembre 1944 à Champigny-sur-Marne.
    Il fut déclaré Mort pour la France le 19 juin 1945, et a été homologué combattant des FFI, et interné résistant (DIR). La médaille de la résistance lui fut attribuée la décret du 31 mars 1960 (JO du 7 avril). Son nom est gravé sur la cloche du mémorial du Mont Valérien et sur le monument au morts de Champigny.
     
    1 : Naissance de Joseph https://archives.valdemarne.fr/ark:/71138/s005b996508db2f8/5b99650961daa.ef=3&s=47
    2 : Naissance de Charles https://archives.valdemarne.fr/ark:/71138/s005baf65f3eb856/5baf65f45f0f8.ef=3&s=47
    3 : Naturalisation https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5714340r
    Source du texte : https://maitron.fr/spip.php?article89087, notice TARAVELLA Auguste, dit parfois Augustin par Daniel Grason, Jean-Pierre Ravery.
    Source Image : MémorialGenWeb - Eric COISNARD. Cette photographie est sous licence d'usage CC BY-NC-SA 2.0.

     

    Charles Jean TARAVELLA - 15/02/1905 (Nogent-sur-Marne 94) - 06/04/1978 (Créteil 94)
    Inh : Champigny-sur-Marne - Ancien cimetière - Div.48-12.
     
    Il est cité sur Mémoire des Hommes comme étant homologué résistant FFI.
    Cote(s) - Service historique de la Défense, Vincennes : GR 16 P 562020

     

     
    Généalogie :

     

    Auguste Taravella A.C. D2-136
      

    Joseph Taravella A.C. D28-2Bis
      

    Charles Taravella A.C. D48-12

     
    Haut de page
    Imprimer :
    Louis Charles AUGUSTIN Georges TRENET
    ° 18/05/1913 (Narbonne 11) † 19/02/2001 (Créteil 94)
    Inhumation : Narbonne - Cimetière de l'ouest.
     
    Auteur-compositeur-interprète, il est surnommé le fou chantant. on lui doit notamment Y a d'la joie, Je chante, Fleur bleue, ..., et la Mer !
    Source Wikpédia.
     
    Il a reçu les insignes de Commandeur de la Légion d'honneur (1998), de Commandeur de l'ordre national du Mérite Commandeur de l'ordre national du Mérite (1995), d'Officier de l'Ordre des Palmes académiques et de Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres (1982).
     

    En 1989, il signe le livre d'or de la ville.
    Source Image : Archives municipales.
      

    Au port, le théatre d'eau porte désormais son nom

     
    A son décès en 2001, il résidait Bd de la Marne.
     
       
    La sépulture ou il repose à Narbonne.
    Source Image : Wikipedia
    Par Harvey Kneeslapper — Travail personnel, CC BY-SA 4.0

     
    Haut de page
    Imprimer :
    Jean Baptiste Philibert VAILLANT
    ° 06/12/1790 (Dijon 21) † 04/06/1872 (Paris 75)
    Inhumation : Dijon 21.
     
    Source Image : Wikipédia - Domaine Public.
     
    Maréchal de France.
     
    Doté d'une intelligence remarquable, il entre le 1er octobre 1807 à l'école Polytechnique ou il a pour camarade de chambre Louis René Prosper Bauyn marquis de Perreuse avec lequel il se lie d'amitié, et qui sera maire de Nogent de 1834 à 1868.
    Lorsqu'il quitte l'école, commence une longue carrière militaire que je ne déveloperai pas ici.
     
    Le 22 mars 1843, il épouse Pervenche Frottier de la Coste-Messelière, veuve du lieutenant général baron Haxo.
     
    En 1845, il achète au comte de Dampierre sa propriété de Nogent-sur-Marne, mais il n'y sera pas heureux, rencontrant notamment des problèmes de voisinage.
    Située sous le domaine de Plaisance, au dessus de la Grande Rue, elle avait précédemment appartenu à la marquise de Lambert, puis à la comtesse de Larboust.
     
    Le 26 mars 1872, par acte passé devant maitre Mocquard, notaire à Paris (MC/ET/LXVIII/1244), il donne les terrains de sa propriété qui avait été ravagée par les bombardement prussiens à la commune de Nogent sur-Marne.
    C'est à cet emplacement que la ville contruit l'actuelle mairie.
     
    Il est cité comme bienfaiteur sur la plaque commémorative du hall de la mairie.
     
    Rue du Maréchal Vaillant.
     
    Source : Société Historique 2015 Tome 5 N° 6.
    Haut de page
    Imprimer :
    Guillaume Achille VIVIER
    ° 24/04/1829 (Paris 75) † 21/07/1919 (Nogent-sur-Marne 94)
    Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
     
    Son acte de mariage le 17 mai 1882 à Paris XIe avec Virginie Laurence MIDIÈRE nous apprend qu'il était orfèvre.
     
    Ce mariage tardif fait que le couple n'a pas d'enfants. Viriginie décède le 03 octobre 1905 à Nogent, et Achille Vivier rédige son testament en 1910.
    Source : Gallica :
     
    Aux termes de son testament en date du 12 août 1910, complété
    par deux codicilles en date des 27 août 1910 et 13 août 1914,
    M. Vivier (Guillaume-Achille), en son vivant domicilié à Nogent-
    sur-Marne, 20, Grande-Rue, où il est décédé le 21 juillet 1919,
    a fait en faveur de cette commune la libéralité suivante :
     
    - Je lègue à la Commune de Nogent-sur-Marne la nue propriété
    de mes deux maisons, l'une rue des Francs Bourgeois 50, à Paris
    et l'autre 20 Grande Rue à Nogent s/Marne, pour en prendre pos-
    session après le décès de Mademoiselle Eugénie Schmitz ma léga-
    taire universelle, qui en aura l'usufruit pendant sa vie, avec dis-
    pense de caution et d'emploi... -

     
    Il est cité comme bienfaiteur sur la plaque commémorative du hall de la mairie.
     
    Acte de Décès : AD94 - 4E 3106 Vue 19/60.
     
    Rue Guillaume Achille Vivier.
     
    Haut de page
    Imprimer :
    Louis Antoine Henri Jean VEL dit VEL-DURAND
    23/06/1903 (Paris VIe 75) - 20/07/1975 (Créteil 94) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
     
    Membre fondateur de la Société Historique et Archéologique de Nogent-sur-Marne et de son canton en 1950, il en est le premier trésorier, et en deviendra président entre 1969 et 1971.
     
    Il est également président de la Société des Amis du Musée du vieux Nogent à sa fondation en 1962.
     
       
    Source Image : Musée de intercommunal Nogent-sur-Marne

     
    Haut de page
    Imprimer :
    Aimable Eloi VERCHER
    14/02/1863 (Paris XIe 75) - 11/05/1946 (Nice 06) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
     
    Il arrive de Paris vers les années 1900, on le trouve au 2 rue Carnot sur le recensement de 1901 avec sa première épouse, Léontine Sophie Favelier et sa fille Alice Maria.
     
       
    Photographe au 134 Grande Rue, face à la place du marché.
    Qui n'a pas dans ses albums photo un portrait de famille qu'il a réalisé ?

     
    Il se remarie le 30/10/1909 à Nogent-sur-Marne avec Yvonne Breton, et en 1910, à la naissance de son fils (qui suit), il est cité comme conseiller municipal.

    Raymond André VERCHER dit Lucien
    26/08/1910 (Nogent-sur-Marne 94) - 14/12/2002 (Antibes 06)
     
    Titres, homologations et services pour faits de résistance
    Famille résistance : forces françaises de l’intérieur (FFI)
    Cote : SHD Vincennes GR 16 P 588873
    https://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005a2910327932c
    Haut de page
    Imprimer :

     
    Un monument cénotaphe surmonté d’un buste en marbre de Louis Auvray fut érigé à l’emplacement probable de la fosse ou furent jetés les ossements de Watteau. Il fut inauguré le 18 octobre 1865 par M. le marquis de Perreuse, maire de Nogent.
    Jean Antoine WATTEAU - 10/10/1684 (Valenciennes 59) - 18/07/1821 (Nogent-sur-Marne)
    Inh : Saint-Saturnin (Nogent-sur-Marne 94)
     
       
    Source image : Wikipédia - Domaine public - Rosalba Carriera.

     
    Antoine Watteau est né à Valenciennes et a été baptisé le 10 octobre 1684 en l’église Saint Jacques.

     
    Peintre français devenu célèbre par ses représentations de fêtes galantes.
     
    Hébergé par Monsieur Lefèvre, intendant des menus plaisirs qui lui ouvre sa maison de campagne, Watteau est décédé de la tuberculose à Nogent sur Marne le 18 juillet 1721 et a été inhumé dans l’église paroissiale. Les registres de Saint Saturnin de cette époque ayant hélas disparu, nous ne possédons donc pas l’acte de sépulture.
     
    La révolution française étant passée par là, le cercueil fut profané pour en récupérer le plomb qui fut emmené à l’arsenal de Paris pour en faire des balles.
       
    Registre des délibérations de l’assemblée municipale de Nogent en date du 14 pluviose de l’an II (02/02/1794)
     
    Et de Suite le citoyen Nocoleas François Vitry c'est présenté à la présente
    assemblée et nous représente une reconnaissance de trois tombes de plomps
    provenant de l'église de cette commune qu'il a déposé à l'arsenal de Paris
    en datte de ce jourd'huy signée Prevost, garde d'artillerie de l'&rsenal de
    Paris dont ledit Vitry étoit chargé par délibération du douze du présent.

    Acte Signé Lequesne - Maire, Duval - Officier, Barillet - Officier, Mézard - Of, Cotte

     
    Voir aussi Jean-Antoine Watteau sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_Watteau
    Haut de page
    Imprimer :
    Roger Henri Gabriel WELTER
    ° 16/11/1897 (Paris VIIIe 75) † 13/12/1979 (Bry-sur-Marne 94)
    Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
     
    Président de l'UNC de Nogent et Vice-président départemental.
    Il a pris part aux combats de Verdun, de l'Aisne, de la Marne et de la Somme, en Orient ou il commandait une batterie d'artillerie.
    Il avait repris du service en 1939 et a connu la captivité.
    En 1950, il est fait chevalier de la Légion d'Honneur.
     
    Ses obsèques ont été célébrées à Saint Saturnin.
     
    Haut de page
    Imprimer :
    Paul Maurice ZOBEL
    ° 29/09/1899 (Nogent-sur-Marne 94) † 29/11/1988 (Granville 50)
    Inhumation : Granville.
     
       
    Source image : Société Historique Nogent Le Perreux Bry-sur-Marne - T3 No 12 - 1989-1990.

     
    Secrétaire général de la mairie de 1938 à 1964.
     
    Présent dès la fondation de la Société Historique et Archéologique de Nogent-sur-Marne et de son canton en 1950, il deviendra vice-président.
    Il est également l'archiviste de la Société des Amis du Musée du vieux Nogent à sa fondation en 1962.
    Haut de page
    Imprimer :
    Ils reposent ailleurs
    Avertissement :
    Pour les sépultures non identifiées, les recherches ont été conduites à Nogent et au Perreux: Les tombes ne sont donc pas dans l'un de ces deux cimetières.
     
    Louis Alphonse ANCELLET
    18/11/1827 (Nogent-sur-Marne 94) - 21/01/1870 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
     
    Entrepreneur en maçonnerie.
     
    Rue Alphonse Ancellet.
     
    Haut de page
    Raymond Auguste Achille BRULANT
    01/04/1909 (Fontenay-sous-Bois 94) - 25/08/1944 (Fontenay-sous-Bois 44)- Inh : Fontenay-sous-Bois 94
     
    FFI. Combattant du groupe Molinié. Mort pour la France.
     

    Carré militaire - 2e Allée droite - 3e tombe depuis l'extérieur.
       

    A la gloire des F.F.I. nogentais
    Angle rond-point du Mal Foch & rue R.Josserand
    BELLIVIER Lucien (*)
    BRULANT Raymond (*)
    CARLIERE Georges (*)
    JOSSERAND Raymond (*)
    MALOBERTI Jean (*)
    OHRESSER ANDRE (*)
    PISSARD ALBERT (*)
    AUDINET Georges (*)

     
    Fiche du Maitron : https://maitron.fr/spip.php?article185878
     
    Haut de page
    Jean André Jacques BRUN dit Jean DREJAC
    03/06/1921 (Grenoble 38) - 11/08/2003 (Paris VIIIe 75) - Inh: Cimetière parisien (Pantin 93)
     
    Parolier.
     
    il écrit notamment Ah ! Le petit vin blanc en 1943.
    Pour les besoins de la rime, il associe le vin blanc à Nogent, contribuant alors à la renommée de Nogent-sur-Marne dans le monde entier.
    Source : Office du tourisme.

     
    Reconnaissante, la ville donne au compositeur son nom à l'une de ses allées.
    Allée Jean Dréjac.
     
    Haut de page
    Jean DURANT
    19/10/1913 (Villerupt 54) - 12/07/2010 (Vincennes 94) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
     
    Grande figure de l'Encou, il a découvert l'aviron après ses 35 ans.
    Il a participé a de nombreuses Têtes de rivière, régates enre la pointe de l'île d'Amour et le pont de Joinville.
    Il a fait sa dernière course en 1982.
     
    Haut de page
    Robert Aimé GONDRY
    27/11/1919 (Paris XIXe 75) - 24/12/1979 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
     
    Inspecteur de la Sécurité Sociale, spécialiste des accidents du travail, il se chargeait d'examiner, à la demande de la mairie, les dossiers des Nogentais.
     
    Haut de page
    Jeanne Camille Blanche GUIBERT
    20/10/1921 (Le Perreux-sur-Marne 94) - 16/06/1989 (Coulommiers 77) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
     
    Créatrice d'une école de danse. Avec M. Planché, elle a fait débuter le groupe des majorettes de Nogent.
     
    Haut de page
    Frédéric HUIJBREGTS
    24/02/1956 (Suresnes 92) - 25/03/2012 (Nogent-sur-Marne 94) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
     
    Photographe, il a collaboré avec la presse (Vogue, Télérama, Figaro Madame, L'Equipe, etc...), la publicité et l'édition.
    Grand complice de Willy Ronis, il a réalisé de nombreux portaits de célébrités, entre autre Serge Gainsbourg, Françoise Sagan, Fabrice Luchini, Francis Huster...
    Il est également co-fondateur des éditions Terre Bleue ou il publie ses photos.
    Il avait son atelier à Nogent.
     
    Haut de page
    Claude Wilfrid Emile JACQUIN
    08/06/1931 (Paris XIVe 75) - 03/12/1997 (Créteil 94) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
     
    Capitaine, Président de la 2e compagnie d'Arc.
     
    Haut de page
    Jean-Luc Marcel MORETTI
    22/05/1946 (Paris XVIe 75) - 21/12/2010 (Paris Xe 75) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
     
    1er adjoint au maire, conseiller d'agglomération.
     
    Docteur en pharmacie, es sciences physiques, en médecine, agrégé de biophysique de de médecine nucléaire, professeur au CHU de Bobigny, enseignant à la faculté de Paris-Diderot, chercheur à Berkeley. Il a exercé les vingt dernières années comme chef de service de médecine nucléaire à Avicennes, Saint-Louis, et l'hôtel-Dieu.
     
    Haut de page
    Martine OUDOT née RIMBAULT
    15/03/1951 (Chaumes-en-Brie 77) - 17/04/2005 (Paris XXe 75) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
     
    Elle commence sa carrière dans l'éducation nationale, puis dans l'administration territoriale.
    Secrétaire générale de la sous-préfecture de Nogent depuis août 1998.
     
    Haut de page
    Emile Joseph REY
    22/12/1930 (Fontainebleau 77) - 31/03/2005 (Quincy-sous-Sénart 91) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
     
    Conseil menucipal délégué au logement social.
    En 1954, il avait été le plus jeune conseiller général, élu dans la Drôme.
    Il a également participé au comité olympique des jeux de Rome.
     
    Haut de page
    Alfred-Jean Saint-Dizier
    08/01/1923 (Aulnay-sur-Mauldre 78) - 17/06/1996 (Saint-Mandé 94) - Inh : ??? Ni Nogent, Ni le Perreux.
     
    Engagé à 17 ans dans la bataille de France, il a participé à la libération des Vosges et de l'Alsace au sein du 1er régiment de chasseurs parachutistes.
    Blessé, il a reçu la Croix de Guerre avec palmes.
    Il a fait deux campages en Indochine en 1948, puis en 1952 au Tonkin.
    Blessé trois fois, il a reçu la plus haute distinction : La médaille Militaire au combat, Croix des T.O.E. (Théâtres d'opérations extérieurs) avec palmes.
    Il prend se retraite en 1957 avec le grade d'adjudant chef et entre à la ville de Nogent ou il travaile pendant 15 ans.
     
    En 1983, il reçoit la Légion d'Honneur à titre militaire.
     
    A la suite de Fernand MAITRE-ALLAIN, il prend la présidence de Rhin et Danube, et la tête du comité d'Entente des Anciens Combattants de Nogent.
     
    Haut de page
    Imprimer :
    A Rechercher
    Bienfaiteurs à rechercher aux archives :
    Ancellet
    Mlle Angèle DECHARTE (+1901) - Aucun renseignement,
    Marie et Louise LETELLIER +1903
    Nogent Magazine 2006 (Complet)
    Nogent Magazine 2007 (Complet)
    Nogent Magazine 2008 (Complet)
    Nogent Magazine 2009 (Complet)
    Nogent Magazine 2010 (Complet)
    Nogent Magazine 2011 (Complet)
    Nogent Magazine 2012 (Complet)
    Nogent Magazine 2013
    Jeannine PARIS née MALET
    ° 23/03/1923 (Bois-le-Roi 77) † 03/03/2013 (Salleneles 14)
    Inhumation : Pays Basque.
     
    Retouver la source. Pas dans Nogent Mag 2013.
    Nogent Magazine 2014
    A faire.
    Nogent Magazine 2015
    A faire.
    Source non exploitée
    Personalités inhumées à Nogent-sur-Marne
    https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Sp%C3%A9cial:Recherche&search=personnalit%C3%A9s+inhum%C3%A9es+%C3%A0+nogent...
    Josette Jeanne Marie PETOT dite Joëlle BERNARD
    ° 14/08/1928 (Vitry-le-François 51) † 23/03/1977 (Paris XVIe 75)
    Inhumation : ??? Ni Nogent - Ni le Perreux.
     
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Jo%C3%ABlle_Bernard
    Actrice.
    Delphine PALATSI
    ° 07/10/1968 (Saint-Mandé 94) † 03/02/2002 (Nogent-sur-Marne 94)
    Inhumation : Cimetière du Père-Lachaise - Division 28.
     
    Delphine Palatsi dite Sextoy.
    DJ française.
    Naissances à Nogent

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Naissance_%C3%A0_Nogent-sur-Marne
    Décès à Nogent

    https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Sp%C3%A9cial:Recherche&limit=100&offset=0&ns0=1&search=d%C3%A9c%C3%A8s+%C3%A0+Nogent-sur-marne
    Haut de page
    Imprimer :
    Sources
    Remerciements
    Merci aux conservatrices des cimetières de Nogent et du Perreux pour leur aide et leur patience,
    Merci à Muriel Corniot et son équipe des archives municipales de Nogent pour leur accueil.
    Merci à Vincent Villette et ses collaborateurs du Musée Intercommunal de Nogent.
    Merci à la Fondation des Artistes pour leur aimable autorisation.
    Merci à la Société Historique de Nogent - Le Perreux - Bry-sur-Marne pour ses précieux renseignements.
    Merci à l'équipe municipale pour leur collaboration et leur soutien dans l'élaboration de ce dossier, plus particulièrement Mr Philippe Julliard, Directeur de cabinet, et Mr le Docteur Jacques Labescat, conseiller municipal en charge de l'atelier patrimoine et culture.
    Remarques
    La plupart des photos ont été réalisées en février 2022, mois ou a sévi le vent et la tempête. On ne voit donc pas le cimetière sous son meilleur jour, et les concessions sont peu fleuries, il faudra revenir à un autre moment pour faire de plus beaux clichés...
    Puis ce fut le tour du sable du Sahara qui a blanchi nos sépultures...
     
    L'INSEE diffuse librement les dates et lieu de naissances des personnes décédées entre 1970 et nos jours. On pourra toutefois déplorer pour les femmes qu'il n'y ait pas de recherche possible avec le nom d'épouse, d'ou l'imprécision de certaines de mes fiches.
    Plans des divisions
    D01  D02  D03  D04  D05  D07  D09  D12  D18h  D19  D20  D21  D22  D23  D25  D26  D27  D28b  D28h 
    Imprimer :
    Haut de page

    Pour mieux contribuer au respect la vie privée des personnes, ce site a fait l'objet d'une déclaration auprès de la Cnil et est enregistrè sous le numéro de dossier 697027.
    Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi ”Informatique et Libertés”).
    Pour l'exercer, envoyez moi un simple Mail.


     
    Sommaire Retour au sommaire
     
    M'crire Pour m'écrire

     

    © Yves Vergez - Nogent sur Marne - F94130
    Dernière mise à jour de la page cimetiere_nogent.php le 02-08-2022
     
    Sur GénéaNet : http://gw.geneanet.org/vergezyv
    Sur Geneatique.net : http://geneatique.net/genealogie/vergezyv?
     
     
    Les liens invalides peuvent être consultés sur :
    Ancien Site Alice : http://vergezy.chez-alice.fr/index.html
    Ancien Site Orange : http://vergez.net/w/
     
    Hébergement : Infomaniak